Faut-il craindre que l’enfant devienne PN ?

Attention danger !

A trop penser que son enfant puisse devenir manipulateur pervers narcissique …

Mon enfant peut-il devenir manipulateur pervers narcissique ?

Dans le cadre de mon travail d’accompagnement de victimes de manipulateurs pervers narcissiques, une question angoissante revient souvent : « Mon enfant peut-il devenir manipulateur pervers ? »
La réponse est « oui ». Oui, l’enfant peut devenir manipulateur, et même manipulateur pervers narcissique.

Oui, un enfant peut devenir un manipulateur pervers narcissique.


Effet de projection personnelle

Celui que vous connaissez, que vous tentez de combattre, auquel vous souhaitez survivre, était déjà un manipulateur pervers dans sa propre enfance. Il l’était sans doute dans une moindre mesure, surement avec moins d’expériences et donc de performances, mais il était un pervers manipulateur en devenir. C’est par sa propre pratique, et son perfectionnement acquis en grandissant, que le pervers narcissique entre dans l’expertise de son comportement protecteur pour lui-même et si fatal pour l’autre qu’est la manipulation perverse.
Pourtant, gardez-vous de coller à votre enfant cette étiquette lourde de conséquence qui peut, par son seul pouvoir de suggestion, avoir des effets dramatiques sur son développement neuropsychologique.

Pour mieux comprendre :

Les croyances sont des certitudes que l’on acquiert de notre éducation, de nos expériences, de ce qu‘on nous dit, et même de ce qu’on imagine. C’est l’Effet Pygmalion, étudié par le chercheur en psychologie américain Robert Rosenthal en 1963, également appelé prophétie auto réalisatrice et qui démontre que nous agissons inconsciemment de façon à provoquer ce que l’on croit. Ce réflexe simpliste  peut avoir des effets lourds de conséquences.

Tous les enfants sont plus ou moins manipulateurs, tous peuvent également avoir ponctuellement des comportements pervers, et tous sont également naturellement un peu narcissiques, mais ils ne sont pas tous pour autant des « manipulateurs pervers narcissiques » comme leur père ou parfois leur mère.

L’enfant, et surtout le jeune adolescent, va naturellement chercher à prendre le pouvoir. C’est conforme à ce stade de son développement psychologique. Il y aura par contre un réel problème lorsque, au lieu de rencontrer les limites imposées par sa famille, il rencontre le réflexe de peur panique de sa mère ou du parent protecteur, qui pense reconnaître là le comportement de son propre bourreau.
Sans le vouloir, elle va alors projeter sur lui une identité totalement faussée par son propre prisme de souffrance alors même qu’il est probable que l’enfant ne fasse qu’agir conformément à tous les adolescents de son âge.

Effet pygmalion ou de projection

 

On connaît aujourd’hui l’impact que peut avoir notre croyance ainsi que notre propre projection sur le développement de l’autre. Alors, avant de coller à votre enfant l’étiquette de « manipulateur pervers narcissique », prenez le temps de l’observer, de tenter de poser plus clairement vos limites, de l’accompagner dans la compréhension de règles que vous aurez à cœur de respecter vous-même et de l’installer dans la juste compréhension du bien et du mal. Prenez conseil auprès de spécialistes, travaillez sur votre propre position face à la situation perverse et armez-vous de patience. N’oubliez jamais que si votre enfant a une partie du capital génétique, familial et éducationnel du parent toxique et qu’il subit continuellement son influence néfaste, il a aussi une partie de votre propre capital et se nourrit de tout votre amour, de vos propres valeurs et surtout, de votre exemple.

 

« Les enfants sont éduqués par ce que l’adulte est, et non par ses bavardages. »
Carl Gustav Jung

 

Il y a pourtant des enfants qui héritent de ce potentiel manipulateur, pervers et narcissique. C’est un fait. N’oubliez jamais qu’il s’agit d’une psychopathologie qui a une origine multifactorielle. Il ne suffit donc pas d’hériter du « gène » d’un affect déficient pour en développer totalement le comportement. Ce potentiel va influencer le développement neuropsychologique de votre enfant, renforcer peut-être son côté sombre, mais heureusement, la manière dont vous agissez et dont vous vous extirpez vous-même des griffes de votre bourreau aura un impact significatif sur l’enfant.

Votre exemple est primordial ! N’oubliez jamais cela !

L’enfant qui observe que ce fonctionnement manipulateur ne marche pas sur vous, qui constate que vous avez réussi à mettre des distances, à reconstruire votre vie, à retrouver de belles valeurs personnelles et à être heureuse, aura une vision de la manipulation perverse différente  de celui qui contemplera chez le parent pervers narcissique toute la jouissance de son pouvoir d’assujettissement sur un parent protecteur brisé.

(extrait)

5 mai 2016

Inspiré du prochain livre qui sera édité chez Fayard fin 2016

Geneviève Schmit


© Geneviève Schmit – diffusion

La reproduction intégrale de mon écrit est autorisée. Cependant, mon nom complet ainsi que le lien actif de la page du site internet http://pervers-narcissiques.fr est obligatoire. Vous remerciant de votre compréhension ainsi que de l’intérêt porté à mon travail, Geneviève Schmit.

Geneviève Schmit - Experte dans l'aide aux victimes de manipulateurs pervers narcissiquesGeneviève Schmit – Coaching thérapeutique pour les victimes de manipulateurs pervers narcissiques ©Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulateurs pervers narcissiques. http://soutien-psy-en-ligne.fr

mai 2016

Besoin d’aide ?

J’aurais grand plaisir à lire vos interventions sur le Facebook qui vous est dédié: Facebook pour les victimes de violence psychologique et de manipulation perverse.
Soutien.Psy – Geneviève SchmitFacebook Soutien.Psy


http://bit.ly/enfant-devient-pn

A propos Genevieve Schmit

Thérapeute - Experte dans l'aide aux victimes de manipulateurs pervers narcissiques - Thérapie brèves - Psychologie positive

2 Commentaires

  1. Bonjour,cela fait maintenant presqu’1 an que j’ai quitté « l’autre »PN à 200%.
    Je vais de mieux en mieux…je retrouve ma joie de vivre,mes valeurs,ce que j’aime et le communique à mes enfants.
    Je parle Beaucoup à ma fille (8 ans) en garde alternée avec lui pour lui montrer les valeurs de l’amour et la bienveillance..
    Elle va bien.
    Il m’arrive d’avoir encore des angoisses,des cauchemar,des tremblements à l’idée de devoir rentrer en communication avec lui si j’y suis obligée…il prend d’ailleurs un malin plaisir à me laisser mariner longtemps avant de me repondre…
    Concernant le PN face à la justice ,je ne crois en rien…Il m’a tabassé ,j’avais porté plainte.Lors de la confrontation au commissariat,je l’ai vu « pédant « face aux flics,il avait déjà fait imprimer 4 pages de déposition me décrivant comme une bi polaire m’étant frappé moi Meme la tete à coups de poing…J’étais la femme à abattre!Une vraie conspiration masculine avec les 2 flics présents …
    Je n’ai pas eu le retour de cette confrontation .Mais je suis écœurée de le voir mener tout le monde en bateau comme toujours.Et moi sans meme un regard de compréhension quelconque…
    Alors non,la justice ne nous soutien pas mais nous enfonce ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *