Ce qu’il faut savoir pour reconnaître un pervers narcissique

Un pervers narcissique est un individu, homme ou femme qui s’est construit autour d’une structure émotionnelle totalement immature.

A partir de cette réalité sur laquelle il n’a lui-même aucune prise, le pervers narcissique doit réussir à bâtir une personnalité puissante qui le protègera du vide sidéral de ce Moi qui n’a jamais pu devenir adulte.

De cette immaturité, découle un comportement à 100% centré sur lui-même qui est justifiée par le fait que sa survie même en dépend.

Le Pervers Narcissique  ne vit que par l’image de lui que lui renvoie sa victime, fascinée et aveuglée par ce qu’elle croit être une réalité.

.

pervers-narcissique

Le manipulateur pervers narcissique, ou la manipulatrice perverse narcissique est un être déviant, atteint d’un trouble de la personnalité aiguë.

C’est un manipulateur doublé d’un pervers qui ne ressent aucune compassion ou culpabilité.
Il joue avec ses victimes qui ne sont pour lui que des objets.

Pour le pervers narcissique l’autre n’existe que pour ce qu’il lui rapporte, ou il n’existe pas.

Le pervers manipulateur porte des masques au gré de situations (sa famille ignore souvent sa vraie nature).

Le manipulateur pervers opère un conditionnement profond, comme une transe hypnotique pour mettre sous emprise la victime qui n’est pas consciente de ce qui se joue.

Le Pervers Narcissique évolue dans des affirmations, des menaces, des messages contradictoires et autres sous entendus suffisamment flous pour que sa victime soit totalement noyée, désarmée face à ses mensonges..

La manipulation, les mensonges, le narcissisme, les mystifications, les dissimulations, les contraintes et autres ruses du manipulateur pervers, ne sont que les moyens indispensables à la survie même de la construction de ce personnage artificiel.

C’est la seule manière qu’il a à sa disposition pour se protéger du vide dans lequel une prise de conscience de sa réalité risquerait de l’anéantir.
N’oublions jamais que le pervers narcissique est un être fictif, «inventé» de toute pièce par lui-même et cherchant à correspondre au fantasme de sa proie pour mieux la capturer.

La violence psychologique ou physique, les colères, les insultes et autres crises psychotiques, sont les conséquences et l’expression de la peur viscérale ressentie par le manipulateur pervers face à une mise en danger de son image protectrice.

Lorsqu’il ressent l’imminence de l’effondrement de son monde dans le vide autour duquel il s’est construit, le pervers narcissique risque de basculer dans une folie psychotique où toutes les limites disparaissent au seul bénéfice de sa propre survie.
Dans ce cas extrême, le «passage à l’acte» devient alors possible.
Quitter un Pervers Narcissique est donc quelque chose de terriblement difficile car le lien d’addiction est bien réel.

.

– 30 critères du pervers narcissique selon Nazare-Aga –

.

Fuir est la seule solution à adopter pour sauver ce qui peut l’être.

 

Geneviève Schmit - Experte dans l'aide aux victimes de manipulateurs pervers narcissiquesGeneviève Schmit, experte dans l’aide aux victimes de manipulateurs ou manipulatrices perverses et narcissiques.

Laisser moi un texto sur le 06 43 43 15 79 ou aller directement sur mon agenda en ligne dans le site:  Soutien Psy en Ligne

.

.

342 Commentaires

  1. Ça fait 5 ans que je vis et je commence à le penser avec un PN. Je viens de le quitter car ses insultes et sa façon de me parler ou de parler à mon fils de 9 ans étaient devenues complètement insupportables. Ça a même nuit à ma santé car quand les disputes ( dues à mon caractère d après lui) me donnaient une accélération du rythme cardiaque et je suis depuis sous traitement.
    Il m a de plus donné des coups à trois reprises sous l emprise de l alcool, a critique mon ex mari à cause de son origine tunisienne à maintes reprises.
    Ce Monsieur est infirmier en psychologie et pense qu il a toujours raison car il travaille en psychologie. N étant que Professeur des Écoles je n ai rien à dire et doit toujours me taire car il a toujours raison. Quand il boit il me cherche tous les problèmes possibles et critique tout ce que je fait. Je l ai quitté ce soir car je suis à bout. J ai subi trop de brimades, cette semaine par exemple mon fils et moi avons été tous deux traités de « cinglés » et ce soir j ai eu droit à une horrible scène de reproches pendant laquelle Monsieur m a dit que son entourage familial au complet me détestait.
    J ai souvent répondu aussi aux insultes par les insultes car j étais totalement anéantie et avilie.
    J ai envie de déposer une plainte contre lui car il m a humiliée et bafouée moralement pendant 5 ans, qu il m a donné des coups (j ai un certificat du chr et de mon médecin traitant pour les coups de l an dernier ).
    J ai envie de porter plainte car je trouve qu il mérite d’être puni.
    Pouvez-Vous me dire ce que vous pensez de cela.
    Bien cordialement

    • Bonjour,
      Je sors actuellement d une relation avec un pervers narcissique depuis 15 ans.j ai eu 2 enfants avec lui et je me demande aussi s il est possible de le punir en justice.ma fille de 15 ans ne veut plus le voir et ça sera sa meilleure protection mais j ai peur pour mon fils de 5 ans.
      Nous pourrions échanger les informations que nous avons par rapport au recours en justice?

      • Bonjour,

        Avant de vous répondre, je vous ferai remarquer que vous aviez mis votre nom complet avec votre post, ce qui n’est vraiment pas prudent !
        J’ai pris la peine de retirer votre nom de famille mais je ne garantis pas de toujours le voir…

        Pour « punir », ou que la justice punisse, il faut une plainte instituée dur un délit.
        Ensuite il faut monter un bon dossier.
        Le tout étant sans garantie.

        Bon courage, Geneviève Schmit

    • Je vis cela pour le moment ……….. Courage à vous !

  2. J’ai quitté une personne qui ressemblerait à ce type de personnage que j’appelai jusque là un manipulateur. Je ne connaissais pas ce terme de pervers narcissique avant. La toute première chose qui m’a surprise c’est que je ne sais même plus comment on est venu à sortir ensemble. Et ce qui m’inquiète jour après jour, c’est que j’ai l’impression que chaque jour un nouvel événement du passé avec lui me revient. Comme si je n’avais pas été consciente de certains événements de ma vie. Et plus les événements reviennent et plus je me rend compte à quel point je me suis laissée manipulée. Pour moi aujourd’hui l’important est de pas culpabiliser de mettre laisser manipulée. C’est grâce à mes enfants que je l’ai quitté car dès qu’on dit du mal ou qu’on touche de près ou de loin à mes enfants, la lionne qui vit en moi surgit (heureusement) et je me suis « réveillée ». ça me fait bizarre d’écrire ces lignes même si ça m’a fait du bien. Je n’aurais jamais cru vivre cette expérience, cette manipulation. Tout ce que souhaite aujourd’hui c’est le « sortir de ma tête ».

    • Je suis comme vous, mais moi ça n’était pas mon conjoint mais mon père qui m’a fait subir des choses inacceptables. ,’ai la seule attaqué car je suis la seule sur qui il n’a jamais eu d’emprise, je ne me suis jamais pliée à ses exigences. Nous habitions dans la même cour, et du jour au lendemain il m’a interdit de passer devant chez lui sous prétexte que ma fille avait 15ans et que « ça allait être le défilé des mecs » et comme vous, en bonne lionne protectrice, j’ai vendu ma maison et je suis partie. Ca a été très compliqué mais j’y suis arrivée. J’ai complètement coupé les ponts et je suis bien plus heureuse loin de cet individu toxique, manipulateur, pervers narcissique. La vie continue. Ne culpabilisez pas ce sont eux les malades et nous les victimes. Épargnons nos enfants.

    • J’ai l’impression que vous écrivez mon histoire !
      Cela fait une semaine que je suis partie en laissant tout derrière moi.. et c’est très dur.

      • Plus je lis et j’ai le même sentiment , en effet c’est très dur je le vis à l’instant même je n’est plus de force épuisé par ses menaces j’étais terrifiée à l’idée qu’il approche ma fille pour lui dire des bêtises ! Non seulement j’ai supporter 3ans son comportement , il y a 3jours j’ai trouvées des conversations avec d’autres femme et j’ai fait la chose que je n’avais jamais oser faire appeler ses femmes parce que je savais que lui aurait tt nié, apres tte ses menace il tenait absolument à me voir à 4h du matin j’ai refusé en disant que je serais entrain de dormir il m’a demander de mettre le réveil bien entendu je ne l’ai pas fait ! Il m’a appelé plusieurs fois à 4h et laisser un message encore une menace disant tu te fou de moi toi on verra tu verra ! Bref j’aimerai comprendre pk il me reste tjr une envie d’être avec malgré tt ce mal je sais très bien que je dois fuir mais j’y retourne tjr malgré tte ses mauvaises paroles

    • Votre témoignage me touche et je me reconnais parfaitement dans ce qu on peut vivre après avoir quitté un pervers narcissique….Car oui c est moi qui l ai quitté … je ne pouvais plus supporter son manque de respect envers moi… il m a fait énormément souffrir mensonge infidélité j aimerais converser avec des personnes qui vivent ce que je vis . Je vous laisse Mon adresse mail calinette2b@hotmail.fr

  3. une question : comment se débarrasser de son esprit des souvenirs d’une perverse narcissique ? je ne sais pas si cela en était une mais bon sérieux doutes.. par moment envie de la « flinguer » ou de l’humilier cette amie puante qui vous imposait une forme de perfection… la grande catho qui trompait son mari… et quelle menteuse … avec son changement d’intonation montrant du plaisir à raconter un mensonge.. c’est là que j’ai compris
    je suis malheureusement capable de retenir tous les détails, les paroles, intonations dans la voix sur x années de tout le monde
    mais c fatiguant cette faculté et ne me permet pas d’oublier

    • Un pas à la fois … Il y a un travail sur soi à faire …
      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Je vis avec NP depuis 10 ans…pas compliqué je suis son esclave…pas un sou pour m’en sortir, car il contrôle absolument tout.
      Je n’en parle à personne car tous ont l’impression que je suis la femme la plus heureuse du monde…vivre avec un être si cultivé et de la classe, en plus il fait beaucoup d’argent….faut dire qu’il fait son argent en fraudant tout le monde….mais tellement subtillement que personne s’en aperçoit.
      Il ne possède rien…mais en a l’usufruit, tout est au nom de compagnie.
      Comment s’en sortir lorsque l’on a plus l’énergie et l’âge aussi à fait son travail sur notre santé….

      J’ai 65 ans et la plus grosse erreur que j’ai fait dans ma vie c’est de perdre ma liberté financière…

      Comment on s’en sort…

      • Ma chère Renne, tu dois passer à autre chose,oui c’est pas facile, mais le temps te guérira, tu dois te faire plaisir, tout ce que tu a envie de faire fait le c’est tout…

      • Pourquoi n’essayes -tu pas de frauder à ton tour, et lui piquer de l’argent pour t’en sortir? Il doit s’amuser à te rabaisser, à te dire que sans lui tu ne serais rien. Profites en pour le manipuler à ton tour. Ce n’est pas parce que tu as 65 ans que tu es foutue. Justement il serait temps que tu sois heureuse et je suis sûre que sans toi, c’est lui qui n’est rien. Abandonnes le.

    • Avec le temps vous l’oublierez mais le chemin est long très long.
      Courage

      • Bonjour
        Ce n est plus un chemin c est une autoroute qui n en fini plus…. j arrive pas a l oublier même si c est moi qui les quitte

        • Je te comprend Sandrine, nous sommes toutes pareils pris entre 2 images que le pn nous a montré on aimerait que tout s »a n’est jamais existé…. le chemin est long mais ils faut vraiment se choisir et combler notre vide intérieur par nous même ! Ne pas laisser se pouvoir à PERSONNE .

          • Céline jamais plus je laisserai aucune personne me faire autant de mal …
            Je le déteste de m avoir fait aimer sa personne. Tout est faux je suis tombée amoureuse d un fantôme d une fausse personnalité je le déteste ….

    • Je suis d accord avec la difficulté à oublier
      Je me suis libere d un pervers narcissique depuis peu.
      Par contre les souvenirs bon comme mauvais sont encore la
      Le sentlents d avoir été bafouée est la
      Je m en veux à moi meme d avoir été victime de se personnage

  4. Bonjour,
    Peut-on faire hospitaliser en hôpital psychiatrique (hospitalisation par un tiers – SPDT) un patron pervers narcissique et qui plus est, est membre de la même famille ? (frères).

  5. Bonjour, cela va faire 9 ans que je suis avec lui. Cela fait plusieurs annees que je me bat avec moi meme pour excuser ses comportements et ses mots qui me lacèrent le coeur, jai lu et je lai reconnu dans la description du PN.
    Jai peur de me tromper, et si cetait moi qui ne comprenais rien a rien. Ses monologues, (car ce qui est sur c’est quil aime s’entendre parler) , ses heures a devoir ecouter jusque tard dans la nuit, a l’entendre dire que lui seul detient la verite, et si j’ose le couper parce que je nai pas compris, jai droit a ce sempiternel : t’es con ou tu le fait expres ?
    Il repondra tout seul a cette question quelques phrases plus tard en me disant : bon tu va faire un effort, concentre toi, ca va pas etre facile pour toi, je vais utiliser des mots.
    Son ironie me fait mal, et quand je donne mon avis, il n’accepte jamais mes ressentits, mes idees, mon avis. Comme il dit : lui est dans le vrai ! Je me sent continuellement incomprise, frustree, inconsideree, je l’ai quittee il y a 2 ans, mon addiction à lui fait que j’ai vécu 15 mois de séparation ou je n’ai été que l’ombre de moi même. Je mourrai sans lui, je me donnais des objectif de ne pas répondre a ses messages, il etait mignon, mais ce lien par sms, me gardait l’espoir qu’il revienne par amour, qu’il se rende compte que j’étais importante pour lui. Je l’ai laissé revenir. Pendant 2 mois il répondait à mes attentes. Et a vite recommence a me dire que je n’était vraiment a son gout physiquement, pas sportive (lui ne lest pas du tout) pas assez érotique, pas assez glam et sexy.
    Durant notre séparation, j’avais reussie a reprendre confiance en moi ds le regard dautres hommes. Durant cette separation il a fait connaissance dune femme qui est devenue une amie. Cela fait 9 mois que nous nous sommes remis ensemble, et ses affaires sont toujours dans son placard, mais il na pas « envie de jouer les bouffons » a retirer les affaires, tout est sujet a ce que je me remette en question : l’education que je donne a mes enfants, mes choix vestimentaire, mon choix de voiture, et s’il avait raison ? Ne pourrais je pas par amour changer pour lui ?
    Je me sent videe, je me sent nulle quand je suis face a lui. Notre relation dure depuis 9 ans, nous sommes a 600 km lun de lautre et nous nous voyons un week-end sur 2. Et quand il nest pas la, je me trouve jolie la plupart du temps, courageuse car j’eleve seule mes 4 enfants d’un precedent mariage, je me suis occupee de ma maison, de tondre et de ramasser des feuilles mortes pendant que lui me regardait et me disait que je ne savais pas faire. Pendant que lui m’observait.
    Il me dis aujourd’hui qu’il est revenu vers moi parce qu il esperait que javais changer, quil est avec moi depuis 9 mois par pure observation.
    Je suis addict dun challenge dont je suis incapable car je suis vidée de confiance en moi. Je nai pas la force de me trimballer en talon aiguille sachant que je ne suis pas a son gout. Je suis paralysee dans ma vie. Ma tete ne pense qua lui constamment et quand nous sommes en froid, je suis perdue car je ne veux pas revivre les 15 mois de separation. Je nai plus d’amis, ma famille est loin, et heuresement. . Je ne voudrais pas que ma famille voit ca, jaurai peur quil me rabaisse devant eux, jaurai peur que ma famille ne reconnaisse pas cette fille que jetais avec du caractere, toujours a faire le clown.
    Cet homme est devenu mon seul objectif, celui de lui plaire, malgré les insultes, les humiliations constantes, moi qui lui detruit sa vie comme il dit,  » car je ne lui donne pas envie de maimer, et que je nai jamais donner envie a personne de maimer, et que mes ex netait que des hypocrites car il est evident quon ne peux aimer une fille comme moi, et que cetait que par interet sexuel quils etaient avec moi »
    Aujourdhui, jaurai tellement aime ne jamais avoir croisé son chemin, je suis deja morte de l’interieur, jai arreter de travailler, jetais nounou pendant 5 ans. Je gardais 4 tout petits, mais pour lui ce nest pas un vrai metier, « tu as reussi a trouver un metier ou tu glandes rien »
    Jai arreter parce que trop souvent nos disputes paralysent ma vie, et que jai besoin de me reposer mentalement. Que je suis incapable de donner aux autres quoi que ce soit, meme mon temps car il prend toute la place.
    J’avais rencontré moi aussi quelqu’un, qui encore a l’heure actuelle est toujours amoureux de moi. Me mettant sur un pied d’estale, attentionné, pas avare de compliments, quelqun de poser, pas colérique, ses sentiments sont pures je le sait. Il a beaucoup de respect et je le garde en ami, mais les sentiments ne sont pas partagés malheuresement. Jaurai tellement espéré qu’il en soit autrement.
    Je me suis emprisonnée par ma faute. Parce que je voudrais avoir de la consideration, quil me trouve belle, quil se rende compte que je suis la femme de sa vie. Jaimerai lentendre de sa bouche. Et pourtant que je sais qu’il me detruit.
    Il n’y a pas une seule semaine en 9 ans où je n’ai pas pleurée.
    Jaimerais aussi qu’il me dise qu’il est conscient qu’il me fait souffrir et qu’il regrette. Je suis a sa merci sur tout les plans, je me contente de miettes d’amour, se sont ces miettes qui me donne un peu de bonheur. Cette vie tourmentée, je m’y suis habituee. Je suis malheureuse mais jai pris l’habitude.

    • Je me suis beaucoup reconnue dans votre témoignage un conseil ne vous coupez pas du monde même si cela vous est tres difficile parlez ouvrez vous aux autres et un jour comme moi vous rencontrez en amitié apres en amour ,des personnes qui vous montre que vous valez mieux que ca .La solitude est dur ,mais vous méritez pas de souffrir dans une relation ,vous êtes maitre de vos emotions .

      • Votre commentaire ma fais beaucoup de bien ,je vis cet situation et c est très dur . Au début je penser que c étais de ma faute et je commence enfin à me rendre compte que non !

    • Bonjour je me suis reconnu aussi dans ce témoignage je suis resté 15 année avant de prendre la décision radicale de coupé les ponts avec lui et ça été la plus difficile mais aussi important et meilleur décision que j ai prise de tt ma vie .Il a fait des dégâts dans ma vie . Quelques violences physiques mais sur mental jeté que l ombre de moi même en ça présence et que je le quittes je retrouver confiance en moi et la il revenait bien sûr et moi je laisse avoir a chaque fois. Si j’ai un conseil donné c de coupé TOUT contact avec une une personne comme ça car elle va finir par vous anéantir voilà. Aimé vous et profiter de la vie il y a une vie après un manipulateur pervers narcissique

    • Bonjour, je vois à quelle point on se ressemble j ai 25 ans je suis marié depuis 3 ans j ai une fille de 15 mois et je souffre autant que vous la différence c’est pour ma fille j’ai décidé de rester pour ne pas la punir en la laissant grandir sans père ou mère ma seul raison de vivre est mon enfant je meurs un peu plus chaque jours attendant qu’il. Change qu’il constate par lui même ses fautes et devient un bon père de famille d attends plus qu’il soit un mari pour moi, mais je le regarde et attends chaque instant qu’il me considère comme sa femme et pas on esclave, domestique, ou sa chose ıl est vıolent phısıqyement quand je me redresse contre lui il dis que je comprends que par ça,
      Il m isole du monde extérieur comme des proche, Je sort plus dehors, mais seulement quand il m n’emmène pour faire les courses toujours à râler à de rabaisser m insulter me menacer pour avoir un pouvoir sur moi j’ai perdu tout ce que j avais avec plus je n ai plus confiance en moi je pleur constamment il se melle de tout de ce que je porte ce que je dis ce que je fais rien n’est assez bien pour lui je suis une femme désespère pour lui que il qu’il pré faire rester seul a me menacer de divorcer et que ma fille reste avec lui. J ai envie de mourir, comment j ai pu être aveugler au temps je comprends pas.

    • Mon dieu que votre témoignage est tragique. Comment peut-on être si malheureuse, le savoir, et être fataliste. Fuyez ce poison qui vous ronge, avant qu’il ne soit trop tard, pensez à vos enfants, qui doivent forcément s’en rendre compte et qui risque de reproduire la même chose plus tard. Vous repartirez de zéro bien sûr, mais un jour vous rencontrerez quelqu’un qui vous aimera comme vous êtes. Ne perdez pas de temps, les années défilent et un jour il sera trop tard. Prenez les bonnes décisions. Je vous souhaite beaucoup de courage.

    • Ouf ma très chère !! T’est écrits son les reflets de ma vie. J’ai l’impression d’avoir moi même écrit ce texte. Qu’elle tristesse. Je ne souhaite même pas à mon pire ennemi de vivre ne seresse qu’une journée dans cette environnement toxique.

    • Wouahhh… la meme.. je meurs sans lui, je pleure, mais je sais qu’il me manipule… ça fait un an aujourd’hui quil m’a virée. Un an qu’on se voit malgré tout. Un an que je ne peux pas résister à cette attirance, un an que je me bats car je suis dans la terreur de ne plus le voir, un an que je pleure ( quoique dans nos trois ans de vie , jai pleure Toute les semaines), un an que je souffre, un an que je n’existe plus … je sais que je n’y suis pour rien mais je n’y arrive pas

    • Bonjour,
      Tout ce que vous exprimez me laisse à penser que vous êtes dans une dépendance affective. Pourquoi perdre votre temps avec un homme qui vous traite de cette façon ? Est ce cela l’amour ? Détruire l’autre ? Votre manque de confiance vous empêche d’avancer. Réagissez vous méritez mieux que cet individu qui vous rabaisse ! Bon courage !

  6. Oui Marie. La lecture du dossier détaillé MEMOIRE TRAUMATIQUE sur le site de la psychiatre Muriel Salmona vous le confirmera.

    Le travail de démontage réalisé par Muriel Salmona pourrait sauver de très nombreuses vies brisées, à la fois les prédateurs encore assez conscients pour vouloir se sauver (et qui se croient incurables) et les victimes qui ne comprennent pas par quel mécanisme elles sont régulièrement prises au piège.

    Une recherche de vidéos sur google avec les mots clefs « Muriel Salmona Mémoire traumatique » fait déjà apparaître de nombreuses vidéos de Muriel Salmona qu’il est très bénéfique d’écouter.
    Une amie victime à qui j’avais envoyé une vidéo m’avait dit qu’elle avait mis une semaine pour en comprendre le contenu : cela demande/permet un recâblage progressif de notre système immunitaire psychique.

    Après il faut patiemment démonter tous les circuits de peur en remontant à leur source, au trauma qui les a mis en place. Il faut une volonté inébranlable. Aucun tabou d’aucune sorte (y compris religieux) n’est compatible avec une telle démarche.

    Je conseille à toutes les victimes (en particulier Viktoria, qui me demandait « comment ressentir ses émotions » et à qui je n’ai pas pu revenir répondre comme je le voulais) de prendre connaissance de ce matériel de sauvetage inespéré.
    Si on a une volonté de fer on peut s’en sortir soi-même parce qu’on comprend les phases par lesquelles on passe pour se libérer, c’est un guide rassurant.

    Le diagnostic de Muriel Salmona est très pertinent, ainsi que la démarche de psychothérapie individuelle.
    Par contre les remèdes qu’elle préconise au niveau de la société sont dangereux : ils pourraient facilement conduire tout droit à une forme de dictature psychiatrique. Aucune société n’a intérêt à laisser aux spécialistes, qu’ils soient psys ou autres, le pouvoir de passer du remède individuel au remède collectif, qui relève de la décision du peuple.

  7. Bonjour,

    Je ne suis jamais très confiante quand il s’agit d’auto psychanalyse, mais je pense bien avoir un PN dans ma famille. Mon grand-père en est un et je me pense que mon père a été victime, mais en est devenu lui-même aussi. Ma mère en a énormément souffert et étant 8 ans plus jeune que lui cela à contribuer à la perversion. Cependant, je pense que les PN ont aussi bcp souffert pour arriver à ce type de comportement et ne sont pas réellement conscient de leur emprise et manipulation. Je réalise que ma grande sœur en est devenue une aussi, principalement avec moi. Je n’arrive pas à me faire à l’idée de pouvoir faire les choses mieux qu’elle. Quand elle fait des choses pour moi, c’est plutôt pour pouvoir monter aux autres que c’est une sœur exemplaire et qu’elle est là pour me protéger. Alors que moi, j’ai le sentiment de devoir moi-même me protéger d’elle, car réellement, je réalise que je m’auto limite pour pouvoir rester dans les limites de ses compétences. Le problème, c’est que je pense que parfois moi aussi, je me transforme en PN avec certaines personnes et que je voudrais ne pas devoir être comme cela.(surtout dans l’entourage de ma famille) Mais bizarrement parfois, je réalise dans mes relations amicales que je deviens la victime d’un PN et que même si ceux-ci sont des liens d’amitié très forts, je ne peux voir notre amitié que de cette façon-là.

    Enfin, morale de l’histoire est que je pense que certains PN ont forcement appris ce type de comportement quelque part et ont été probablement victime eux meme.

  8. Laure, je sais que vous êtes perdue, alors que votre jugement est fondamentalement sain et que vous en avez conscience, mais vous ne vous croyez plus le droit d’écouter votre jugement, vous ne vous croyez subitement plus le droit de vouloir vivre votre propre vie, libre, vous ne vous croyez plus le droit d’agir selon la volonté de votre système immunitaire dont le rôle est de vous garder en vie et heureuse, pas en survie.

    Regardez les autres témoignages : ils vous diront tous la même détresse à ce moment où toutes les cellules de votre corps vous crient de faire le choix de la vie.
    Que répondriez-vous aux autres cibles qui demandent des réponses à ce moment crucial ?

    Je viens vous apporter une traduction de vos paroles, elle vous permettra peut-être d’entendre votre voix intérieure :
    « j’ai toujours une lueur d’espoir qu’il change mais son comportement reviens sans cesse »
    =
    « Je sais qu’il ne changera jamais (si je reste avec lui) et il me le prouve sans cesse, mais je m’accroche à l’amour que j’ai vu en lui au départ, avant qu’il enlève son masque. »

     » la il est censé rencontrer ma famille dans quelques temps mais j’ai pas très envie du faite de son comportement »
    =
    « je sais qu’il me dégrade et me dévalorise, je sais que je ne pourrai jamais être fière d’avoir un tel homme à mes côtés.

    « je ne saurais pas comment lui dire que ça ne sera donc pas possible qu’il vienne chez mes parents »
    =
    « Je ne sais pas comment lui dire que ce que je veux, ce n’est pas lui, c’est un homme qui soit fier de moi et qui me soutienne, parce que je n’ai encore jamais eu le temps de penser consciemment que j’ai le droit de vouloir cela »

    « je pense qu’il le prendra mal »
    =
    « J’ai peur de lui, c’est la preuve que je sais en mon for intérieur qu’il ne m’aime pas. J’ai peur qu’il me culpabilise, c’est la preuve (parce qu’il le fait sans cesse, pas une fois par erreur) qu’il ne cherche pas avec moi le BONHEUR partagé que je veux, mais seulement le rapport de force et le chantage.
    Je ne suis pas encore certaine que le travail qu’il a à faire pour devenir humain n’est pas à ma charge. »

    Je vous embrasse,
    Brigitte

    • Bonsoir Brigitte, je voulais vous donnée des nouvelles la relation. J’ai réfléchi à tout ça, il m’a fallu un petit peu de temps pour réussir à comprendre son comportement et je me suis enfin décidée à partir définitivement, je suis jeune j’ai toute la vie devant moi et je ne pense pas avoir fais le mauvais choix. Des garçons yen a plein d’autres ce que mes proches me disent ce n’étais pas là bonne personne pour moi, du moins je pense pas que j’aurais supportée ces colères et ces changements d’humeur en vers moi sans compter son chantage et autres… j’en passe ! J’essaye de ne plus pensée à lui mais encore la aujourd’hui je culpabilise, il fais tout pour. Il ce plaint à ces amis qui viennent me dire que il est pas bien ect.. je sais que c’est pour que je revienne, je ne craquerais pas cette fois même si la tentation es dur en tout cas merci de m’avoir aidée à ouvrir les yeux.
      Laure.

      • Bonjour Laure,

        Merci et bravo pour vos magnifiques nouvelles.
        Vous êtes jeune et lucide, oui, et même si vous aviez été vieille, ce qu’il vous serait resté de vie devant vous aurait justifié une décision identique : ne pas en laisser gâcher une minute de plus. Pour vivre votre propre vie, et la vivre dignement.

        La raison pour laquelle il n’est « pas bien » depuis que vous l’avez sevré n’est pas qu’il vous a perdue, vous, mais qu’il a perdu, en vous, la POUBELLE PSYCHIQUE qu’il s’était cru en droit de posséder pour pouvoir décharger sur elle à volonté tous les problèmes de sa vie qu’il n’a jamais pris la décision de traiter.

        Ce n’est pas vous qu’il a perdue : il a juste perdu UNE SOLUTION de facilité qu’il avait crue définitivement à sa disposition. Vous n’étiez pas à ses yeux cette jeune femme intelligente et sensible que vous êtes dans la réalité : vous étiez sa solution la plus facile pour ne jamais avoir à traiter ses problèmes psychiques.
        Vous étiez la drogue dure dont il aurait dû augmenter sans cesse les doses pour calmer sa mémoire traumatique, pour continuer à éviter de prendre en main la réparation de son paysage intérieur démoli.

        Ce n’est pas de vous avoir perdue qu’il souffre : il « n’est pas bien » parce que vous lui avez retiré un jouet avec lequel il croyait avoir le droit de continuer à jouer même jusqu’à le casser, et ce jouet c’était vous : un être humain.

        Il se plaint par l’intermédiaire de ses amis, oui dans l’immédiat pour que vous reveniez, mais aussi pour au moins garder le pouvoir de continuer à vous gâcher la vie à distance, le plus longtemps possible.
        En effet, aussi longtemps que vous CULPABILISEZ pour lui, il conserve un CANAL OUVERT dans votre psyché, et par ce canal de la culpabilité il a encore accès à votre vie, il vous contrôle encore, il a encore le pouvoir de vous envahir et de supprimer votre joie de vivre.

        Il vous faut maintenant travailler à obturer ce canal. Ce choix va un jour s’imposer à vous comme une évidence, et ce jour là vous serez enfin libre.

        Mais cette culpabilité que vous ressentez encore actuellement est très importante à examiner, car elle sera votre précieux signal d’alarme interne dans toute relation à venir : si une relation, d’amour ou d’amitié, vous entraîne à tomber dans la culpabilité, quelle est en fait la nature de cette relation ?
        Est-elle saine ? Est-elle égalitaire ? Cherche-t-il à construire ou à détruire ?
        Le partenaire de cette relation cherche-t-il à partager du bonheur avec vous, ou cherche-t-il à vous partager son malheur, pour vous le faire porter à sa place et vous regarder souffrir pour lui ?

        Bon dimanche,
        Brigitte

  9. Coupez, fermez la connexion qu’il a ouverte dans votre vie. Il essaie de vous démolir et de vous rendre folle.
    C’est vous qui avez un comportement sain, c’est vous qui voyez juste, vous méritez un homme aussi sain que vous.

    • C’est ce dont je me suis dis dans ma tête.. je n’arrive pas à m’en débarrasser, c’est comme si je m’étais piegee dans mon propre piège, j’ai toujours une lueur d’espoir qu’il change mais son comportement reviens sans cesse.. et il a tendance à tjr me dire que je ne lui donne pas assez d’amour.. il est jeune je trouve ça dommage d’en arrivée là… d’autant plus que la il est sencé rencontrer ma famille dans quelques temps mais j’ai pas très envie du faite de son comportement.. je suis plus sur de moi non plus à savoir si je dois partir ou rester et voir si les choses s’améliore.. et je ne serais pas comment lui dire que sa ne sera donc pas possible qu’il vienne chez mes parents, je pense qu’il le prendra mal… merci de vôtre réponse en tout cas..

  10. Bonjour!

    C’est assez étrange d’écrire et d’étaler des bouts de ma vie sur ce site, face à des inconnu(e)s. Ou peut-être que je le fais uniquement pour moi, sans grand espoir ou intérêt d’être lue! Simplement pour évacuer (d’où le manque d’organisation) Bref, si j’ai cliqué sur « laisser un commentaire », alors je suis vraiment perdue.

    La longueur est garantie…

    J’ai un passif assez sombre, sans pour autant être tragique, avec les hommes (père alcoolique et beau père diagnostiqué comme étant un PNM pendant 2 ans). Résumé succinct pour démontrer que, normalement je fais gaffe à mes fréquentations.

    J’ai 21 ans et je suis en couple depuis 2 ans avec une personne incroyable qui a 26ans. Je ne suis normalement pas débile (classe prepa et philo comme études); des hommes m’accostent régulièrement dans la rue donc je ne pense pas être déplaisante physiquement.

    Je me passe de décrire la rencontre avec mon Don Juan: belle, drôle et envoûtante!

    Seulement quelques écarts physiques avec son ex de sa part, que j’ai vite pardonnés, parce qu’après tout nous sommes jeunes.
    Après les écarts, le mode de vie: jeune diplômé, il passe son temps à faire la fête (toujours la même bande d’amis, abus de pétards et d’alcool). Je ne suis pas quelqu’un d’excessivement chiant, alors il m’oublie pour toute cette fête et je ne dis rien.
    Parfois même je culpabilise lorsqu’il me rejoint à la place de continuer la fête.

    Légèrement tourmentée par ce manque d’affection, je prends une mauvaise décision car j’ai peur de lui parler. Je suis jeune, je pense me faire pardonner alors je le trompe une fois (loi du talion stupide). La tempête se déchaîne, mais on la surmonte. Ses amies me détestent mais ses amis m’aiment bien.

    Il est si compliqué, que je pense qu’il adore et entretient ce côté « amour difficile, amour impossible, mais amour présent ».

    Il devient excessivement jaloux bien qu’il n’y ait plus de raisons.

    Il s’autorise à me lancer des atrocités qu’il efface de sa mémoire aussitôt (« je n’ai jamais dit ça », « tu as mal compris », « oui mais j’étais énervé », « je ne voulais pas en parler »).

    Il prend un malin plaisir à me rendre jalouse. Je ne suis pas jalouse. Alors il prend un malin plaisir à me faire mal. Juste des bribes de phrases qui n’ont rien à faire là; et qui dégringolent.

    Il me reproche mon silence, alors je parle. Je ne parle jamais au bon moment. D’ailleurs, il décide de la fin des discussions dans un éclat de violence verbale ou physique (portes, cartons ou murs. J’espère croire que s’il venait à me frapper je réagirais!)
    Ses colères contre son père, pourtant si gentil, me terrorisent.

    Il me rabaisse après quelques insultes et rompt; par épuisement je ne le retiens plus… Et puis, il vaut mieux le laisser partir pour nous deux. Mais il revient, encore et toujours, et j’ouvre la porte encore et toujours.

    Je n’ai plus d’amis. A noter que ce n’est pas entièrement de sa faute. Si je reçois une invitation, je la décline de peur qu’elle lui déplaise. Son obsession à me chercher un amant me sépare de mes amis potentiels ou des plus proches.

    Ma famille et mes amis de longues dates sont à 800km. Quand je les vois, je ne leur confie pas tout ça. Ils me connaissent comme le petit clown ou la grande gueule féministe, alors ça ne collerait pas. Lorsque j’évoque le sujet, je minimise et je sourie.
    Je me sens horriblement seule. Je n’ai plus confiance en moi et en la relation que je peux avoir avec les autres.

    J’ai dû changer de job d’été pour ne pas être dans la même équipe qu’un copain qui a eu le malheur de m’embrasser et d’avoir des sentiments pour moi. Je n’en savais rien, j’ai excusé son baiser et continué de le voir sans le cacher à mon copain, pourtant il s’est enflammé. Mais lui se permet de jouer sans aller jusqu’au flirt avec des filles qu’il « garde sous le coude » (pas sympa pour elles comme pour moi).

    Il part faire la fête chez son ex le soir de mon anniversaire. Je me persuade que ce n’est pas important.

    Il habite chez ses parents (plutôt aisés) et touche le RSA (pas de loyer à payer ou courses à faire). Il a un diplôme d’ingénieur, ne « trouve pas » (cherche pas vraiment) de travail, et se plaint de vivre chez ses parents (pourtant entièrement libre de tout). Tous ses amis sont friqués. Je suis à la fac, je ne suis pas boursière cette année donc je travaille à côté pour payer mon loyer et factures. Je lui donne mes carnets de tickets resto car j’ai conscience qu’il m’offre 2 verres sur 3 et 2 restos sur 3 (quand nous y allons ensembles; car ses amies ne me tolèrent pas étant grandes copines avec son ex qui est toujours présente lors des sorties). Il m’a envoyé à la figure mon manque de moyen et mon côté vénale (première fois que j’ai tické sur l’injustice de l’attaque).

    Il dit que je suis menteuse pour tout et sur tout; ce n’est pas vrai. Lui par contre change souvent d’avis et souvent de récits, l’exagération reste.

    Une seule fois j’ai pleuré parce qu’il m’abandonnait encore pour une soirée chez son ex; il me l’a reproché longtemps et de façon virulente.

    Il me reproche ma fatigue lorsque je m’endors à minuit ou quand il rentre à 5h; je dois rester éveillée pour lui ouvrir la porte. J’ai peur de bâiller (ridicule?).

    Si je ne lui envoie pas de messages, il m’en veut. Si je lui en envoie, il me fais culpabiliser de « l’obliger » à venir dormir avec moi. Tu peux douter de certaine choses si tu me lis; mais crois moi bien sur ça: je ne suis pas du tout une petite amie envahissante. Je l’aime et lui fais confiance alors je ne croque pas sa vie.

    Pour partir en vacances cet été, je dois travailler le mois de juin, 2 semaines en juillet et 3 semaines en Août histoire d’attaquer la rentrée financièrement sereine aussi (anticipation du retard de la bourse haha). Il n’aime pas ça.

    Il n’a rien à faire de ses journées, on ne se voit pas souvent et il me le reproche. Il faut que je sois à sa disposition, pourtant c’est lui qui a des disponibilités mais ne les débloque pas pour moi, pour nous.

    Sexuellement, il est parfois affamé parfois calme, et me renvoie à la figure mon désintérêt. Je remarque qu’il a raison, je me contente de le satisfaire de plus en plus souvent. Je n’ai plus confiance en mon corps, je me sens ridicule devant lui. Il n’y a plus de donations charnelles après des rabaissements sur mon physique, je me livre parce qu’il en a besoin.

    Je suis pleine d’attentions: petits mots, préparation du petit dej avant de partir à la fac, aide pour l’encourager quand il doit faire quelque chose, devinette dans la journée…

    Ses compliments sont rares mais doux. Ils me font peur, est-ce qu’ils sont vrais? Ou est-ce qu’ils me tiennent?

    De toute évidence, je compte moins que ses ami(e)s pour lui, pourtant il a besoin de moi presque autant qu’il a besoin de briller.

    Cependant, malgré tout ça, il y a ce piège! Il est parfois, si doux, si tendre, si drôle, si beau, si attentionné, si novateur, si intelligent. Parfois il est tout ça et juste pour moi.

    Je crois que je l’aime parce qu’il veut que je le crois, ou je l’aime? C’est une des questions.

    A côté de la fac, du job étudiant, je garde un enfant de 7 ans épuisant à fort caractère du type enfant roi. Il m’épuise moins que mon copain.

    Je ne sais plus quoi faire. Je pense qu’il faut que je m’en détache mais j’ai la lourde sensation que je briserais mon unique attache au monde. J’espère faire ma vie avec lui en sachant que pour 2 jours de bonheurs, il y a 4 jours d’indifférences, et 1 semaine de bourrasques.

    Quoi faire? Est-il PN? Ou simplement, sa pathologie, s’il est effectivement PN (il se pourrait que ce soit juste un incroyable connard égocentrique!) l’empêche radicalement d’éprouver un sentiment d’amour? Peut-être que je pourrais au moins sauver ce sentiment pour trouver des moments de paix pour lui et pour moi.

    Merci pour la lecture, et pour l’évacuation je vais publier ce commentaire!
    Nin

    • Bonjour Nin,

      Je pourrais reprendre de nombreux passages de votre témoignage pour vous prouver à quel point vous êtes dans une situation critique: celle d’une jeune femme qui risque, si elle ne réagit pas immédiatement, de perdre sa propre vie en devenant une femme battue.
      Cet homme est clairement pathologique! Et vous aussi …
      Oui, vous aussi …
      Votre dépendance affective alors même, et c’est vous qui le dites, vous êtes une femme attirante, intelligente, que les hommes tentent de séduire et de plus, très courageuse!
      Vous avez ce courage d’avancer pour vos études, aurez vous celui de sauver votre vie ?

      Je n’ai pu m’empêcher de sourire en lisant que vous gardez un « enfant roi » terriblement difficile … Cela vous laisse présager de l’avenir si …
      Mais on, je préfère penser que vous allez trouver les forces en vous pour sauver votre peau et maîtriser votre addiction à cet individu.
      Car oui, c’est purement une addiction. Nous ne sommes pas programmé pour aimer ceux qui nous font souffrir, ceux qui nous mènent à la mort.
      Vous êtes « juste » addicte et dépendante affective.
      Lisez cet article que j’ai écrit sur ce sujet: Addiction et dépendance affective

      Faite le bon choix. Choisissez votre vie.

      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Bonjour,

        Tout d’abord j’aimerais vous expliquée ma situaton, je suis jeune donc pas forcément d’expérience étant en couple mais la vraiment je sens que quelque chose ne tourne pas rond dans la relation que j’ai actuellement avec mon copain. Je precise que j’ai 19 ans et lui aussi.
        Cela fait exactement 4 mois que nous sommes ensemble!

        Pour commencer tout allais très bien comme dans toute relation jai entendu comme toute personne aime entendre les petits mots gentil, des petites attention.

        Il m’a présentée à ces parents au bout de 3 semaines de relation en me disant que si il m’avais présentée aussi tôt cétais bien parceque il pensais que j’étais là bonne personne pour lui, mais à un moment donnée puisque je ne travail plus depuis 8 mois j’ai repris 1 semaines de travail dans le lieu où je travaillais avant et à partir de ce moment là il a commencé à ce faire des films à me mal parlée parceque sois disant j’étais distante avec lui. Arrivée à la fin de la semaine (vendredi) je lui avais dis que peut être je n’irais pas au travaille le samedi étant donnée que ce n’étais qu’un stage et que je serais venu le voir à la place, sauf que ça ses super bien passée et je lui est dis que du coup j’irais au travaille ce jour là, il a comencée à être agressif avec (par téléphone) en me forçant à vouloir que je n’y aille pas, il m’a poussée à bout pour être honnête j’ai du en parlée avec ma responsable du stage qui est aussi mon anciennes patronne. Lui même m’avais dit juste avant par téléphone que ça ne servais à rien que je me plaigne à elle que elle n’allais pas me consolée..
        Arrivée au samedi soir je suis allez chez lui comme prévu et comme chaque semaine cétais très froid.
        Le lendemain j’étais pas très bien par rapport à ça et un coup il me consolais en me disant que cétais de ma faute, que lui il avais que une parole et pas moi.. on ses disputée dans la soirée il m’a fait bcp pleurer et il m’a dis à un moment donnée que je me faisais du mal toute seule que pour lui tout allais très bien ect… j’ai donc pris mes disance et dormi de mon coté, le lendemain matin il c’est mis à gueuler parceque je ne lui avais pas donnée d’attention j’étais encore très très mal je ne savais plus quoi lui dire, quelques heure après il est parti au travail j’étais chez lui toute seule je ne savais plus quoi faire si je devais rester ou partir.. j’ai donc attendu qu’il parte au travaille j’ai pris mes affaires et je suis rentrée chez moi, j’ai préférée lui dire par messâge que j’étais parti pour ne pas qu’il débarque en plein travail chez lui étant donné qu’il bosse juste à côté..
        Juste après qu il a reçu mon message il m’a harcelée au téléphone, il même réussi à montée la tête à des amis à moi en leur disant que j’étais folle.. il a appeler sa mère en pleure en lui disant qu’il allais quittee le travail éct…

        Quelques jours après j’ai essayée de lui faire comprendre ce qui n’allais pas (par msg et appel) et que je ne supportais plus ses saut d’humeur, (je precise qu’il fume de la drogue).. il a rien voulu savoir et etais la en train de me dire qu’il ferais des efforts, qu’il étais desolee pour tout et quil essayerai de faire un gros travaille sur lui même pour que tout aille mieu, j’ai donc décidée de lui laissée une chance à ce qu’on puisse se voir moi et lui dans un autre milieu que le sien ailleurs que chez lui et dans une autres commune, il m’a répondu qu’il ne voulais pas et que tout ce qui voulais ces que je vienne chez lui comme avant j’étais pas daccord avec ça j’ai trouvée sa un peu précipitée.. il a rien voulu savoir, deux jours après j’ai reessayé de lui redire la même chose et il m’a pas laissée le choix de venir chez lui ou sinon il allais ce sucuider, il adore me faire culpabiliser à ce que je sache…..
        J’ai pas répondu à ces messages et je les laissée faire malgré que j’avais peut quand même quil fasse n’importe quoi.. plus le tèmes plus il étais là en train de me dire (tjr en message) qu’il avais pris la route pour partir de ce monde et que j’aurais une mort sur la conscience éct. ..

        J’ai pas lâchée l’affaire et j’ai attendu de voir si en étais capable il ne l’a pas fait.. sa maman menvoyais des messages en me disant qu’elle étais inquiète pour lui éct et je nes pas répondu, le lendemain il m’a renvoyer un message comme si tout allais bien que il étais ok pour que moi et lui on puisse ce voir comme je l’avais dis au tout départ donc on c’est vu tout ça j’ai essayé de lui donnée l’explication de pourquoi j’étais parti tout çà, il m’a repondu que je n’aurais jamais du partir qu’il étais mal éct… j’ai voulu également lui dire ce que je rensentais mais jamais il me laissais la parole.. il étais tout le temps la a vouloir aussu me faire des bisous câlin je refusais car mon but étais de mettre les choses au clair pour savoir si je devais revenir ou pas.. j’ai donc finis par cédée et on c’est remis ensemble la fin d’aprèm c’est bien passée on rigolais ensemble « bizarrement ».. et le soir avant de repartir chacun de notre coté il voulais bcp de câlin éct en public on étais à ce moment là. Je lui en faisais mais à un moment j’en avais marre ses comme si il me forçait il m’a même fait une crise parceque à un moment j ai refusée devant tout le monde… je lui es fait son câlin et je suis vite reparti chez moi un peu énervée.. je suis retournée chez lui 2 semaines après ça c’est à peu près bien passée.. sauf que sans arrêt il me rabaisse ou m’envoie des pics je lui dit d’arrêter que c’est énervant il me dis qu’il plaisante mais c’est agaçant devant ces potes aussi il m’envoie des pik tout le temps ce qui les faits rire mais pas moi.. quand j’essaye de lui dire que sa m’énerve il me dis que je bloque que je rigole jamais tout ça alors que je fait tout pour même des fois je rentre dans son jeux tout ça mais je comprend pas.. j’ai attendu la fin du week end et je suis rentrer chez moi comme d’habitude le lundi après midi.. mais par message il est froid quand je lui dis que je vais voir une copine il me répond froidement et quand je lui dis que il est froid il me dis que non.. il cherche tjr a avoir le derenier mot en se conterdisant tout le temps.. il me parle de logigue et tout sa mais je comprend pas du tout… encore hier je suis allée dormir chez une copine je lui est dit ça il m’a répondu «  » je me suis donc demandée pourquoi.. après j’ai laissée tb et je lui est demandée si moi et ma copine on pouvais passée le voir il me répondais froidement à croire je le dérangeait… une fois arrivée dans ça commune on la attendu il est sorti de chez lui énervée il voulais pas dire se qui ce passais la seule choses qu’il m’a dis c’est  » je me suis pris la tête avec mes parents comme dhb » en les traitants à moitiée…j’ai voulu essayer de comprendre pour le rassurer il m’a envoyée bouler… et après ça il ses énervée pour un bisous en me traitant devant ma copine et etais très agressif…. il m’a dis que a partir de ce moment là j’étais célibataire et quelques seconde après il est revenu parceque je me suis mise à pleurer en me disant qu’il étais desolé… et la mtn il me dis que c’est moi qui bloque et qui ne veux pas passez à autres choses je ne comprend pas son comportement.. je pense qu’il est aussi très manipulateur… je me demande si c’est moi qui bloque ou lui je n’en sais rien je suis perdu.. j’espère que vous allez comprendre ce que je vous est décris que j’aurais une réponse.. merci bcp

  11. Bonjour,

    J’ai été victime en 2007 d’un pervers narcissique. Dix ans après, je me décide enfin à publier mon témoignage, sous format numérique… en espérant pouvoir apporter une aide, si minime soit-elle.

    Merci

    https://www.amazon.fr/dp/B06XT2GFGG/ref=sr_1_5?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1490350575&sr=1-5&keywords=Le+la+mineur

  12. Bonjour,

    je ne sais pas par où commencer dans mon histoire.
    Je suis avec un homme depuis 1 an et demi. On se connaissait depuis 10 ans et on a repris contact.
    Il s’est marié mais son mariage n’a duré que 6 mois ( son ex l’a trompé je passe les détails), je l’ai « récupéré » avec une confiance en soi proche de zéro.
    Les débuts de notre relation se sont bien déroulés cependant il fouillait dans mon téléphone lorsque je prenais ma douche, ou pendant la nuit…
    je suis ( ou j’étais ) encore en contact avec un ex avec qui je suis resté par intermittence pendant 5-6ans.
    C’était clair pour lui et moi, même si a essayé de revenir, c’était mort j’aimais mon copain.

    Sauf qu’après 1 an de relation, il m’a fait une scène, concernant l’ex en question.
    Je me suis rendue compte le mal que ca lui faisait ( il ne m’en avait jamais parlé avant ), donc j’ai coupé les ponts avec mon ex pour lui parce que je l’aime de tout mon cœur.

    cette dispute a failli nous faire rompre, mais nous avons décidé de nous battre pour la sauver notre relation.
    Sauf que depuis 6 mois, il me manque de respect, me parle mal, ne m’écoutes pas, me coupe lorsque je parle.
    Il me faut porter tous les maux de la terre.

    Dernière dispute en date, dimanche dernier, il a crié dessus parce qu’il y avait de marques de pattes de chien partout ( oui nous avons un chien ensemble) et m’a accusé de lui manquer de respect, en mettant le désordre alors qu’il a passé un coup de serpillère sur le sol…

    Je fais tout pour lui, je me mets en 4 pour lui, toujours à ses petits soins, et je n’ose rien dire, par peur qu’il se reparte en dépression et me dise des choses encore plus dures que d’habitude…

    Je ne peux pas en parler à mes amis ou mes parents car ils l’adorent et prennent ça pour de l' »amour vache  » et de l’ironie,  » il a un bon petit caractère qd même  » …

    Il joue avec mes nerfs, parfois j’ai envie de partir, que je ne mérite pas ça.. certes je suis resté en contact avec mon ex ( derrière son dos comme il dit), mais depuis je n’ai plus de nouvelles et je me bats pour sauver notre couple. Lui ne fait pas d’efforts et me remets tout sur le dos..

    Que dois-je faire ?
    Mon copain est-il un pervers narcissique? je commence à me poser des questions…
    Dois-je partir et me détacher de cette relation toxiques qui nous consume tous les deux?

    merci de m’avoir lu, je suis perdue.

    Amnesia

  13. Bjr
    Je souhaiterais apporter mon témoignage. J’ai 32 ans,j’ai rencontré un pn à l’âge de 16 ans et je me suis marié avec et fait deux enfants. Au début très amoureuse, je le voyais comme mon pilier. Nous étions inséparables, avions des projets. Le soucis c’est que mes projets ont commencé à ne plus exister et ont été remplacé par nos projets. Je n’avais d’identité que dans le  »nous ». Au fil des années il avait commencé à me culpabiliser pour tout. Je ne trouvais pas de travail malgré mes études, je ne faisait pas assez bien le ménage, je ne jouais pas assez avec les enfants, lui savait mieux s’en occuper. Il y avait une façon de faire et je ne la respectait pas bien à son goût. Je ne faisais pas assez bien l’amour. Il a commencé à me couper de ma famille et de mes amis car selon lui ils ne me méritaient pas. Je me suis brouillé avec ma mère. Il avait un penchant pour l’alcool et m’incitait à le suivre. Il me valorisait en public mais en privé me rendait responsable de ces malheurs. Pris d’un gros sentiment de tristesse et d’incompréhension J’ai décidé de le quitter mais il a tenté de se suicider pour me faire culpabiliser. J’ai tenu bon et ne me suis pas remis en ménage avec lui. J’avais toujours contact avec lui même parfois des rapports sexuel. Au bout de deux mois de séparation il a voulu fouiller dans mon téléphone. J’ai tenté de l’en empêché. Il s’est mis dans une colère noir, m’a frappé, étranglé et a saisi un couteau de cuisine. J’ai pu appeler à l’aide et les voisins sont rentrés chez moi pour me sauver. Il a fini par se poignardé lui même avec le couteau en insistant pour prendre ma main et accompagner son geste.J’ai porté plainte, il s’en est sorti de ses blessures. Deux ans plus tard il a été jugé, il a eu 14 mois de prison avec sursis. Je précise qu’après ces faits j’ai été suivi parce que je culpabilisais beaucoup. C’est le psy qui m’a fait comprendre que j’étais manipulée et sous emprise. Ça a été dur pour moi d’accepter car j’avais l’impression que ça portait atteinte à mon intelligence , que si j’étais sous emprise je m’en serais rendu compte. Sans cet événement malheureux je pense que je serai retourné avec lui. J’ai eu du mal au début et malgré le mal qu’il avait fait il me manquait, c’est comme si je ne savais plus comment vivre sans lui. Il n’avait pas le droit de s’approcher de moi et c’est donc moi qui a fait le nécessaire pour le retrouver et lui parler. C’est bête mais malgré tout j’avais besoin de lui comme un adepte a besoin de son gourou. Aujourd’hui je m’en suis sorti et j’en suis heureuse. J’ai pu réaliser mes projets, faire mes choix.

  14. bonjour,

    cela fait 2 ans que je suis separée de mon pn , 20 ans de vie commune, 5 ans pour le quitter, 2 enfants avec lui. Il a bien sur vite reemménager avec une jeune femme très gentille, douce, calme (un peu sur le même profil que moi) Il choisisse toujours le même type de proie à priori. Mais il continue a tout faire pour me détruire, en utilisant les enfants, l’argent , le chantage en tout genre.
    Ma question est ne lâche t-il jamais? Je n’ai pas de mon coté encore de nouveau compagnon peut être arrêtera t’il ce jour la…le no contact est assez difficile à mettre en place dans le cas d’une garde alternée, même si les enfants sont grands . La dernière vacherie est qu’il veut mettre notre fils cadet en internat sois disant pour son bien, son idée , m’enlever « mon » fils en quelque sorte …lorsque je l’appelle pour lui dire que je ne suis pas d accord sur ce projet, il me prend de haut et me dit d’arrêter de l’appeler …(je dois l’appeler une fois tout les 3 mois et encore vraiment en cas de gros soucis avec un enfant)…si vous pouviez me promulguer quelques conseils , car malgré la rupture et mon indépendance je sens bien qu’il parvient encore à me faire du mal ….

    • Cest pas lui qui doit te lacher. C est toi qui dans ta tete doit te detacher compltement de lui pour ne plus etre sous son emprise tel un citoyen lambda pour lequel tu nas aucun interet.

    • Bonjour madame votre témoignage me touche énormément me met carrément les larmes aux yeux parce que c’est exactement ce que je vit en se moment j’aurais aimer vous parlez celà me ferais peut être du bien

  15. Nous travaillons sans relâche pour la commodité de nos clients. Avec les problèmes de la vie privée doit être combattu immédiatement, sans attendre des effets irréversibles possibles. macho man aidera à résoudre de nombreux problèmes, et il ne sera pas nuire à l’organisme humain. Vaporiser Homme Macho Man (Macho Man) pour la puissance – le travail? Personne aujourd’hui ne surprend pas notre mode de vie fou. La plupart des hommes sont fatigués de sorte que les forces ne sont dehors pour obtenir le canapé. A propos de toute pulsion sexuelle et peut être question. Je ne suis certainement pas impuissante, mais d’explorer le spray intime Macho Man pour améliorer la puissance, trop souvent entendu les reproches de sa femme à ses côtés. Je travaille 5 jours par semaine de 7 h à 21.00 plus 2 heures de route chaque jour. Tout cela me épuise à la limite. Le samedi, je veux coucher et dormir en paix, mais ma femme et deux enfants, dans le cadre du bruit et des cris que je me réveille le week-end exactement 8h. Oui, il est la vie de famille, ordinaire, comme tous, mais il tue complètement le désir d’essayer dans le lit. Je l’aime et je veux une femme – elle a fait appel à moi, même après 10 ans de mariage – sauf que cette énergie ne reste pas. La femme ne croyait pas à mon explication sincère et croyait que je triché sur elle avec ses collaborateurs. Je le comprends – une fois par semaine pour une femme floraison saine ne suffit pas. Quelle est la pulvérisation Macho Man I n’a jamais cru la publicité à la télévision et sur le réseau. Si des informations sur le spray Macho Man I provenaient de ces sources, je ne l’accepterais pas. J’ai eu la chance que mes amis et je réunis dans un bain à mon DR pour une bière et soulevé le sujet vitaux – problèmes d’érection et le désir sexuel. Sorokapyatiletney Denis surpris tout le monde – il a réussi à rencontrer sa femme et une jeune maîtresse plusieurs fois par semaine. De lui nous avons appris sur le spray Macho Man pour augmenter la puissance. Nomination multifonction jet – elle résout toute une liste de problèmes, à savoir: améliore le désir sexuel en raison du flux sanguin vers le pénis; augmente la puissance et la confiance des hommes des forces; augmente le nombre de frictions fait 3 fois; retarde le moment de l’éjaculation; elle donne lumineux et profonde sensation pendant les rapports sexuels et pendant l’orgasme.

    |

  16. Bonsoir à tous.

    Je voudrais vous livrer mon expérience récente.
    Je viens enfin de quitter depuis 3 mois le pervers narcissique avec qui j’étais depuis 2 ans. C’était à la base un ami, puis beaucoup plus à un moment où j’étais devenue célibataire et lui aussi. Il avait été marié pendant 7 ans et « profitait » de son célibat depuis 2-3 ans. C’est lui qui m’a draguée…il était très charmeur et j’ai fini par tomber sous son charme…
    quelle grave erreur…

    Très rapidement, je lui ai précisé que je voulais une relation sérieuse et il m’a dit que lui aussi, qu’il ne recherchait rien d’autre et voulait fonder une famille. Il me présentait à ses amis, sa famille, au bout d’un an j’emménageais chez lui. Je pensais que nous étions en phase. Il m’avait dit tout ce que je voulais entendre…

    Mais toute cette période était ponctuée de moments difficiles que je prenais pour de la maladresse. Il était souvent peu disponible, il pouvait autant m’encenser que me descendre par ses remarques blessantes…Je ne le voyais pas ou ne voulait pas le voir…mais il voulait me changer. Je n’étais pas assez ceci ou cela, il me faisait des remarques blessantes, qui marquent et se transforment en tâches indélébiles, que l’on se répète sans cesse. Et pourtant je restais. Cet homme m’apportait des choses que je n’avais pas connues, je lui pardonnais tout, mais il me faisait aussi beaucoup de mal, et le pire c’est que je le laissais faire…mais je n’en avais pas conscience.
    Plus d’une fois je me suis dit que c’était un connard, que je devais partir, mais je restais, voulant lui plaire encore plus.
    Et puis quelques jours après avoir emménagé chez lui, j’ai découvert fortuitement qu’il me trompait. Je vous épargne les mensonges hallucinants qu’il m’a sorti avant d’avouer
    qu’il « avait eu un écart ». Là encore je me disais, « Barre toi »! Ce qu’il avait fait était contraire à mes valeurs….mais au final…j’ai voulu le pardonner…
    il a suivi une thérapie et moi aussi. Petit à petit je le pardonnais…et puis au bout de plusieurs mois sentant que certains choses n’étaient pas clean…j’ai ouvert son ordinateur et là…..j’ai découvert que monsieur était en fait « Monsieur Tinder » qui me trompait dès que j’allais voir des amis, dès que je rentrais chez mes parents, dès qu’il me prétextait du travail et que moi je lui laissais tout le temps qu’il voulait en m’inquiétant pour son travail.

    J’ai enfin trouvé la force de partir..trouver un autre apart pour ne plus le voir. Je savais que si je restais, j’étais capable de rester encore sous son emprise.
    Quand je lui ai demandé pourquoi il ne m’avait rien dit, pourquoi il ne m’avait pas quitté…il a eu des mots si durs, si humiliant, que je n’en dors plus la nuit depuis.

    Je me suis sentie nulle, bafouée, humiliée,honteuse de ce qui m’était arrivée ….j’ai culpabilisé de ne pas avoir réagi plus tôt, d’avoir perdu mon temps, de m’être laissée avoir, manger, détruire en lui donnant tous les outils pour qu’il le fasse. Cet homme, il me dégoute. Non seulement il m’a détruite psychologiquement mais il m’a aussi mise en danger du point de vue de ma santé.

    Tout ce temps je lui ai fait confiance, j’ai cru sans cesse tous ces mensonges. Et s’il y a une chose que je voudrais retenir de tout ça, c’est que mon instinct m’avait alerté plusieurs fois mais je ne l’avais pas écouté. Et quoi que vous viviez car il y a tout un panel de personnes animées de perversités différentes, ayez confiance en votre instinct, car on ne peut jamais connaitre la vérité face à un pervers narcissique. il n’aime que lui. il n’aime que plaire. il dit qu’il vous aime, mais c’est juste pour vous gardez près de lui pendant qu’il vous détruit. il est dans le déni, perpétuellement.

    Alors faites vous confiance. Et la personne qui est nulle dans tout ça, c’est bien lui. S’il vous a dit des mots durs aussi violents que des coups qui défigurent à tout jamais, laissez les de côté. Ce n’est pas vous. C’est lui qui est malade.

    J’écris cela pour que celles ou ceux qui ne sont pas partis face à PN, ayez confiance en vous, et partez, sortez le de votre vie. Je sais à quel point il peut semblait être dans votre peau, à quel point il peut contre toute attente vous paraitre indispensable malgré la souffrance qu’il vous fait subir, mais vous êtes malheureuse et il faut vous sauver maintenant.
    Je ne dis pas que c’est facile. Mais parlez à vos amis, à votre famille, vous trouverez la force de franchir le pas et petit à petit de l’oublier.
    Il ne faut pas subir, mais réagir. On ne s’en sent pas capable…mais vous verrez, vous trouverez la force….elle est en vous, elle est puissante et belle et vous allez l’utiliser pour revivre…tout est possible.

    Bon courage à tous.

  17. Bonjour
    Je ne sais pas trop où poster ma question, alors je le fais ici.. 😉 J’aurai juste aimé recueillir des témoignages , des conseils, pour savoir comment se comporter face à une victime d’un manipulateur pervers narcissique . Pour faire court, ma sœur est avec un manipulateur pervers narcissique. Elle se coupe totalement de nous. Elle s’est fâchée avec mes parents, avec sa jumelle , et moi j’essaye tant bien que mal de faire le tampon… Elle était tellement attachée à sa famille, que c’est très dur à supporter . Nous sommes à la base tous très soudés les uns aux autres, et la sentir s’éloigner un peu plus chaque jour devient très pénible à vivre , surtout pour mes parents… Elle vit à 600 km de nous, donc la distance n’arrange rien… Tout ça pour vous demander, d’après vos expériences, quelle est l’attitude la plus juste à avoir envers un proche victime de ce genre d’individu? Merci d’avance…

    • Bonjour Jennifer, j’ai vécu pendant 10 ans avec un pervers narcissique, et je suis partie vivre avec lui a 500 km de ma famille. Lorsque ma famille s’est rendu compte de son manège et du mal qu’il me faisait, ils ont fait l’erreur de l’attaquer de front, et étant dans un état hypnotique, je les ai pris pour des fous et me suis complètement coupé d’eux. Je suis sortie de son emprise grâce à une amie qui est venue vivre quelques mois chez nous avec sa famille ( ils avaient acquis une maison qui était en travaux) cette personne s’est vite rendu compte de la détresse dans laquelle je me trouvais et de l’être pervers avec lequel je vivais, et à agit de manière très subtil pour réussir à m’ouvrir les yeux sans prendre le risque d’attaquer mon mari, car de toute façon face à ces personnes c’est perdu d’avance. Elle me démontrer par des faits et des situations concrètes, les mensonges, les manipulations et la manière dont mon mari me rabaisser sans cesse ou se délecter de me blesser en me rabachant sans cesse des situations qui m’avait fait souffrir par le passé. Mais ce fût long et complexe, et si elle n’était pas venu vivre avec nous elle n’aurait jamais pu agir avec autant de patience et de prudence. Et je pense que le plus important pour ta soeur c’est de ne surtout pas rompre le lien, même s’il faut faire semblant de rentrer dans le jeu du pervers, il ne faut surtout pas la laisser seule, comme ma famille à cru bon de le faire en pensant que ça me ferai un électrochoc, car la vérité c’est que si cette amie n’était pas intervenu, jaurais sans doute mis fin à mes jours, j’étais dans un tel état de solitude et d’incompréhension, et même si ma famille naccepté pas mon mari, j’aurais au moins aimé qu’il ne me laisse pas seule, même s’il aurait fallut qu’il ravale leur salive pour continuer de garder le contact malgré tout, car tout ce dont on a besoin c’est de se sentir avant tout, entouré et aimé peu importe nos choix ( mauvais pour le coup) à ce jour cela fait 2 ans que je suis partie et au début nous n’avons plus aucun repère, nous ne sommes plus quune ombre qui zone désespérément à la recherche de notre âme et notre Moi, et ce que nous avons le plus besoin, ce sont les repères de notre vie d’avant, de personnes en qui nous pouvons faire un minimum confiance, d’amour et de beaucoup de patience. J’arrive tout doucement à me reconstruire mais je reste très fragile et j’ai conscience que le chemin est encore long pour la guérison ( en espérant que j’y parvienne) et je sais que la clef c’est l’entourage. Voilà j’espère que mon témoignage t’aidera à mieux comprendre et aider ta soeur, et surtout quoi qu’il en coûte, ne pas la laisser seule. Je vous souhaite beaucoup de courage.

  18. Les pervers narcissiques devraient être considérés comme criminels et condamnés par la loi!
    Il faut protéger nos enfants!
    Il n’est pas normal de se retrouver pauvres, humiliées après une telle expérience!
    Les personnes gentilles ne doivent pas batailler pour prouver leur gentillesse! Justement, où est ce qu’elles trouveraient l’énergie…?
    Fuir ne suffit pas!
    Fuir veut dire, laisser la place à une autre victime!
    Soutenons nous et on y arrivera!

    • Bravo. Et merci pour votre témoignage.
      Pour ma part je ne m’en suis pas sorti.
      J’essaie. Les témoignages que je lis m’aident.
      Bien à vous.

  19. Bonjour, Quand vous avez eu un enfant avec un PN et vous avez réussi à partir, comment faire face au juge aux affaires familiales et comment protéger votre enfant?
    Que risque mon fils de 3ans en restant une partie de son temps avec son père pervers? Existe t il une manière comment faire comprendre au juge ce problème? Quelles preuves apporter?
    Merci de me donner des pistes

  20. voici mon commentaire

  21. Bonsoir Violette. Et courage… Moi séparée depuis juin 2015 et je n’arrive plus à reconstruire… Et vous?

    • bonjour Patricia
      excusez moi de ne plus vous avoir répondu depuis novembre, mais entre temps j’ai changé de travail et beaucoup de choses à règler.
      est-il possible de correspondre en privé?
      bonne fin d’année à toutes et à tous et courage, j’aimerais aussi publier mon témoignage ici sur site.
      Violette

  22. Bonjours Genevieve , j’ai 21 ans et j’ai réellement besoin de votre aide ou de personne vraiment qualifier dans le domaine car ma famille est en danger !
    Mes 4 frères , ma soeur et ma mère sont victime d’un pervers narcissique .
    j’en et pris conscience quand j’avais 18 ans !
    mais sur le coup je n’est pas pris conscience de l’importance que cela as sur nous !
    cela fesai 2 ans que son emprise a commencer sur moi , j’avais comencer a prendre ma vie en main, j’étais dans mon petit apart, j’avai une supers copine et je travailler en service .
    cela fesai quelque temps que je n’avais pas vu mon père, puis il est arriver ,pour boire un verre dans mon café !
    cela fut le premier jours ou il a vraiment eu de l’emprise sur moi !
    quelque temps après, j’ai tous plaqué ! je me sentais mal et je suis partie m’installer avec lui! cela fut chaotique et.. et le pire c’est que j’ai commencer a faire comme lui , j’ai pris exemple sur lui !
    mais deux ans après je me suis apperçue que quelque chose n’aller pas.. alors j’ai commencer a faire des recherche sur moi même et suis tombé sur une page du pervers narcissique et cela ma directement parler !
    je me disais nooon .. j’en suis pas un.. cela ne peut pas être possible ! et la, j’ai compris que se n’était pas moi mais mon père !
    j’étais mal dans ma tête et je n’ai pas trouver mieux que dans parler a ma soeur qui ne pouvais pas comprendre et ma dit que j’étais bète de penser cela ! et effectivement … j’étais bète !
    bète a un tel points que j’ai zappé le sujet sans approfondire mais recherche sur le PN et aussi cela me fesai mal je me sentais coupable de penser cela de mon père !
    il y a quelque mois , j’ai decidé de revenir habité cher ma mère qui habite a 150klm de cher mon père (elle n’a que très peu d’amis et sa vie passé avec mon père la détruite ) et ne cessant jamais de se pleindre de lui , je me suis rappeler se que j’avais lut sur le PN et j’ai finalement decidé de lui faire lire et passer le test ..
    le test du PN est a 98% positif !
    mais mon père a une très grande emprise sur elle et il vien pour voir mes petits frères des fois et elle le laisseras revenir autend qu’il le veux !
    a chaque fois qu’il est la je m’énerve sa présence n’est vraiment pas bénéfique et il me stresse la vie !
    ma soeur de 24 ans qui est très gentil mais na pas de travail vie avec son copain et m’a dit un jours qu’elle préféré mon père a ma mère.. pourtant, en sa présence en dirait une enfant de 10 ans !
    mon grand frère (jumeaux de ma soeur) vie avec mon pere, il n’a ni travail ni copine et a également un comportement d’un enfant de 10 ans en sa présence! et mon autre grand frere de 26ans qui est pire que mal dans sa tête , avais pris sa vie en main mais parle actuellement de retourner vivre avec mon père !
    j’ai encore 2 petit frere l’un qui a 11 ans et l’autre 15, ne son pas en capacité de comprendre la situation mais finiront forcement par aller habité avec lui !
    quand j’écoute les gens qui on fréquenté mais deux parent , ma mère est une folle ! mon père l’a trompé avec beaucoup de femme et a essayé de la convertir a son image !
    mais grace a l’aide de dieu , car elle est croyante ( et moi aussi ), elle sont sort plutôt pas mal et as depuis 2ans , comencer a adopté un comportement neutre .
    seulement, cela ne suffit pas il nous faut quelq’un de qualifié dans le domaine, j’ai une grande famille et cela suffit !
    on as besoins d’aide !
    ayant consomer beaucoup de drogue (d’ailleur ma derniere prise sont des champignoms que mon pere a acheté sur le net), je manque de confiance en moi !
    je compte sur vous pour nous venir nous aider mais plus particulierement pour aider ma mère qui et trop gentil et qui a tendance a énervé son entourage , j’essais de faire de mon mieux ..mais je n’arrive pas 🙁 svp, il faut que quelq’un vienne cher nous

    • Bonjour,

      Quelle désastre tout cela … que de vie détruite en en phase de l’être…
      Vous devez bien deviner que personne ne peut débarquer chez vous pour vous aider… il faut que votre mère en fasse la demande, c’est essentiel !
      Tentez de le convaincre pour prendre un ou deux rendez-vous par téléphone avec moi…

      Et vous … faites tout ce que vous pouvez pour reprendre votre vie en main et ne plus toucher à la drogue, jamais ! Si vous y replongez … il aura gagné.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  23. Bonsoir Patricia
    Moi de la/région alsace et lui des Vosges
    Violette

  24. Bonjour à tous,

    Ce qui me dérange au sujet de la perversion narcissique, c’est que l’on se limite presque toujours à la relation amoureuse.

    Or nous vivons dans une société majoritairement perverse et Paul Claude Racamier nous avait bien averti sur la dangerosité des noyaux pervers. Il s’agit donc de perversion en bande tacitement organisée au sein des entreprises et des institutions.

    Tant que notre société (inconsciente) n’aura pas légiféré sur la perversion narcissique rien ne pourra vraiment évoluer…

    Bon « combat » à tous.

    Rudy.

  25. Bonsoir Violette. D’apres ses dires (souvent des mensonges ) ses grands parents etaient des Vosges. Maintenant je ne sais pas si c’est vrai. Son prenom c’est Philippe. A bientot peut etre. Moi il m’a vraiment fait beaucoup de mal. Patricia

  26. Bonjour Violette. Je suis dans l’Aude. Mais pas originaire d’ici. Ni lui d’ailleurs. Et vous d’ou etes vous?

    • Bonjour ,
      Je suis en pleins dedans , j ai partage ma vie avec mon mari pendant 35 ans , il m a quitté le 15 juin 2016 en 3 mois tout était décidé. Aujourd’hui je m ‘aperçois que j ai été manipulé , volé trompé durant toutes années passée a ses cotés .Javais confiance en lui aveuglement tout du pervers manipulateur narcissique .En début d ‘année 2016 il a pété un câble , toute sa vie difficile lui est remontée a la tête, il ne pouvait plus assumer sa double vie, son enfance ses échecs et là il m a dit je te quitte.Mais avant ça une vie de soumission de privation l horreur . Il vie depuis 7 mois avec sa maîtresse pauvre femme elle ne sait pas ce qu ‘il lui attends .Je ne peut pas me reconstruire trop de dégâts depuis trop longtemps.Je suis une thérapie , mais cela reste une grande souffrance.
      jacqueline

  27. Voila, j’ai rencontré le mien à l’age de 16 ans. A l’époque j’étais une jeune fille petillante avec ses quelques amies fideles (que j’ai toujours aujourd’hui et que je ne remercierais jamais assez). Au début amour parfait, 3 ans de pur bonheur, pas une dispute. Arrivée au lycée les garcons ont commencé a me tourner autour (plus de bagues, plus de boutons etc j’avais pris beaucoup d’assurance). Les premieres mises en garde commencent « Elsa attention X drague une telle, attention il dit que tu lui fais ci et ca » alors que malgres le petit succes que j’avais je ne voyait que par lui, jamais un pas de travers. J’avais rencontré une fille super, de là il a commencé a la jalouser « elle s’imisse entre nous, elle fait trop de choses pour toi je la soupconne d’etre gwine et d’etre amoureuse de toi, eloignes en toi elle va tout ruiner entre nous » , par la suite j’ai appris qu’il lui parlait derriere mon dos en lui disant qu’en privé j’étais une folle hysterique et qu’elle devait me parler afin d’aller en HP… les années passent entre rapports sexuels forcé (meme mes larmes ne l’arretaient pas au contraire il etait encore plus vigoureux). Lorsqu’il arrivait à me pousser à bout (et que je me demandais si je n’etais reellement pas folle) il avait toujours son petit sourire narquois. Bref entre tromperies (que j’ai découvert grace a une MST qu’il a attrapé), mensonges, humiliations, amour fou, déclarations (tu es la femme de ma vie je sais que je te fais du mal mais je ne fais pas expres sans toi je ne suis rien pardonne moi), petites attentions etc j’étais complement larguée. Je ne savais plus sur quel pied danser. Niveau argent j’ai toujours du nous entrenenir nous deux ! Mr n’acceptait pas les travails avec un salaire inferieur au mien…je payais ses habits, le loyer, son forfait, etc tout enfait ! Remboursement ? Connait pas. Bref au bout de 7 ans j’étais a bout de souffle j’étais maigre comme une brindille, fatiguée (physiquement et moralement) j’ai pris mon courage a deux moins et l’ai mis a la porte . De la « c’est de ta faute si ma vie est aussi pourrie, c’est a cause de toi que je ne travaille pas car tu me paye tout ca ne me motive pas, j’ai perdu 7 ans de ma vie etc ». Il ya eut des vengeances sans limites, des menaces et du chantage. Aujourd’hui 1 an apres notre rupture je suis toujours entre incomprhension (« mais si, c’est sure à certains moment il a du etre sincere, mais pourquoi je n’ai pas reussi a le sortir de la galere? et pourquoi ci et ca). Par moment ma raison revient car je sais qu’il a une nouvelle proie et qu’il la dépouille de tout son argent. Plusieurs foi il me disait « les gens de toutes facon ce ne sont que des outils » , c’est peut etre pour ca qu’il change d’ami comme de chemises. J’essaye de me reconstruire mais c’est dur, nous habitons toujours dans la meme ville et mr ne se donne du plaisir a inventer toute sorte de rumeurs sur moi « pute, mythomane, profiteuse, malade mentale »…. Mais je sais que j’arriverais a m’en sortir, je n’ai jamais baissé les bras, j’ai des amies et une famille qui m’entoure et pour lesquels je ne serais jamais assez reconnaissante !
    A toutes celles victimes d’un PN, ne doutez plus jamais de vous, n’essayez pas de vous battre, partez en ayant tout préparé a l’avance et disparaissez (changez de numero, bloquer les mails, ne dites pas ou vous logez) mais SURTOUT coupez les liens avec les personnes en communs , ne vous interressez plus à ce qu’il raconte sur vous etc vous n’avancerez pas ! C’est dure mais pour ma part je me dis que si j’ai reussi a subir ses horreurs durant 7 ans , j’ai également la force de pouvoir etre heurese aujourd’hui ! Le mien est un assoifé de vengeance , d’ailleurs souvent je lui disais « mais tu te nourris de haine ou quoi ?! tu n’es pas fatigué de faire des plans tel des romans policiers ?! ». Vous, ne vous vengez pas, la meilleure des vengeance est qu’un jour vous vous croisiez et qu’il vous voit HEUREUSE !

  28. Pour savoir « comment reconnaitre un homme amoureux », c’est effectivement le regard qui nous delivre beaucoup de messages mais pas que ! Il faut parfois une certaine dose de chance pour tomber sur la personne qui pourra nous etre complementaire!

  29. eh bien, tous ces témoignages me touchent énormément et me font comprendre que j’avais raison !
    j’ai quitté le « mien » (le PN), il a 8 mois, pas sans difficultés, vous vous en doutez; il a fallut que ma mère décède et que je récupère un peu d’argent pour me libérer, j’ai connu tout ce que je viens de lire, la séduction, les mensonges, la manipulation, l’exclusion (mes enfants ne veulent plus me voir), le piquage de fric, les critiques, les injures, les coups etc , etc
    mais j’ai du tirer le pompon, parce que Jacques en plus d’etre manipulateur narcissique est diabétique insulino dépendant et que quand il est en hypoglycémie (cerveau pas assez alimenté en sucre ) il pète un câble !! , ce qui arrive fréquemment depuis 8 mois et je le soupçonne fortement de se servir de son diabète pour continuer à me manipuler et à manipuler son fils aussi,pour qu’on s’occupe de lui !
    en clair, c’est bien une charogne toujours en train de se plaindre pour obtenir ce qu’il veut et il l’obtient !
    je suis incapable quand il fait une hypo de le laisser l’écume aux lèvres,le regard fou, le corps qui se tortille de douleur et le pipi dans le pantalon sans réagir!
    y a t’il quelque chose à faire ?

  30. Bonjour j’ai fait un test en ligne pour reconnaître un pervers narcissique et sur les 30 points, je reconnais mon compagnon sur 20 points…. Je sais que c’est un pervers narcissique… Je n’arrive pas à m’en débarrasser, ni à stoper notre relation… Je l’aime et je suis accro à lui même si psychologiquement il me détruit par moments… Je ne sais plus quoi faire… D’un côté j’aimerais que tout aille mieux dans notre couple et d’un autre, je me dis qu’il faudrait mieux arrêter cette relation toxique au plus vite… Mais je n’ai pas le courage… Je suis trop faible… Et je l’aime… J’ai seulement 23 ans et lui 45… Il a plus de vécu et d’expérience que moi et s’en sert pour me  »manipuler », me mentir, me faire douter… Je cache cette relation à tout mon entourage car je n’ose pas avouer la vérité sur sa personne… J’ai trop honte…

    • Bonsoir, vous êtes jeune alors fuyez et ne gâchez pas votre vie avec un tel homme

    • Je suis bien d’accord,il faut fuir car un jour çà sera encore pire ,plus de fatigue,plus d’isolement….non,il faut réagir et vite,votre entourage ,surtout votre famille vous soutiendrons.n’hésiter pas et pour vous aider : pensez à tout ce qui est négatif, dur,difficile dans votre relation,cela vous aidera à ne pas regarder en arrière….
      bon courage

  31. Bonjour
    Ma sœur est victime d’un MPN, mais tellement sous son emprise que rien ne semble la faire réagir.
    Elle a rompu les liens avec toute la famille, totalement isolée des autres. Et loin de nous géographiquement parlant… Donc ça n’arrange rien…
    En tant que proche, que faire?
    Quelle est la bonne attitude à adopter?
    La passivité? Essayer de lui faire entendre raison? Nous sommes complètement dépassés et ne savons plus quoi faire pour elle…

    • Bonjour,
      Il m’est impossible de résumer le comportement qui me semble le plus judicieux.
      Quelques règles:
      – Préserver ou rétablir le lien coûte que coûte
      – Ne pas la mettre en face de votre vision de la réalité quitte à aller dans son sens
      – Rétablir le lien sécure, l’assurer de votre présence à tout moment;
      – etc …
      Si vous le souhaitez, prenez un rendez-vous pour une consultation à distance. Nous pourrons approfondir la situation.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  32. Bonjour , je ne sais pas si je suis au bon endroit , ma question est un peu farfelue , par curiosité dans quel  »section »peut on mettre les révisionnistes ???

    Merci beaucoup

  33. Bonsoir madame,

    Depuis plusieurs années j’entend parler de PN, partout:au travail, chez les commerçants, par mes relations, sur internet, FB, blogs, you tube, sans parler des librairies dont les rayons en regorge.
    Bizarrement moi je n’en connais pas alors que toutes les personnes qui m’en parlent reconnaissent untel ou untel comme étant PN, chacun y allant de son commentaire et de ses cancans en regardant le « suspect » avec effroi et en lui collant cette étiquette de PN sur le dos avec tous les dénigrements possible sans état d’âme.
    A ce stade de ce que j’observe, les gens deviennent complètement parano à voir des PN partout et à se nourrir de tout ce qui en parle et à mon avis c’est cela qui est effrayant.
    Bien sur les personnes dites « suspects » que je connais ne sont pas des enfants de cœur mais de là à en faire des bourreaux …
    Par exemple, mon patron n’est pas un homme facile à vivre et la plupart de mes collègues le reconnaissent comme PN mais si il « profite » d’elles cela vient du fait qu’elles ne se sont jamais respectées, qu’elles ont toujours dit amen au sur crois de travail et qu’elles n’ont jamais eu le cran de poser leurs limites.
    Toutes se plaignent, revendiquent leur statut de « victime » mais aucune ne va lui dire en face et franchement qu’il abuse.
    Mon patron à aussi essayer de me charger de plus de travail que je ne pouvais en faire mais je lui ai dit de suite stop et il n’a jamais insister et m’a toujours respecté.
    Il me semble que le problème vient surtout du fait que les victimes ne savent pas s’affirmer et manquent de confiance en elles et sont dans le dénis de leur dysfonctionnement pour ne surtout pas se libérer de leur victimisation qui leur permet d’avoir une sorte de reconnaissance et surtout qu’elles adorent trouver un sujet de conversation pour critiquer à qui mieux mieux d’autant que cela leur permet également de mettre tout leurs problèmes sur le dos d’un bouc émissaire tout trouvé : le fameux PN.
    Bien sûr je ne parle pas des vraies victimes mais de celles qui sont sous l’emprise de la psychose PN et des créateurs et complices de cette psychose.
    Peut-être aussi pour ces derniers une façon bien perverse d’exister ….
    Bonne soirée.
    Liliane.

    • Bonjour Liliane,
      Je partage à 100% votre point de vue!
      Geneviève Schmit

    • Pour ma part, je parlerai d’un trop d’empathie pour cette personne malade avec qui j’ai pu vivre et qui est à toute évidence un vrai pervers narcissique.
      Il y a une différence entre ne pas se respecter et croire que les autres sont aussi gentils et qu’ils sont autant à la recherche d’évolution personnelle que vous!
      J’ai compris que certains n’ont rien à cirer d’évoluer et être de plus en plus bons et débarrassés des anciens fantômes..
      Les premiers à aimer souffrir et faire souffrir ce sont eux même! Nous, nous sommes au stade d’après!

      • « Il y a une différence entre ne pas se respecter et croire que les autres sont aussi gentils et qu’ils sont autant à la recherche d’évolution personnelle que vous! »

        Bonjour Viktoria,
        Votre message est très juste, vous avez complètement raison, il y a cette différence majeure, car trop de victimes ne sont justement pas conscientes d’être « au stade d’après ».
        C’est cette différence qui fait que certaines victimes s’aperçoivent rapidement de l’anomalie de leur conjoint et prennent leurs décisions en conséquence, et que d’autres restent encore longtemps, même en sachant à quoi s’en tenir sur lui, même après avoir la connaissance du danger que cela représente de rester.

        Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

        – beaucoup de victimes n’ont pas eu accès À TEMPS à l’information sur la reconnaissance des PN. Leur bourreau a eu le temps de les abîmer et de leur faire perdre pied, leur propre famille ne les a pas soutenues. Elles n’ont plus que la force d’essayer d’éviter le pire à leurs enfants et se demandent comment elles tiennent encore debout. Elles ne se croient plus capables de se relever, elles se sentent mourir.

        – la force des traumas que certaines victimes ont subis et qui, non traités parce que trop précoces et enfouis dans leur mémoire, ou/et tellement violents que pour y survivre elles ont été plongées dans l’amnésie, ce qui revient au même : impossible de retrouver ces TRAUMAS PROGRAMMANTS par les voies de la mémoire consciente, donc impossible de les identifier pour les traiter si nous ne sortons pas des voies classiques de l’analyse (généralement culpabilisante), des moyens ordinaires de la psychologie (dans le meilleur des cas consolante).

        Pour traiter ces TRAUMAS PROGRAMMANTS il nous faut passer par le canal de nos ÉMOTIONS et non celui de la pensée, et ce travail est personnel. Il nécessite :

        1/ que nous ayons (re)découvert la Force, l’Énergie immense, dont nous, les Humains, sommes partie intégrante lorsque nous ne sommes pas coupés de notre nature humaine. La Force nous est accessible la première fois aussi bien par une immense colère (saine) que par un profond partage, par exemple dans le corps à corps de l’amour, le vrai.

        2/ que nous ayons l’intuition, la volonté, de retourner dans le temps revivre ces traumas et les réparer, à l’âge adulte. Pour y parvenir, nous devons avoir compris qu’il faut suivre le chemin inverse de celui préconisé dans la partie « civilisée » de cette planète : il ne faut pas fuir, pas « se changer les idées » au moment où nous sentons approcher une grosse douleur qui s’annonce dans notre mémoire, où nous sentons de gros nuages s’amonceler dans notre esprit, en liaison avec un événement « rappel ».
        Au contraire, il faut ressentir pleinement nos émotions, laisser éclater nos larmes, aller droit dedans, dans l’œil du cyclone, qui nous ramènera au passé et nous permettra de revivre les événements traumatisants pour aller réparer nous-mêmes notre passé et ainsi changer notre vie présente.

        – les personnes appelées « pervers narcissiques » et les victimes de ces mêmes personnes sont en principe d’anciens enfants qui, SOUMIS AUX MÊMES TRAUMAS, ont choisi des voies opposées.
        Les premières ont choisi la voie « facile » et désespérante qui les conduit au vide et à la consommation d’autrui, les secondes ont choisi la voie étroite et difficile qui préserve envers et contre tout l’intégrité de leur conscience, et leur capacité d’aimer : leur ÉVOLUTION comme vous l’avez bien identifié.

        Je reviendrai répondre à votre autre post.
        Je vous souhaite une très belle année !

        Brigitte

        • Merci Brigitte pour ce message!
          Très belle année à vous également!
          Comment remonter le temps vers mes anciens traumatismes?
          J’y suis pas encore arrivée et pourtant j’ai cherché…

  34. Merci d’avoir pris de votre temps pour moi , Marie Josée

  35. Es t il un pn ?
    Le voici en résumé : avec sa famille et ses amis, il est toujours de bonne humeur et prêt pour les aider, mais avec moi , il peu me rabaisser lorsqu’il est avec sa famille,ses amis et que je sois là ou pas..il me dit que je suis profiteuse , ne m’aide pas notre fille , il sort et s’amuse mais jamais avec moi, il me reproche de pas le coller mais il fait tout pour que j en ai pas envie, on dirait que il est heureux lorsque je suis pas bien, il fait comme si m’aimait pas mais il veut pas que je parte , et la je vous épargne de toutes les histoires sans bon sens qu’il m’a fait vivre pendant 7 ans,.
    Il dit qu’il est correct que c ma c faute,

    • Bonjour,
      Je ne sais pas s’il est PN mais il est clairement centré uniquement sur lui.
      Quant à vous, vous ne semblez pas savoir ce qu’est mettre des limites et vous respecter vous-même…
      Faites vous aidez et agissez !
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Allô Geneviève, je l’ai quitter le 14 juillet, je suis parti de sa maison avec notre fille pour aller en appartement dans la ville voisine. Je restais avec lui par sécurité financière et pour notre fille. Des fois j’ai des pensée de regret d’avoir brisée la famille de notre fille et de me retrouver pauvre ect.. es ce normal

        • Bonjour,
          Si cet homme est PN, vous avez bien fait de partir!
          Il faut partir POUR préserver l’enfant.
          Par ailleurs, s’il est toxique, vous n’avez rien brisé du tout. Vous avez au contraire mis un frein à la destruction.

          BRAVO !!
          Affectueusement, Geneviève Schmit

          • Bonjour, pour témoigner. ..
            Ma mère est morte de rester à ses côtés!!

            Bonjour, j ai 40 ans, et mon pere est ainsi.
            Genevieve à raison, Il faut partir, se préserver, mettre à distance chacune de ses manifestations séductrices, comme agressives.
            Elle m a sauvée en m éloignant de lui.C est sacrifiée pour, comme un écran, prendre à ma place, en plus de la sienne…
            Nous ne pouvons pas « réparer » les PN. Ils nous auront à l usure tant que nous sommes à leur côté.

  36. Bonjour,
    Je comprend la plupart des doutes, des souffrances dont parle vos témoignages. J’ai grandis dans la violence et la torture psychologique de mon père et cela m’empêche de vivre pleinement aujourd hui .Il avait une emprise inouïe qui allait jusqu’ a decider de ce que j’aimais ou non. Il nous obligeait à le suivre dans toutes ses lubies et se servait de nous comme petites mains (esclaves) dans tous les domaines ( mécanique, sport, musique travaux en tous genres) Le problème n’était pas d’ailleurs la liste de travaux ou de tâches qui nous attendais chaque week end ou vacances mais plutot la façon dont il nous les faisait faire (en nous hurlant dessus et en nous baffant sans même avoir de raisons apparentes et c’était pourtant d’une logique implacable selon lui ) il nous empêchait de sortir et de voir d’autres personnes sans son accord qu’il ne nous donnait jamais ou retirais au dernier moment, Il surveillait les kilométrages de la voiture de ma mère ( voiture qui faisait d’ailleurs partie des nombreux cadeaux de luxe offerts si généreusement mais qui en réalité servait ensuite de raisons supplémentaires pour nous martyriser). Il ne s’intéressait à notre éducation ou à nos résultats scolaires (qui étaient mauvais) que pour pouvoir s’acharner sur nous les soirs où il avait besoin de se défouler . Il s’ensuivait une nuit longue et ponctuée d’excercices sans aucuns rapports avec nos cours ou avec des règles n’existant pas ou plus … Que nous réalisions sous une pression insoutenable de hurlements, de torture psychologique et de coup. Les harcèlements partaient de rien, un objet qu’il désirait non trouve au magasin, un objet perdu, une tâche mal faite ou pas comme il le voulait, cela tombait sur l’un d’entre nous et cela pouvait durer toute la nuit voir plusieurs jours. ( ma mere a frôlé la crise cardiaque d’après son neurologue à
    après une nuit de harcèlement)Nous n’avions presque jamais de repis, les repas étaient un clavair et cela tournait régulièrement au drame. Une fois il nous a mis dehors sous la neige en pleine nuit parce que j’avais perdu une vis j’avais . Ma mere nous a fait rentrer en cachète à minuit passé quand il c’est endormi . Il pouvait également etre tres violent si on ne se soumettait pas . Si bien Qu’ arrivé à l’âge adulte ( n’étant plus dépendante de lui je ne me suis plus laisser faire aussi facilement) il m’a tabasse plusieurs fois meme à terre . J ai toujours su que ce n’était pas normal mais je ne réalisais pas à quel point nous avons souffert avec mes frères et ma mère. Pour autant je n’aime pas mettre les personnes dans des cases. Le terme « Pervers narcissiques »n’est pour moi qu’un répers pour comprendre certains mécanismes mais il ne peut pas réduire une personne a des critères qui le définissent. Ces personnes dont on parlent ont des mécanismes dangereux pour autrui mais reste des êtres complexe avec une forme de souffrance qui leur est propre. On peut parler aussi d’une forme de dépression. Mon père est d’ailleurs en quelque sorte  » passe de l’autre côté » à force d épuisement et de souffrance ( crise psychotique, délire paranoïaque… ) certes sa souffrance n’est tournée que vers lui même comme un enfant en bas âge ( il n’a aucune conscience de ce Qu il nous a fait car si il réalisait il sombrerais davantage dans sa folie )je ressens beaucoup de pitié à son égard.
    Les nombreux articles qui existent sur le sujet ( comme si c’était à la mode d’être sous l’emprise d’un pervers !) ne m’ont pas aidés à comprendre ce qui m’est arrivés et ont plutot contribues à m embrouiller . nous avons tous tendance à diabolisez ceux qui nous ont fait du mal. victimes sans aucuns doutes, d’injustices, de relations disfonctionnelles, de malades, mais pas du diable personnalisé !!!

  37. Bonjour,
    Je suis restée 5 ans avec un pervers narcissique qui m’a fait croire que j’étais folle et comme il etait medecin j’ai fini par y croire. C’etait mon premier copain, j’etais naïve et en plus complexée… Tout ce qu’il faut pour le séduire. Pendant ma relation j’ai fait plusieurs tentatives de suicide et j’ai vraiment pensé que j’allais finir ma vie avec lui… Il avait fait en sorte que je coupe les liens avec ma famille ou tout ceux à qui j’essayais de parler en me menaçant. Il m’humiliait meme en public au bout d’un moment surtout quand il avait trop bu, ce qui etait souvent le cas…
    J’arrivais pas à partir j’avais tres peur puis J’ai reussi à fuir il y a un an et demi grace à son cousin qui a vu ce qui se passait et à qui j’ai parlé puisque je pouvait plus le faire avec mes amis et ma famille. Il m’a aidé à fuir en me faisant prendre conscience de ma valeur. Je suis tombée amoureuse de lui et aujourd’hui nous somme ensemble.
    Nous n’avons dit à sa famille que nous etions ensemble qu’au bout de 6 mois (malgré le fait que je n’ai jamais trompé mon ex avec son cousin c’etait délicat .) Mon ex a essayé de me faire culpabiliser à ce moment et m’a meme dit « ne fais pas de mal à mon cousin…  » Comme si c’etait moi la dingue… Je l’ai bloqué partout pour plus qu’il me contacte… Il a ensuite dit des choses affreuses et fausses sur moi aux parents de mon copain… Heureusement que mon copain a su s’y prendre et ne pas l’enerver. Il a juste pas relever et a dit à ses parents que c’etait des mensonges, qu’il vivait avec moi et qu’il savait comment j’etais et surement pas folle furieuse… Au bout d’un moment il a arreté. Il a dû se lasser je pense. Juste apres que l’ai quitté il est sorti avec une autre fille avec qui il va se marier comme si je n’avais rien voulu dire pour lui.
    Tout ça pour en arriver à ce qui m’inquiète aujourd’hui. Avec mon compagnon on pense à se marier et bien entendu, vu la famille conservatrice qu’il possede il sera obligé d’inviter son cousin.
    Depuis je fais des cauchemars… Peut-etre qu’il ne viendrait pas a mon mariage mais j’ai peur qu’il le fasse.
    J’ai peur qu’il s’en prenne physiquement à nous ou psychologiquement à moi parce que bien sur il a accumulé des dossiers sur moi lors des differentes choses qu’il m’avait amener à faire par la manipulation…
    Je sais pas quoi faire.
    Je ne veux pas ne pas me marier à cause de lui et ne pas l’inviter n’est pas une option…

  38. Bonjour Geneviève

    J ai pris rendez vous pour lundi prochain avec une association d aide aux viçtime de violence psychologique, j ai deja parler avec un thérapeute au telephone, j espère beaucoup de cette rencontre , et je viendrais poster poster ici pour si possible aider d autres viçtimes si mon expérience peux les aider
    8 mois d amour et plus d un an pour me reconstruire, et lui il continue à vivre et. Détruire d un revers de la main. Sans se soucier le moins du monde de champs de ruine qu il a laisser derriere lui .

    Amicalement

  39. Bonjour,

    Un dîner en tête à tête avec un possible prétendant , et voilà mon pn qui resurgie dans ma tête durant tout le repas, je compare les deux hommes etc…. Pour finir par avoir du mal à trouver des qualités physique à mon cavalier , j ai pas compris ce qui m est arriver! J étais tellement sur de pouvoir de nouveau aller vers un homme.

    Pourquoi Geneviève ai je eu Çette attitude? Je suis perdue, à tel point que quand ce dernier. À essayer de m’embrasser je me suis refuser pour que mon pn soit le dernier à avoir poser ses lèvres sur les miennes.

    Oui, je sais Ç est. Pathétique,depuis je pleure sans arrêt , pourquoi je n y arrive pas? J étais sur d être prête. Ç est là que je me rend compte combien j ai eu beaucoup de chance de n avoir eu que 8 mois de relations avec pn, quand je voie le mal que j’ai à en finir.

    J ai l impression que la vie me donne une seconde chance et que je ne suis pas capable de la sésir et que je vais être punis pour ca, qu il va m arriver pleins de merdes .

    Mais qu est çe qu il a fait de moi ?????

    Que pui je faire ? Svp je suis perdue et je souffre beaucoup

    Merci

  40. Merci Geneviève,Ç est également mon ressenti, une perversion illimité et diversifié.

    Ils sont vraiment très fort .

    Amicalement

  41. Bonjour, une question qui me tarode !!!

    Est çe qu un pn, peut mettre en scène certaines et titubes ou açtes pour saper l autre ??

    Ex: j ai toujours crue que Ç etait l une de ses filles qui avait voler le tel de ma fille d ailleurs je ne lui avais rien offert à noel lui expliquant qu à mon sens en bilan çe tel elle Ç etait fait son cadeau.
    Maintenant que j y repense, je suis casi certaine que Ç est lui qui l avait voler, car j avais remarquer une certaine jalousie quand je sais du non temps avec ses filles, naïve je me disais qu il avait peur que je leur vole son amour.
    Aujourd hui je pense qu il a fait en sorte qu elle me déteste en me laissant çroire qu elle etait la voleuse.

    Une autre foie dans un magasin il Ç est énerver accusant une femme de me fixer, j ai eu beau regarder j ai rien vue, la personne d on il fesait référence fesait ses courses , j ai ete vraiment surprise de son attitude, j ai sentis qu il aurait bien voulue que j aille voir Çette femme et que je tape un scandale.

    J ai eu droit à d autre petites mises en scène de çe je re, d ou ma question .

    La psy que je voyais, non seulement refusait de parler de mon pn, seul mon enfance l intéressait pour me reconstruire, et à chaque foie que j essayais de passer à travers les gouttes pour lui parler de pn , j avais l impression que quoi que je puisse lui raconter elle lui trouvait toujours autre chose à me repondre tel que !!! Mais peut être. Qu il y avait vraiment une femme qui vous regardait avec insistance ! Mais peut être que Ç etait vraiment sa fille pouf le tel etc… Bref j étais venue la consulter pour qu’elle m aide et au lieu de ca double peine, j avais l impression de ne pas être crue ,

    Un sale moment pour moi, j ai arreter les séances.

    Aujourd hui, je vais de mieux en mieux, le lacher prise suis son chemin doucement et je retrouve certains plaisirs de la vie, notamment celui de me refaire courtiser, MM si je suis hyper vigile te , j apprécié de l’être à nouveau.
    Merci de votre reponse.

  42. Bonjour s’y bel,

    Tu évoque des attitudes auxquels moi aussi j ai due faire fasse, mais pas de la MM mgniere, du flicage sur sa page fb , et çela m à maintenue à lui durant plus d un an , alors que lui m avait remplacer par une autre viçtime qui elle semble t il affiche un bonheur parfait çe qui me rendais dingue, puis aujourd hui je la plaind, car je sais que çela ne peux etre qu un bonheur de façade, Ç il n à pas encore commencer à la détruire celon ne serai tarder.

    Essaie, de te faire violence, chaque que fois que tu as envis de le textoter, sort vite de chez toi et laisse ton portable à la maison et fait une ballade dans la nature.

    Je sais facile à dire mais pas à faire, j ai connue tout ca aussi, la peur d un futur qu on n arrive pas. Voir, plus d envie de rien sauf de se faire souffrir en fesant de la masturbation psychologique en se rappelant les moments avec pn.

    To ton heure viendra aussi, ne sois pas trop dur avec toi , et laisse toi le temps de pleurer de souffrir etc… Ç est le prix à payer aussi pour s en sortir, car faire l autruche de nos sentiments ne sert qu à rester dans la viçtimisation , affronte tes craintes bats toi contre elles, tu finira par gagnier, car n oubliés pas que Ç il t’a choisi Ç est justement parceque tu avais des qualités qui lui fesait envie, et j en suis persuader le courage en fait partie, car MM pour les personnes qui en sont venues à çe suicider, il leurs en a fallut du courage pour en arriver là, nombre de nous d on je suis y on penser tres tres fortement , mais nous ne sommes jamais passer à l’acte .
    Amitier

  43. Bonjour,

    Et oui là aussi je me reconnais, mais comme vous l avez si bien dit ! Il semble heureux!!!
    Mais dans les fait ils ne le sont pas, n oublier pas que leur rôle premier sont d être de fin caméléons.

    Toujours, à pofiner leur çruaute , 24 sur 24. Ç est pas du bonheur ca.

    Perso et heureusement pour moi nous n habitons pas dans le MM département, mais quand j avais des pulsions incontrôlables d aller voir sa page fb, j étais anéanti , pas de sentiments amoureux, mais des palpitations, dès tremblements des angoisses des crises de larmes , le doc m à diagnostiquer des angoisses en poste traumatiques.

    Il faut se faire violence, et lacher prise certe , mais il faut du temps pour çela , et il n est pas le MM suivant l histoire et la personne.

    Vous avez déjà fait un grand pas vers votre nouvelle vie, essayez de ne pas regarder dans le rétro, ça fait mal et sa détruit, un jour viendra où vous pourrez le croiser la tête haute et le coeur vide de sentiments à son egard.

    Çela, viendra, patience et courage à vous, moi meme , même si je vais bien, je sais que Ç il me venait une autre pulsions d aller voir sa page ???????

    Amitier

  44. Bonsoir,

    Je voulais savoir si le pervers narcissique réitèrera avec toutes ses rencontres féminines.

  45. Bonjour Lola,
    Je viens de lire ton histoire qui ne m’est pas inconnue car j’ai vécu presque la même à quelques détails prés…
    Surtout ne plus faire de marche arrière, c’est un conseil…
    Oublier, on n’oublie pas… et j’ai eu la confirmation qu’il ne fallait surtout pas oublier…
    Pour se reconstruire, c’est long… Mais je patiente…
    C’est certain, que c’est très difficile de refaire confiance à un autre homme après une histoire comme celle-ci, mais je ne me précipite plus au cou du premier venu… Et j’essaye d’en savoir le plus possible sur lui avant d’avoir une aventure avec…
    Car ce qui est triste, c’est que j’ai l’impression qu’ils sont tous PN !!!
    Mais NON… La preuve, j’ai des couples formidables dans mon entourage qui me prouvent que la vie à 2 est possible.
    En ce qui me concerne, cela fait déjà 2 ans que nous sommes séparés… Et j’y pense encore… Ma haine envers lui est toujours présente, mais je commence à revivre… Je me félicite d’avoir eu le courage de le quitter, je me sens tellement mieux aujourd’hui…
    Le chemin vers la liberté est long mais tellement plus beau.
    Bon courage Lola

    • C’est le « ne plus faire marche arrière » qui est horrible il m’arrive parfois de lui écrire par mail car il M a bloqué sur tous les autres moyens ….
      Et il me repond quand Ca lui chante j’ai l’impression sur le coup j’arrive à être contenter d’une réponse et apres…
      Je m’en veux …
      Je sais qu’avec le temps ça passera mais je suis marquée au fer rouge et je comprends que jamais on n’oublie ce genre d’histoire malheureusement…
      Le future m’effraie un peu je l’avoue ….

  46. Bonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre site et si j’écris c’est que je suis égarée… Il y a 7 mois mtn que j’ai quitté l’homme que je pensais être celui « de ma vie ». Notre rencontre et histoire avait tout d’un conte de fée…
    Je suis allée habiter rapidement chez lui
    J’avais 26 ans lui 33. Il m’a présenté à ses parents (chose qu’il n’avait jamais fait avec personne)
    Il disait que j’étais différente des autres, qu’il me prouverait que j’étais la femme de sa vie… J’avais des doutes (suites à des histoires qui avaient mal finies) j’avais peur de cette relation qui était parfaite … Il était très beau et j’avais peur de cela aussi … Et puis j’ai commencé à douter de sa fidélité, et chaque fois que j’approchais de la vérité il se mettait dans une colère noire et c’était un autre homme… Insultes, menaces (mais jamais de coups) j’ai fini par découvrir qu’il avait plusieurs autres femmes…. J’avais cette sensation qu’il voulait toujours être parfait aux yeux des autres… Et me faire moi passer pour folle.
    Je ne sais pas si cest PN ou pas car jai la sensation que cette case est à la mode en ce moment…
    Avant cela il me disait vouloir un enfant avec moi et quand je suis tombée enceinte il n’en voulait plus… Voyant l’histoire mal finir jai préfèré avorter plutôt que de me retrouver seule avec 2 enfants si jamais nous devions un jour nous quitter …. Et….
    Je l’ai donc quitté une première fois (suite à découverte de nombreux mensonges sur argent, sur son passé et infidélité) et il est revenu en me disant qu’il avait fait une erreur qu’il ne serait rien sans moi (il était vraiment mal) il voulait qu’on recommence tout et qu’il me montre tous ses changements… Nous nous sommes remis ensemble il était ma drogue mon air… Et puis j’ai redécouvert un mensonge et la Je l’ai quitté pour de bon… Il M a demandé de ne pas partir (encore une fois) et je lui ai dit qu’il avait gagné que j’étais complètement détruite que je ne pouvais plus car il était un imposteur un menteur… Une merde de la vie… Que si j’étais au bord du gouffre c était en parti de sa faute et de la mienne de l’avoir cru et laissé m’atteindre autant… Et 2h Apres il M a dit qu’il ne voulait plus jamais entendre parler de moi (retournement situation) que cetait termine (car j’avais trop parle aux gens autour de lui, ses parents y compris) que c’est moi qui n’avait pas été sincère dans cette histoire…. (Insultes étc….) et il M a laissé dans un long et horrible silence et mépris … Qui m’ont fait passé par la case dépression …. Et à ce jour il fait comme si j’étais morte pour lui (bloquée sur son telephone étc….) moi j’ai cherché à avoir des réponses … Comment pouvait il me faire vivre une histoire si parfaite et devenir un montre la minute d’après … Je n’ai jamais compris et je suis 7 mois Apres dans le flou le plus total… Avec l’impossibilité de démarrer une histoire « normale » avec qqun car il est la partout dans tout ce que je fais j’ai l’impression d’avoir son fantôme, ses souvenirs … Tout qui m’empêche vraiment d’avancer et de définitivement oublier cette histoire qui a été la plus belle et la plus destructrice de ma « petite vie » (je suis consciente d’avoir un problème aussi pour avoir laissé qqun me posséder comme cela) PN je ne sais pas mais surement un brin manipulateur ?! Et moi surement dépendante affective à la recherche tjr d’histoire passionnelle ….

    • Bonjour Lola,

      Çela m a mise en collere de lire que vous pensiez avoir votre part de responsabilité , personnellement , je pense que la seule et unique part qu on puisse s attribuer si il faut s en attribuer une !!! Ç est d en etre tombées amoureuses

      Encore une folie votre histoire fait Eco à la mienne sur certains points, car pn s adapte celon sa viçtime,pas si fou !!!!

      Néanmoins,j ai ete jeté comme une merde de la seconde a l autre ,sans explications etc…… Je vous passe les détails de ma propre histoire, sauf que comme vous j’ai ete hante par son souvenir!!
      Non, pire encore j étais littéralement obséder , j ai souffert le martyr durant plus d un an , cherchant des reponses , j ai ete mise sous antis dépresseurs , anxiolitiques, et j ai meme ete suivie par une psy, mais rien n y fesais, j regardais sa page fb où il etait de nouveau en couple dans l espoir que son id se termine, non pas par jalousie, mais parceque j étais persuader. Qu enfin ses amis nos amis qui m avaient tourner le dos du jour au lendemain ,suite à cette rupture, pour des raisons que j ignore mais que j imagines tres bien( certainement avoir dit des choses fausses sur moi pour que tout le monde se détourne de moi) allaient enfin découvrir l homme qu il etait vraiment.

      Et durant plus d un an, la peur des autres m empêchait d avancer, mes relations amicales n en etaient pas, sans m en rendre compte j étais çelle a qui on venait se confier etc… Mais jamais personne pour moi.

      Ca ete le déclic de çes dernieres semaines, je me suis sentie étouffer par les problemes des autres, comme encore une fois res entie comme des relations toxiques pour moi .

      J ai désactiver mon fb, et je n ai plus repondue çes amis qui me tel juste pour l aide que je leur apportais.

      Et personne ne Ç est donner la peine après m avoir tel une ou deux f sans succès de venir voir si j était morte, alors que je suis seule avec trois enfants dans un petit village.

      Ç et la que Ç est fait mon déclic, avec mon pn, j ai eu soudain envie de reprendre m vie et de côtoyer des gens qui me correspondent , depuis je vais bien, pn est derriere, je ne suis plus obséder par lui, tout simplement je m en fiche et j espère avoir tourner la ge définitivement.

      Isoler vous un temps , juste le temps naicessaire pour vous reçentrer sur vous et voir que finalement le prince charmant n était qu un vilain petit canard.

      Croyez moi , je comprend votre souffrance, j y suis passer, je sais combien la route est longue et dur, mais gardez espoir, le temps fera son travail en temps voulue , et vous reprendrez votre vie en main . Beaucoup ,beaucoup de courage à vous. Amitie

      • J ai de la chance d’être énormément bien entourée, je me suis reprise en main changement de tete, remise au sport !
        Je sors et parfois quand je n’en ai pas envie je m’isole je ne mempeche plus de vivre comme les premiers mois ou je l’ai quitté…
        Je vais 1 milliard de fois mieux qu’il y a quelque mois mais il est là dans ma tête dans mon coeur …
        Et quand je le croise… Toujours le même effet sur moi et lui est si froid distant comme si il n’y avait jamais eu quoi que ce soit entre nous.
        Ce qui me tue le plus bien que j’essaie de passer à autre chose cest son ignorance son indifférence et son mépris …. En revanche ses amis et famille m’adorent toujours à l’heure actuelle…
        À croire qu’ils ont compris que le soucis ne venait pas de moi bref …
        Mon souci Aujourdhui est d’éprouver toujours ces sentiments amoureux à son égard alors que lui est surement avec une autre et semble heureux ….
        Merci de votre message !!

  47. Geneviève, je viens de lire à l instanté qu un pn revient toujours, meme dans dix ans , mais il refait surface tôt ou tard.

    Pensez vous alors, que dans le cas où il çe débarrasse d une viçtime parce qu il se sent en danger, il reviendra vers elle, meme dans dix ans ,ou bien Çette dangereusité lui fera la fuir à tout jamais.

    • Bonjour,
      Non, il ne reviens pas « toujours » !! Gardez vous de généraliser.
      Le danger reste potentiel, il faut y prendre garde et ne pas SE surestimer.
      Un exemple! Je sais que même 8 ou 10 ans après avoir plié mon affaire avec PN, s’il venait à sonner à ma porte avec un bouquet de fleurs et son sourire de gamin, je risquerais de lui offrir un café. Dans ce cas, je sais que je serais en danger car cela réveillerait en moi les capteurs de désir … Autrement dit, si cela arrive, je lâche mes chiens ! 😛
      Un ancien alcoolique ne reprend pas un verre. Nous sommes et restons des anciens drogués. Toujours en tenir compte !!
      Amicalement, Geneviève

      • Bonjour
        Comment peut-on sérieusement employer une catégorie pseudo psychiatrique aussi grossière alors même qu’un minimum de sérieux dans l’approche clinique démontre l’absurdité d’une telle essentialisation ? Il n’y a pas plus de PN que de « victimes de PN « . Il y a des relations, qui virent parfois à la pathologie, mais qui sont toutes singulières, uniques, incommensurables et qui ne peuvent se laisser classer dans une psychologie de bazar… Même Racamier, « l’inventeur  » ( et non le découvreur) du terme en est revenu. Soyons un peu sérieux…

        • Bonjour,
          Votre point de vue est intéressant. Il le serait encore plus si vous le développiez avec quelques références si possible pour que nous puissions mieux en profiter.
          Toute critique constructive est toujours la bienvenue. Par contre, les stériles n’ont aucun intérêt.
          Merci !
          Geneviève Schmit

          • Chère Madame Schmit
            Merci de m’avoir répondu. En guise de référence, je pourrais, paresseusement vous renvoyer à l’essentiel de l’oeuvre de Freud, Lacan, Miller, Laplanche, Leclaire, Klein..etc etc… dans le domaine psychanalytique; aux travaux de Binswanger, Medar Boss…etc dans le domaine de la psychanalyse et la psychiatrie existentielle, aux croisées de la psychiatrie et de la phénoménologie; aux travaux de Husserl ( sur la subjectivité), de Heidegger ( sur les impasses du scientisme et de toute catégorisation a priori), de Max Scheler ( sur l’amour et les valeurs) dans le domaine de la philosophie contemporaine pour saisir tous les dangers d’une approche réductionniste de l’humaine condition; aux travaux de Rosenzweig, Buber ou Levinas dans le domaine de la pensée dialogale et dialogique pour comprendre l’infinie singularité de toute rencontre d’autrui et, plus généralement, de toute relation humaine ( et inhumaine…). Et à mes propres travaux, bien sûr…que je passerais sous silence par modestie
            Bien cordialement

          • et bien, il est bien dommage que vous soyez paresseux, comme vous le sous entendez… Car je n’ai ni le temps ni le goût de me retaper l’intégral de Freud, Lacan, Miller, Laplanche, Leclaire, Klein..etc etc…
            Quand à vos travaux, dites nous où on peut les lire car tout cela reste bien … vague.
            Cordialement, Geneviève Schmit

        • Bonjour,

          Terence,

          Soyez confronter personnellement à l un de ces monstres ,et apres venez témoigner du non. Pn et non viçtime , une foie que vous aurez été passer entre les mains del une de Ç est machine à broyer .

          Apparement une douloureuse expérience que vous n’avez pas du vivre pour tenir de tels propos , que je prend comme indécent moi qui suit l une des nombreuses viçtimes de çes monstres

  48. Ah, oui je comprend mieux .

    Merci

  49. Geneviève , que voulez vous dire pas dangereux pour le pn ? Je ne saisie pas.

    Merci

  50. Bonjour,

    Est t il vrai que quand un pn se debarasse d une viçtime Ç est qu il a atteint son but ?

    Mais alors quel est son attitude vis à vis d une viçtime résistante ? J’ai lue que plus on l était plus il aimait ca et qu il Ç y accrochait.

    N est il pas possible qu il l abandonne tout simplement pour chercher une viçtime plus manipulable???

    • Bonsoir Aigerande,
      Lorsqu’un PN laisse un proie, c’est simplement parce qu’elle ne l’intéresse plus… qu’il (ou elle) a mieux à se mettre sous la dent,ou alors que la proie est maintenant dangereuse pour lui (ou elle)
      Amitiés, Geneviève

      • Bonjour Geneviève,
        Je confirme tous vos dires concernant les PN… Ayant vécu une histoire très compliquée avec un PN… Pendant 10 ans…
        Dont 4 séparations, 1 divorce entamé et un 2ème divorce final.
        Depuis plus de contact du tout et de la distance entre nous…
        Mais malgré tout ça, il hante encore mes nuits…
        Avec toutes les contradictions et la maltraitance qu’il m’a fait vivre, ma santé c’est détérioré petit à petit. Le pourquoi de son lâcher prise…
        Il y a pourtant plus d’un an que je ne l’ai pas vu, ni entendu et je n’arrive pas à l’effacer de ma mémoire…
        Je ne sais pas comment faire pour oublier ce passage de ma vie. Il me revient en tête jour et nuit… Me provoque des colères sans cesse… Et m’empêche de refaire ma vie avec quelqu’un d’autre… Car aujourd’hui je le revois en toute les personnes que je rencontre…
        Auriez vous des conseils à me donner ?
        Amitiés Syldel

        • Bonjour,
          Vous n’oublierez pas, et il ne faut pas « oublier ». Par contre, il est important de laisser « l’histoire » partir à la dérive avec les colères pour n’en garder que la richesse de son enseignement.
          C’est un chemin a faire … ou pas.
          N’ayez pas peur !
          Bon courage! Geneviève Schmit

          null

        • Bonjour slydel, votre vie apres pn, je la connais bien , Ç est. Aussi la mienne depuis un an, plus de repos , toujours mal dans notre tete, il nous hante et Ç est plus fort que nous.

          Je ne sais si ce que je vais vous confier va vous aider, mais on ne sais jamais , alors je vous livre çe qui depuis deux jours m a permise d aller bien mieux depuis plus d un an.

          Dans un premier temps j ai fait mes adieux à fb , ou j étais tenter chaques jours d aller chercher des. Infos sur lui, sa compagne etc…

          Ensuite, j ai fermer ma porte , mon tel à toutes mes connaissances pour me recentrer sur ce qui me reste de famille, Ç est à dire mes enfants.
          Çela m à permise d ouvrir enfin certaines portes, j ai compris que certaines personnes de mon entourage étaient toxiques pour moi,ex : une copine qui ne me tel ou me voyait que pour évoquer uniquement ses propres problèmes sentimentaux , une autre qui s arrangeait pour profiter de ce que je pouvais lui apporter, garde d enfant , cafés, etc….

          Bref je me suis rendue compte que tout ces personnes qui n étaient pas toxiques, pour moi elle l était et m empêchaient de voir le bon côté de la vie, j étais envahis par des problemes ou histoire qui ne m appartenait pas, et mise de côté pour les miennes.

          Alors j ai tout envoyer bouler, et je vous assure , que depuis deux jours je souffre nettement moins de pn, j ouvre grand les yeux à la vie, pour n en prendre que le meilleur.

          Je ne sais pas si çela durera, mais pour l instant le constate st la, m entourer de personnes toxiques pour moi me fesait rester dans ma viçtimisation, et Ç est çela MM qu il nous faut combattre, axcepter de l avoir ete mais aussi de ne plus l être .

          Comme vous çela fait plus d un an que je n ai plus aucuns contacte, je voyais des pn partout, impossible de m ouvrir à l autre.

          En espérant vous avoir un peux aider .

  51. C’est de la pure connerie.
    J’ai été diagnostiqué 3 fois PN et j’ai des sentiments, j’aime mes proches. Je suis prêt à crever pour eux.
    Je vampirise personne, sauf les merdes qui pensent être vampirisés et qui croient à ce genre de personnalité. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour justifier nos erreurs…

    Vous ne comprenez rien, vous dites de la merde. N’importe-qui pourrait se reconnaître dans ce test.

    • Bonjour,
      De quel « test » parlez vous ?
      Geneviève Schmit

    • Trois fois ça fait quand même beaucoup ! Cette facilité à traiter un être humain de merde en plus ….! Pathétique !!!

      • Bonjour,
        « Merde » est le mot préféré du fils de mon conjoint, qu’il utilise à l’envi en parlant de quiconque : « sa voiture est une merde »… « sa maison est une merde »… « sa soirée une merde »… Il cherche en permanence à dénigrer les autres pour mieux se faire prévaloir.
        Il ne supporte aucune contradiction, il n’accepte aucun refus, il ne recherche la compagnie que de gens très diplômés, leur laissant croire qu’il l’est lui-même alors qu’il a refusé de passer ses examens de fins d’études « ce ne sont pas des profs qui vont me juger ».
        Il a une très haute opinion de lui-même « Monsieur je sais tout mieux que tout le monde ». Il a séduit une fille diplômée (bac+7) et s’en sert de faire-valoir, j’ai souvent entendu sa copine se plaindre « tu aurais pu me demander mon avis », « tu aurais pu m’en parler »…
        Son père est entièrement sous sa coupe, il le mène à sa guise et en plus est très irrespectueux envers lui, qui lui paie tout, aucune reconnaissance.
        Et aucune empathie envers quiconque, très condescendant et d’une froideur extrême mais qui sait être charmant avec ceux qui l’intéressent, ceux qui ont une situation professionnelle élevée, une belle voiture, une belle maison, une belle piscine, etc. alors que lui-même n’a rien.
        J’ai réussi à m’éloigner de lui, il devenait tellement toxique qu’il m’a fallu réagir et l’exclure de ma vie. Son père le voit régulièrement mais revient déprimé à chacune de ses rencontres, son fils adore l’humilier et il se laisse rabaisser sans le remettre en place.
        Pour la petite histoire : sa mère ne s’est pas occupée de lui petit et à présent il la rabaisse aussi en usant même de violences verbales et quasi-physiques puisqu’il lui jette des affaires au visage. Je suis sidérée de constater qu’aucun de ses parents n’a la force de réagir face à de tels agissements, comme une peur de le perdre.

  52. Bonjour Geneviève,
    Je suis tombée par hasard sur votre site. Je suis perdue, je ne sais plus quoi penser, mon esprit est actuellement dans un brouillard opaque. J’ai un immense besoin de savoir si mon père est pervers narcissique ou s’il ne l’est pas, je me culpabilise énormément de ne plus avoir envie de le voir, surtout que je vois qu’il se plaint énormément de cela et que ma mère prétend que depuis que je suis partie du domicile familiale il a vieilli de 10 ans en peu de temps.
    Ma mère vit toujours avec lui et ne se rend compte de rien. Notre existence n’a été que crises de nerfs, menaces allant même jusqu’à celle de mettre le feu à la maison, de tuer les voisins, humiliations, brimades et abus sexuels. Il m’utilise pour atteindre ma mère, j’ai bien compris que c’est elle sa principale victime. Il dit un compliment pour ensuite dire l’inverse 5 minutes plus tard, il fait signe de ne pas comprendre quand il en a envie et hurle si l’on ne répond pas immédiatement, se plaint énormément et nous fait passer ma mère et moi pour celles qui détruient sa vie.
    Svp Geneviève, j’ai grand besoin de savoir s’il s’agit bien d’un PN ? En effet tellement de personnes qualifient de PN alors qu’il ne s’agit pas d’un trouble mental.
    Merci beaucoup

    • Bonjour.
      Il y a différents degré dans la perversion narcissique, et, si je me base sur l’une de vos phrases:  » Notre existence n’a été que crises de nerfs, menaces allant même jusqu’à celle de mettre le feu à la maison, de tuer les voisins, humiliations, brimades et abus sexuels » je puis vous dire que cet homme est à enfermer ! C’est un fou furieux !
      Mettez de la distance Linda, protégez vous, prenez soin de vous.
      En vous libérant il est possible que votre mère trouve également ce courage.

      Affectueusement, Geneviève SCHMIT

  53. J’ai toujours tort et lui a toujours raison, même lors de dispute il me donne des exemples qui ne sont pas claire et qui n’ont pas lieu d’être mais il est persuadé d’avoir toujours raison et que sa logique est bonne …
    Il se moque de se que je pense et de se que je ressent et ne se cache pas pour me le dire …
    Si mon regard croise celui d’un autre homme dans la rue , même s’il est beaucoup plus jeune que moi c’est le drame , si je fais un commentaire sur un homme a la télé la aussi c’est le drame ..
    Si je parle avec un autre homme c’est une catastrophe il me qualifie de pute et de proie facile ..
    Je me sent oppressé , prisonnière et dépendante de sa vie …
    Lui par contre a tous les droits , parle avec qui il veut , sort toute une nuit pour ne rentrer que le lendemain et je ne dois absolument rien dire …
    Devant sa famille et la mienne il se donne l’image du mari parfait j’en ai même envie de vomir quand je vois autang d’hypocrisie de sa part …
    Je pourrai publier un roman sur son comportement au quotidien tellement la liste est longue , tellement je subi de jour en jour des choses nouvelles , mais c’est contradictoire car même en ayant conscience de tout ça je n’arrive pas a m’en défaire, j’ai essayé de le faire changer mais c’est impossible …
    Aidez moi a comprendre un peu plus ma situation a savoir si je suis réellement avec un PN
    CORDIALEMENT

  54. Bonjour, je suis tombée sur votre site en essayant de comprendre ce qu’était vraiment un PN , je suis en couple depuis bientôt 5 ans avec un homme qui je pense en est un …
    Nous avons 1 enfant ensemble et aujourd’hui je suis enceinte pour la seconde fois …
    Je suis complètement perdu , je suis face a un PN qui n’a pas l’air de prendre conscience du mal qu’il me fait , et du mal être dans lequel il me fait vivre …
    Devant lui je me sens comme une petite fille , je n’arrive pas a lui répondre quelque soit ses attaques et quant bien même j’arrive a avoir un peu de répondant il faut toujours avec son fort caractère qu’il prenne le dessus même en ayant tort …
    Je suis coupé du monde, j’ai 30 ans et je n’ai plus d’amis , je ne sort plus a part pour me rendre a mon travail ou faire les courses pour la maison … Je suis isolée de tous le monde , et j’ai même failli coupé les ponts avec ma famille mais ils ont su me rattraper avant que le pire n’arrive …
    Aujourd’hui mon quotidien se résume a une soumission , a des insultes , des critiques , des humiliations …
    En gros même en ne faisant rien et en restant assise sur mon canapé j’ai toujours toet

    • Bonjour,
      Commencez par cesser de croire qu’il puisse comprendre le mal qu’il vous fait, et qu’il fait à ses enfants.
      Vous avez encore des ressources pour agir, à condition de le faire très vite !
      Vous avez encore un travail, et vous avez encore votre famille.
      Agissez sans tarder, avant même la naissance du petit!
      Bon courage, Geneviève Schmit

  55. Mon mari a eu des amours très mouvementées et les lettres que j’ai retrouvées d’il y a 25 ans m’ont laissé présager le pire : Il souhaite avant tout la soumission du corps par l’acte sexuel qui doit être dans le plus total abandon, son alimentation provient de la « fusion totale » du corps, il en oublie que les « petites amies » pensent aussi, ont le droit de s’exprimer, de donner leurs avis.
    Aujourd’hui, je sais que 2 de ces anciennes conquêtes se sont suicidées.
    Je lui ai souvent reproché d’être un égoïste (au sens banal du terme) et il a retourné toute sa famille contre moi car je suis quelqu’un qui dit ce qu’il pense et suis très « en émotion ».
    Je ne suis pas au courant de ses comptes car il règle toutes les factures à la maison me reprochant même parfois que sans lui je ne pourrais pas m’en sortir.
    Depuis le 1er janvier 2015 je retravaille mais il m’a reproché le stress que j’avais à l’époque ( car je reprenais une activité après 7 années d’interruption suite à un burn-out et dépression au travail ) et que j’étais donc « nocive à l’équilibre de la famille »; famille qui n’est pas la sienne puisque je suis mariée avec cet homme depuis 3 ans et que mes enfants, étudiants, vivent avec nous.
    Il m’a même dit de retourner me faire soigner par un psy !!
    j’y suis allée mais le psychiatre m’a dit que je n’avais rien du tout !!
    Ensuite, j’ai propose à mon mari d’aller voir une conseillère conjugale pour faire le point et histoire de trouver un équilibre (j’etais paumée et ne savais plus quoi faire) afin de sauver notre couple et comme je m’y attendais, j’ai eu en réponse un »non » catégorique.
    J’y suis allée seule et là, ça m’a fait tilt !!
    J’ai pris contact tout de suite avec une association qui prend en charge les femmes victimes de violences et là, on m’a écoutée.
    Il a voulu divorcer, au début j’étais contre mais il n’a jamais lancé la procédure : je l’ai faite et je pars bientôt.
    Est il PN ? merci pour votre prochaine réponse. Cordialement

  56. Bonjour Geneviève,
    Je tiens tout d’abord à vous remercier d’avoir érigé de tels sites qui sont, pour les personnes en quête de réponses face à un mal indicible, de précieuses aides.
    J’ai été victime pendant plus de vingt ans d’un père que je pense être atteint de perversion narcissique. J’ai mis de très longues années à me documenter sur tout ce qui pouvait m’aider à obtenir des réponses aux questions et au flou dans lequel je me trouvais. J’ai décidé de fuir mais ma mère est quant à elle restée avec lui. Je la pense totalement sous emprise et, bien que j’ai moult fois tenté de lui ouvrir les yeux sur les faits concrets qui s’étaient déroulés sous notre toit, elle n’a jamais considéré que c’était un PN, préférant considérer qu’il avait des problèmes de circulation sanguine dans le cerveau et qu’il était particulièrement mal dans sa peau.
    Pendant toute mon enfance et mon existence il n’a eu de cesse que de me culpabiliser en me disant « tu veux me mettre à bout, tu veux détruire mon couple », en faisant passer les messages par autrui, en se considérant toujours comme meilleur que tout le monde, en ne prend aucune considération de la souffrance d’autrui. Il coupe la parole aux autres, se met toujours au centre de la discussion et ne supporte pas que je passe du temps avec ma mère, considérant que je veux le mettre de côté.
    En plus de cela c’est un parent incestueux et n’a jamais reconnu ses actes.
    Les seules occasions où il s’est excusé c’était pour le fait que j’avais mal compris les paroles qu’il avait dites, que j’avais mal interprété son humour.
    De plus je le soupçonne de pincer fort le bras de ma mère puisque j’ai aperçu plusieurs fois des bleus à l’intérieur des bras de ma mère, ce qui montre bien qu’il y a eu une forte pression exercée.
    Je m’excuse pour la longueur du témoignage et je tiens à vous remercier pour toutes les informations que vous donnez.

  57. Bonsoir Geneviève , j ai regarder vos tarifs ! Helas ma situation financiaire ne me le permet pas .
    Je continuerais donc si vous me le permettez bien sûr, de venir chercher auprès de votre site des morceaux d informations qui m aideront à avancer avec des petits pas de fourmis , mais mieux vaut ca que rien .

    Mes questions de l instant qui se pose à moi sont les suivantes.

    Au bout de sa seconde visite chez moi , il est venue avec plusieurs albums photos, çela m a surprise , mais comme pour tout le reste j étais dans le love love et j ai eu vite fait de m ettre ma surprise de côté.

    Peut on dire que le côté narçissique çe trouvais à cet endroit et que je n ai pas sue ou voulue le voir ?

    D autre part l ayant rencontrer sur Facebook, car je portait le même prenoms et nom de famille de sa demie soeure qu il n avait pas vue depuis plusieurs années il a de suite penser que Ç etait moi , comme je n avais pas mis de photo de profile .

    Au bout de trois semaines de dialogues téléphonique, il m à avouer avoir eu l intention de me faire une surprise en debar quand chez moi sans me prévenir, mais il n arrivait pas en me questionnant à savoir où j habitais réellement pour avoir mon adresse.

    J ai ete stupéfier te, j ai trouver çela tres cavalier, déplacer, immature , bref ça m’avais énormément surprise , et je lui ai demander de ne jamais faire une telle chose, je tenais à ma vie et mon indépendance et que je n appréciais absolument pas çe jore de démarche.

    Pourriez vous svp me faire par de votre res entie sur ces deux sujets, je pense que j en suis sur il est pn , mais j ai besoin qu une sommité tel que vous me le confirmiez pour que j arrêt enfin mon questionnement.

    Encore une fois , vous avez toute ma reconnaissance pour l aide et l expérience que vous nous offrez .et patauger

    Amicalement

    • Bonjour,

      Je comprends parfaitement que tout le monde ne puisse se permettre des séances de travail avec moi./ C’est pour cela, vous l’avez compris, que j’ai fais ces 2 sites extrêmement complets et constamment alimentés. Ils apportent déjà beaucoup de réponses aux questions posées.

      Les détails que vous partagez ne peuvent permettre d’identifier un PN. Ce peut « juste » être le comportement d’un homme désirant faire une surprise… un peu cavalier certes, mais pas nécessairement mû d’intentions malsaines.

      BOn courage, Geneviève Schmit

  58. Bonjour,

    Merci je vais regarder Geneviève votre lien.

    Encore une fois une nuit épouvantable pour moi, l histoire qui se rejoue sans cesse dans ma tete, pour finir par me dire au petit matin les yeux gonfler d avoir pleurer toute la nuit , que çe n est pas possible qu il m aimait , qu il reviendra, etc…

    J ai honte de vous confier tout ca, mais à qui d autre ! Que la spécialiste ????

    Il me manque, je suis jalouse de sa compagne, j ai l impression que je ne m en sortirai jamais’, mon coeur devient sec , je rêve de vengeançe , je souffre à en creuver alors que j étais sur que pour moi le renouveau était enfin la.

    Vais je devoir revivre ça tous les trois mois , j en peux plus, j ai plus goût à rien, je ne me voie pas d avenir possible pour moi, alors que lui j en suis sur baigne dans le bonheur , l amour ,l amitier , et moi j ai plus rien, il m à tout pris.

    Comment faire , pour ne plus souffrir, çela fait un an et j ai parfois l impression que Ç etait hier .

    Excusez moi, de venir pleurnicher sur ce site, mais pour ce matin Ç est la seule aide que j ai trouver pour me battre encore et encore et toujours .

    Merci

    • Bonjour, c’est un combat de tous les jours. Je suis aussi dans le processus de guérison et les journées sont variable. J’ai tenté un petit rituel. J’ai écris ce que je pensais de lui, ce que je vie depuis la rupture et avant. J’ai brûler ces écris et les lettres qu’il m’avais écrite et la plus belle photo de nous deux. J,ai ajouté un fils, fils avec celui il m’utilisait comme pantin. Je suis allé porter les cendre de cette relation a un endroit que j’aime. Ce qui fait que j’ai maintenant ma fin. Fin qu’il m’avait aussi enlevé en me jetant simplement sans explication. Ce petit rituel m’a permis de me réapproprié mon destin. C’est moi qui a décider de le laisser aller par ce geste. Pour moi, ça m’a aidé à aller de l’avant. Je donne simplement le truc. Ce vide que l’on ressent après, c’est ce qu’il nous a pris pour nous remplir de lui-même. Nous nous, les laissons être le centre de notre univers. Alors je tente de devenir le centre de mon univers afin de replacer mon estime de moi et de ne pas retomber sur ce genre de type. Je suis aussi dans ta situation, la jeune avec lequel il est superbe, il boit, sort danse et baise. J’ai aussi eu les yeux enflés en l’incapacité même de manger pendant une période. Il ne faut plus de contact, plus voir ce qu’il font, tout intérêt qu’on leur porte est une victoire de plus pour eux. Moi sa première a fait 20 ans, il l’a jeté comme si de rien n’était. Il est devenu mon prince charmant, on a fait 13 ans et je suis complètement démolie et il m’a jeté comme si de rien n’était. Alors, la prochaines ou les prochaines auront aussi l’impression de tomber sur le prince charmant mais …on sait ou sa mène. Ce n’est pas facile, mais le meilleur remède pour nous est de se relevé et a meileur vengeance est de se relevé. Ils ne sont pas assez important pour que l’on se laisse démolir ou qu’on reste démoli. Soyons fortes et nous sommes les plus importantes.

    • Courage.il.ny.a que ceux qui le vivent.qui.peuvent. Comprendrent.merci.pour.ce site.ça.rassure de savoir que l.on.est pas seules a vivre ses sitations

  59. Bonjour Geneviève ,

    Indiquez moi comment faire pour cette consultation à distance svp, ainsi que sont coût !
    Qui est pour ma situation financière peut être impossible en ce moment pour moi .

    Par avance un grand merci .

    Amities

  60. Donc vous seriez d accord sur le fait que j ai effectivement bien Eu affaire a un p n ???

  61. Ah oui , j aussi oublier de vous dire qu à ce moment de rupture ,je lui ai demander des explications, gentiment :

    Sur sa violent et surprenante attitude:

    Reponse, c est comme ca, j aime pas parler, je lui dis que Ç est pas une reponse alors il me Repond : Rooooooo tu m alourdies

  62. Bonjour Geneviève, sur de moi et de ma désintoxication à mon pn, je n ai eu de cesse ce matin d avoir en me levant une envie irrésistible d aller voir son f b , après plusieurs heures de bataille entre moi et moi , j à céder.

    Me voilà de nouveau dans un etat de tristesse, et me de larmes, son visage me semble moche, sa compagne bien loin de ma beauté ( mais il faut dire que je suis quand même modèle photographique ) une fausse joie de vivre sur cette photo qui sauterai aux yeux de n importe qui . Alors pourquoi ? Pourquoi de nouveau de tels sentiments de mal etre genévrier ? J étais tellement sur d en avoir définitivement terminer .

    D après vous une personne qui dit vous aimer, qui vous demande en mariage,commençant mm à apporter certaine affaires et quand il vient chez vous pour vous voir et voir un commerçe que vous voulez signer, en sortant il vous lache la main et vous dit avec agressivité qu il ne vous aime pas suffisamment, pour vivre avec vous, alors que cinq minutes avant il vous disait vous aimer , que toujours dans l agressivité il refuse de rester ami avec vous, MEME sur f b, veut déchirer toutes vos photos etc…… Et je vous pas bien d autre détail de la relation, çela peut il correspondre à n comportement de pn ??

    Et oui j en suis meme la, j ai beau savoir au fond de moi qu il n y a aucuns doute, j ai besoin de votre premiere vision de la situation , devant çe que je viens de vous confier.

    D autre part , pourquoi l emprise est elle encore présente en moi , alors que je suis sur et certaine de ne plus avoir d amour pour çe monstre.

    Ne serais pas tout simplement de la jalousie de la collere, de le voir avancer dans la vie , affichant un vrai faux bonheur, que moi j ai du mal à obtenir depuis que j ai croiser son chemin?

    Dans. L impatience de vous lire, pour essayer de voir un peux plus claire en moi, je vous remercie Geneviève de votre bienveillance qui nous aide tous à passer des capes difficile.

    Amicalement

    • Bonjour, Vous avez raison de penser que c’est un comportement que peut avoir un PN mais surtout, je ne peux m’empêcher de partager ma pensée qui est: Heureusement qu’il a agit de la sorte avant qu’il ne soit trop tard pour vous !!!
      Affectueusement, Geneviève Schmit

      Restons également en contact sur mon FB Pro, Soutien.Psy, où j’aurai le plaisir de lire vos intervention.

      • Bonjour et grand merci Genevieve , excuses ma metaphors Mai’s pour moi vous êtes un peux comme ma béquille sur laquelle je m appuie pour aller mieux et m en sortir, je trouve en vous la force et le réconfort naicessaire pour avancer , merci d être la pour nous tous , et de nous comprendre si bien .

        Amities

        • 🙂 et bien , pour une fois je suis heureuse d’être béquille, même si je préférerais « tuteur » qui est plus en rapport avec mon grand plaisir qu’est le jardinage ! 😛

          • Bonjour Geneviève , merci pour votre gentille humour.

            J ai fini par aller voir mon docteur qui m a dit que je souffrais très certainement d angoisses post traumatique, et que çela n est pas rare dans le cas d une viçtime de pervers narcissique.

            Il est vrai que ma vie d avant , par un terrible et long divorce , m avait deja pas mal fragiliser, l éducation seule de trois enfants d on deux garçons qui essaient sans arrêt de prendre le pouvoir sur moi n était pas non plus des plus confortable, bref du vrai pain bénie pour un pn.

            Alors etre la viçtime d un pn derriere tout ca !!!!!!!!!!!!!!! Pas besoin de vous l écrire, vous savez mon calvaire.

            Je sais que je ne serais plus jamais la meme, je l ai constater auprès des gens à qui je sais très bien et Ca de façon définitive dire non, quand j écoute ma petite voix.
            Mais j ai aussi remarquer que beaucoup si çe n est tous, n axcepte pas mon non, et font tout pour me nuire par la suite d une façon ou d une autre , ragots etc,,,,,,,,,,, est çe moi qui disfonctionne ?
            Ou il faut que je poursuive ainsi Mon l affirmation .?

            Vous savez Geneviève, je n aurais au grand jamais penser que de tels monstres pouvaient exister, qu on pouvait détruire une personne de cette façon , et que j allais souffrir comme une chienne durant des mois , peut être MM des annees ,pour avoir aimer tres sincèrement une personne.

            Je suis croyante, et je pense que si Ç n est dans ce monde , il paieront pour tout le mal qu ils ont fait sur cette terre, dans l autre monde.

            Amicalement

          • Personnellement, je pense que nous avons tous des apprentissages à faire dans cette vie, le bourreau comme la victime …
            De ce fait, je ne pense pas que l’on « paie » plus tard … car pour expérimenter la posture de victime, avec tout ce que l’on peut en tirer comme enseignement bénéfique, il faut qu’un autre expérimente la posture de bourreau … avec tout ce que çà lui apprend aussi …
            Mais bon, c’est ma croyance et elle n’engage que moi.
            Cette croyance me permet de ne pas stagner dans l’aigreur … et l’attente d’un « jugement ».
            Amitiés, Geneviève

          • Bonjour,

            En attendant je vie un véritable enfer, quand je me sent enfin libérer de toutes ces émotions souffrantes, un rien suffit pour les réactives et me faire repasser le film en boucle depuis le début, l accusant de tout mes mots d aujourd hui.

            Je me bat de toutes mes forces et avec toute l aide que je peux trouver, mais sans cesse un traçât réactive mes angoisses et mes peurs et colères, Meme delà jalousie pour sa compagne que je sais devoir à son tour si çela n a pas encore commencer ,souffrir , mais qui pour le moment est dans ces bras.

            Je me sent disfonctionner dans mes ressenties qui s entremêlent d une journee à l’autre. Vraiment tres tres soufrant et déstabilisant comme situation surtout que notre relation est fini depuis un an.

            J aimerai avoir votre point de vue svp, sur la question suivante
            J ai lue que tout les pn ont une ou plusieurs adictions , drogue, alcool, sexe etc……
            Le mien tremblait toujours des mains avec une transpiration importante , croyez vous qu il puisse être possible que çela vienne de l alcool ?

            Il m à raconter que Ç etait nerveux, mais qu il avait plus ou moins vu un médecin à ce sujet, comme Ç etait le debut de la relation ,j ai pas voulue me montrer intrusive et le mettre mal à l aise , alors on en est rester la.

            Mais il faut que vous sachiez que je suis une personne qui déteste l alcool je ne boie jamais jamais , meme pour mon mariage j ai trinquer aux jus de fruits meme pas tramper les lèvres dans du champagne .

            Mr m à porter un alcool il fesait lui meme et j ai fini par en boire çe qui bien sûr à énormément surpris mes enfants, car Ç était devenue presque avant chaques repas, par la suite mon fils ma confier trouver qu il buvait beaucoup aux repas, moi amoureuse comme pas permis j ai j amais rien remarquer. Pour moi un homme Ca boie , apres les quantités !!!!!!

            Évidemment depuis le jour de la rupture , je n ai plus jamais toucher un verre d alcool, donc je sais qu on rentre dans la fase de faire des choses que je n auraient pas fait ent par moi même.

            Mais est il possible que lui est Çette adiction du fait de çes tremblements? Pour celles du sexe j ai egalement lue qu il soit possible qu ils ne soient capable de peux de rapports , là aussi je me demande si çela aurait été possible avec le miens qui dès les premiers échanges téléphonique , avant meme d avoir consommer notre relation ,accusait son ex femme d être pour le citer une étoile de mer?

            Bien entendue, je me suis aussi vue , se refuser à moi , bien qu il ne me l ait pas dit mais çela n avait pour but uniquement de me punir.

            Pourriez vous de nouveau Geneviève me donner vos opignons, qui sont pour moi une aide précieuse .

            Merci beaucoup

          • Bonjour,

            J’aimerais pouvoir vous aider plus précisément, car même avec la meilleure volonté du monde, et c’est sincèrement mon cas, je ne suis pas en capacité de chaque fois faire une synthèse de l’évolution de votre situation et de votre réflexion.
            Le mieux ne serait-il pas de prendre un ou deux rendez-vous pour une consultation à distance ?
            Je pourrai ainsi vous aider de manière plus juste.
            Bon courage, Geneviève Schmit

        • Je me sens prise depuis 8 ans par un pn…j’ai une fille de 5 ans.. je sais pas où aller..

  63. Bonjour,
    J’aimerais d’abord pour toutes ces informations que vous nous avez fournies et qui m’ont beaucoup aidé à dénouer un mystère qui m’empêchait à être bien dans ma tete à force de trop y penser…
    En lisant les critères du manipulateur pervers narcissique, j’ai enfin pu découvrir que l’homme avec qui je me suis mariée en est un. Maintenant on est en instance de divorce ( c’est lui qui a demandé le divorce en premier) et c’est fou comme il veut se débarrasser de moi sans raison précise ( il ment, invente, sème la zizanie, ne communique pas et fuit tout le temps).
    J’aimerais d’abord vous poser trois questions:
    1- Pourquoi est-il difficile de quitter un P.N.?
    2- Pourquoi cherche t-il toujours à fuir?
    3- Est-ce que ce type de personne a la chance de guérir?
    Merci d’avance 🙂

    • Bonjour,
      Pour répondre à vos questions:
      1/ Il est difficile de quitter un manipulateur pervers car vous êtes sous emprise, comme droguée, addicte. Lisez cet article: Addiction et dépendance affective
      2/ Le PN ne cherche pas toujours à fuir
      3/ Un PN ne peut guérir à cause du type de psychopathologie dont il souffre. Pour lui, il va bien, ce sont les autres qui sont fous.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  64. Bonjour, je vais essayé de faire court.
    Divorcée, maman de 2 garçons 11 et 13ans, victimes tous les 3 d’un PN et remariée aujourd’hui avec un homme qui m’a donné la force de combattre. les enfants doivent allez chez leur père la plupart des vacances lui habitant dans le sud et moi dans le centre, à lui de venir les chercher chez moi.
    J’ai pleins de soucies avec lui mais je voudrai avoir votre avis sur 1 point précis.
    Suite à une discution violente entre les enfants et leur pere (avec insulte du pere et chantage au suicide) les garcons ont rompu le contact.
    Aujourd’hui, ils ont écris au JAF, j’ai porté plainte pour harcellement tel mais rien ne bouge pour le moment.
    J’ai bloqué son n° mais pas sur celui des garcons. Je ne veux pas me mettre hors la loi et je veux également les protéger.
    Ils ont une lgne spécial ‘papa’. Ils sont libres de lire & répondre s’ils veulent.
    De temps en temps je leur dit de faire une ‘piqure de rappel’. Mais rien n’y fait. Il continue de leur écrire tous les jours…avec des mots type du PN.
    Comment dois je procéder par la suite pour les protéger sans me mettre hors la loi?
    Merci pour votre aide.

    • Bonjour,

      Ce que vous faites est parfait.
      Laissez les libre de leurs choix.
      Le fait qu’ils ont leur ligne téléphonique et mail vous dissocie de ce choix.

      Je vous invite pourtant à donner, peut être une fois ou deux par mois, un court mail à monsieur pour lui donner des nouvelles des enfants.
      Dans ce message, ne faites jamais allusion aux refus des enfants, ni même à la plainte ou à ce qu’il a fait. Restez évasive, juste des nouvelles platoniques, sans aucune aspérités. Et restez vigilante à ne pas répondre aux inévitables mails de relances de sa part.
      Ceci est une suggestion, en rien une indication précise car je ne connais pas le contexte.
      Je pense à cela pour qu’on ne puisse vous reprocher de ne pas informer le père de la situation es enfants.
      Suivez donc ce que votre petite voix vous dicte.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  65. Bonjour, je me permet de vous faire part de ce que je vit en ce moment afin de savoir si mon beau-père et un manipulateur narcissique ou tout simplement un manipulateur:
    Cela fait maintenant 6mois qu’il est à la maison, j’ai remarquer qu’il se permettait de faire certaines réflexions à propos de ma mère mais toujours de manière ambigue ( je les déjà entendu dire: laisse tomber tu ne veut pas comprendre, ce qui est logique pour les uns ne les pas pour les autres).
    Il est aussi cuisinier de formation, et il se sent constamment obliger de prouver à tout le monde que s’est lui le meilleur dans se domaine quitte à discriminer parfois même de manière très blessante ce que ma mère cuisine.
    Parfois il ressent l’envie de s’exiler, comme ça, sans raisons apparentes, mais le plus grave et surtout pour cela que je me permet d’écrire ce commentaire c’est qu’il a oser dire à ma mère que mon frère et moi même nous étions de trop dans la maison, il lui a même déjà dit que nous étions injuste avec elle (ce qui n’est bien sûre pas le cas) et que nous la réduisons à l’esclavage ( je n’exagère le terme c’est réellement ce qu’il a dit).
    Maintenant je remarque que ma mère est de plus en plus distante avec moi, elle me crie dessus sans raison valable (chose qu’elle ne faisait pas avant évidemment), elle m’a crier dessus parce que j’avait oser prendre 2 euros dans son porte-feuille pour diner se midi à l’université.
    Voila, par message c’est difficile de tout expliquer mais j’aimerais vraiment avoir une réponse de votre part pour savoir si j’ai vraiment des raison de m’inquiété. Merci d’avance.

    • Bonjour,
      Je ne peux vous dire s’il est PN mais en tout les cas tel que vous le décrivez je vois un individu médiocre, qui a un complexe d’infériorité et qui cherche à vous éliminer de son champs d’action.
      Votre mère est peut-être sous emprise, ou bien épuisée, à bout à cause de ce qu’elle vit.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  66. Mon père est PM le traumatisme lui viens de son père tyrannique pourtant il est venu habité à 300m de chez son père et sa soeur a une maison qui jouxte celle de mon père
    bien que beaucoup moins manipulatrice et meme critique a l’egare des agissements de son frere je la trouves malgré tout tres complice culpabilisante dans le genre ta pas honte de penser ca de ton pere ou encore je m’inquiete pour toi tu sais ou encore tè pas.
    Un peu fou mais ton pere il ne ta. Jamaiss batu ma question donc est es t’elle elle aussi un PM où juste crédule ou effectivement complice

  67. Bonjour.
    Il y a trois ans, je découvrais que ma femme était infidèle, des amis ont surpris cette dernière avec son amant alors que je l’avais laissé partir en week end seule à sa demande. Son amant a mis fin à cette situation en m’informant qu’elle était à l’origine de leur liaison et qu’elle avait eu plusieurs avantures avant lui. Après avoir voulu sauver notre couple, je m’aperçois aujourd’hui qu’elle a une nouvelle liaison. Elle n’a jamais travaillée sauf en été (juillet/Août) ou elle tient un stand de bijoux de nuit pour une amie. Elle a un besoin de paraître, d’être toujours en représentation et si elle rencontre un homme qui lui convient, marié ou pas elle aura une liaison avec lui. Elle ne participe pas à l’entretient de la famille pour avoir du temps libre, nous avons trois enfants. Comme réponse à mes questions, j’ai eu : « J’ai toujours était comme çà et je ne changerais pas !! » Depuis six mois nous n’avons plus de vie de couple et j’ai demandé le divorce. Ma futur ex-femme est elle une pervers narcissique ?

    • Bonjour,
      Je ne pense pas du tout que votre femme soit une perverse narcissique.
      Entre nous … courageux l’amant ! 😀
      Par ailleurs, elle n’avait pas tors en disant qu’elle avait toujours été comme çà … non?
      Bon courage, Geneviève Schmit

  68. Bonjour, j’entame actuellement une procédure de divorce après presque 13 ans de mariage. Notre bonheur n’aura duré que pendant les 1 an de vie commune avant mariage et 10 mois après mariage. Je pense que mon mari est un pervers narcissique mais je n’en suis pas certaine. Il présente de façon certaine 19 points sur les 30 critères. Mais j’ai toujours cru qu’il souffrait d’une forme de dépression qui s’apparente plus au type borderline. Il a été victime de parents toxiques et n’a jamais réussi à rompre les liens. Un psychothérapeute de renom chez qui j’avais envoyé mon époux lui avait conseillé d’éliminer ses rapports avec sa famille toxique, et puis en thérapie de leur adresser à chacun une lettre dans laquelle il devait décrire tout ce qu’il avait ressenti et ressentait. Lettre à envoyer ou pas. Il n’a pas rompu les liens et ce n’est qu’une fois que ses parents ont dépassé les bornes ou je lui dit que je ne le supportait plus, qu’il ferait bien de suivre les conseils de son psy car de mon côté cela avait trop duré. A ce moment là il a rompu les liens avec sa famille. Mais pas de façon correcte à mon avis. Il a envoyé un texto à une de ses soeurs la chargeant de transmettre le message à tout le monde qu’il ne voulait plus le voir. Tout serait trop long raconter mais la rupture n’a rien arrangé a son comportement. il n’a pas fait ses lettres, a arrêté sa thérapie, et à continué à s’enfoncer dans sa maladie. toujours plus critique, plus possible de parler du tout de sujets sérieux, crises de rage de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes. Aujourd’hui je n’en peux plus et pour le bien de ma fille j’ai décidé de divorcer car il lui fait peur lorsqu’il est en crise et qu’il casse tout. Cependant je l’aime toujours et j’ai beaucoup de mal à le quitter. Je n’arrive pas à envisager ma vie sans lui me demande si je ne l’abandonne pas, alors qu’il souffre de dépression et je crois toujours que quelqu’un pourrait l’aider et l’amener sue la voie de la guérison et qu’enfin nous pourrions être heureux ensemble. Et puis il y a ces 19 critères qui lui correspondent parfaitement qui me font dire que s’il est pervers narcissique, on ne pourra jamais rien faire pour l’aider et qu’alors je peux le quitter sans culpabiliser et me donner toutes les chances de me reconstruire, de panser mes blessures. S’il n’est pas PN, on pourrait être à nouveau heureux ? Comment être sure ?

  69. Bonjour madame
    Je viens ici vous parler de ma famille. J’ai 21 et je vis avec mes parents et ma soeur de 17 ans.
    Mes parents travaillent tt les 2 avec des salaires confortables. Je leur ai toujours connu une vie épanouie ensemble ( ils ont des activités ensemble et séparément aussi, alcool très modéré tt les 2, bonne communication ). Avec nous, les enfants tt a toujours été bien aussi. Ns n’avons jamais manqué de rien, nos parents ont toujours beaucoup communiqué avec ns. Bref, ras.
    Depuis environ 4/( mois je vois ma mère changer à grande vitesse, mon père aussi l’a remarqué ainsi que ma soeur.
    Maman s’est d’un seul coup intéressé à la psychothérapie et en particulier au sujet PN. Au fil des semaine c’est devenu obsessionnel pour elle, elle participe à des blogs, est sur des pages FB et twitter, se gave d’articles, de livres, de vidéos sur le sujet. Toute sa vie ne tourne plus qu’autour de ça. Elle ne nous parle plus que de ça. Fini les discussions sympas entre nous, fini les rires avec son mari ( mon père ), avec nous ses filles. Elle a arrêter de peindre, refuse les ballades et les we, et n’a plus de temps à passer avec ses amies ni pour faire du sport, ni pour rien d’autre. Maman est sous emprise, mais pas sous emprise d’un individu PN mais du concept et ça c’est très grave parce que ce concept on le trouve partout sur internet, dans les librairies…C’est devenu sa drogue. Quand on tente de lui parler du problème, elle s’énerve, dit qu’on ne comprend pas et retourne au PN. Personne n’arrive à la raisonner. Je ne reconnais plus ma mère, ma soeur ne la reconnait plus, mon père non plus, ses amies non plus et ses collègues non plus. Elle a changer physiquement aussi ma mère, elle ne prend presque plus soin d’elle e maigrie beaucoup. Le concept PN la ronge, la détruit et nous nous sommes juste des observateurs impuissants. Elle fréquente maintenant des forum, converse avec des psychologues, des thérapeutes spécialistes en victimologie PN, mais aucun professionnel n’a remarqué que ma mère était victime de ce concept et ça c’est vraiment très très grave.

    • Bonjour,

      Effectivement, c’est la première fois que j’entend parler de ce phénomène poussé à ce point.
      Je pense cela malheureusement tout à fait possible. Il doit pourtant, me semble-t-il, y avoir un déclencheur…

      Bon courage,Geneviève Schmit

    • Petite Rectification, un peut de respect pour les personnes de ce monde qui en réussit à poser des mots sur cette deuxième humanité à l’apparence humaines qui ne fait que ce reproduire,
      Ce nourrir, est détruite les humains est la planète,le mot concept est un manque de respect total car c’est une réalité effrayante qu’il faut regarder en face ,votre peur,votre ignorance,votre mépris face au pn ne changera rien.
      C’est réel c’est là ,est ils faut l’accepter et mettre ça peur de côté. Merci

  70. Bonjour Geneviève ,

    De nouveau le ml etre s installe en moi , pourquoi? Je n’en sais toujours rien, mais ile st certain que je suis toujours intoxiquer .
    En effet le moindre désillusion sur une personne me plonge instance ment dans une tristesse énorme avec un comportement fuyant pour cette personne.est çe normale???

    Je me suis rendu compte que quand je me fait de nouvelles amitiers ou éventuellement une ouverture possible amoureusement’ desquels personne N a pas le comportement attendu à mon egard , je suis limité dépressive,fuyante, voir jalouse bref je sombre pourriez-vous me dire ci Çette etat est normal , j ai la désagréable santation que mon pn m a nlever ma vie à jamais, que lui a tout et moi je n aurais plus jamais rien sauf des pleures et un mal etre .

    Par avance merci de votre reponse

    • Bonjour,
      Vous êtes toujours en état de « faiblesse » suite à votre expérience traumatique …
      Il voua faut impérativement travailler votre confiance et estime de vous …
      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Je ne cesse de me document depuis un an. Je viens de sortir une nouvelle fois de ma relation de 1 an avec mon PN.
      Tout s’est passé très vite entre nous. Il m’a fait le coup du mec en instance de divorce qui a été déçu par les femmes et qui ne peut pas voir ses enfants. Au bout de quelques mois j’ai vu son vrai visage et je l’avais cerné car j’ai eu un beau père PN. Vu qu’il ne remplissait pas exactement les critères j’ai attendu patiemment d’avoir la confirmation. Ma curiosité m’a très vite poussé à fouiller ses emails, son ipad et son téléphone. Mais quand je découvrais des correspondances d’anciennes conquêtes il arrivait à me convaincre qu’elles étaient toutes tarées.
      Puis je l’ai quitté une première fois. Je ne vivais pas avec lui mais j’y allais souvent. La veille du jour où j’ai décidé de partir je me suis comportée comme d’habitude. j’ai dormi chez lui, le midi j’ai déjeuné avec lui. Après la pose déjeuner j’ai décidé de couper tout contact. Il m’a téléphoné avec insistance pendant 2 jours + sms agressifs. Ensuite j’ai eu une période de tranquillité de 1 mois. Puis il est passé par ses proches pour me passer des messages du genre qu’il était dans un sale état et malheureux sans moi. Donc j’ai replongé et je me suis remise avec lui. Mais pendant toute cette période j’enregistrais nos conversation et j’ai pris les numéros de ses ex avec qui bien sûr il avait gardé le contact. Je l’ai mis en rejet d’appel sur tous mes numéros, en courrier indésirable sur tous mes emails, bloquer sur whatsapp. J’ai bloqué tous ses proches qui m’avaient contacté la première fois. J’ai prévenu un de mes collègues au bureau au cas où il débarquerait. J’ai gardé toutes nos conversations, tous les emails compromettants. j’ai suffisamment d’éléments contre lui pour qu’il me foute la paix. Etant pilote, prouver son instabilité pourrait lui faire perdre son boulot. Quand j’étais avec lui je m’écrivais des emails que je relis aujourd’hui pour me souvenir de ce qu’il a fait. Sinon ma mémoire ne gardera que les pseudo bons moments. Il faut penser « pervers » comme eux, anticiper le coup d’après. Ceci afin de ne plus être surprise par eux de manière agréable ou désagréable.
      Bref je ne vais pas revenir dessus. Mon message est un message d’espoir. Je suis bien contente d’être encore partie cette fois-ci. Mais contrairement à la première ou j’avais des doutes sur sa maladie, toutes ses ex m’ont tenu le même discours. Je sais maintenant qu’il est malade et que je n’étais pas folle. Je comprends maintenant ce mal-être que j’avais avec lui. Je pense qu’il n’avait pas réussi à me faire trop de dégats. Je sais que je suis une personne gentille et bienveillante. et ça je ne vais pas le changer à cause d’un détraqué. J’ai repris mes activités je vais à la salle de sport, je chante dans la voiture même quand je n’ai pas le morale. je suis entourée de ma famille. Je discute beaucoup avec son ex femme qui elle est en instance de divorce. Je lis beaucoup. Je me fais de bons restos. Je voyage. Je me fais plaisir, je me fais belle. Bref j’apprends à m’aimer et à vivre pour moi d’abord. Je vais passer du temps dans les orphelinats et des centres d’accueil pour enfants abandonnés, et je fais des dons. Au moins là j’aide de vraies personnes qui sont dans le besoin. Oui il m’arrive penser à lui, d’avoir des angoisses quand je vois dans les courriers indésirables qu’il m’a écrit. Mais il ne pourrira plus jamais ma vie. Et je suis convaincu que quand on fait du mal aux autres on le paie tôt ou tard.
      Prenez soin de vous et aimez vous.

      • Les pervers narcissiques agissent même sur le net!
        J’ai fait la connaissance d’un homme sur le net, pilote d’avion et en mission humanitaire en AFRIQUE, très vite je suis devenue accro à ses mails, à ses appels téléphoniques, je dépendais de cela pour vivre et ces derniers temps j’ai décidé d’analyser son comportement en faisant des recherches sur internet et j’ai compris que mes doutes étaient fondés. Je le trouvais bizarre quelquefois : il répondait pas à mes questions, ne parlait jamais de sa famille, m’envoyait des photos de lui qui étaient des mises en scène, se mettait en colère si je ne répondais pas tout de suite en lui laissant une bonne appréciation sur son physique lorsqu’il voulait faire l’amour il m’entraînait dans des fantasmes dégoûtants dont je ne parlerais pas, j’ai tellement honte de moi! L’emprise est puissante et destructrice même sur le net, il m’a rendu dépendante à coup de mots de photos de lui de sa soi disant propriété du côté d’AGEN. Ce sont des êtres sans âmes!

        • Bonjour,
          Il faut comprendre qu’une personne, vous par exemple, qui êtes dépendante affective, vous trouverez toujours une personne qui vous mettra sous emprise.
          Le problème est à prendre à l’endroit!
          Travaillez votre confiance et votre estime de vous, libérez vous de votre dépendance affective, et vous trouverez un homme qui vous appréciera pour ce que vous êtes, même par le Net !
          Bon courage, Geneviève Schmit

        • bonjour,
          j’ai l’impression d’avoir été piégée par ce même personnage…un grand séducteur, un prédateur avec beaucoup de sensibilités .C’est un homme dont je suis tombée « folle amoureuse » et qui m’a mené du bout du nez .Si vous l’avez vous rencontré ? Ne l’approchez plus , il est dangereux .
          Bonne chance

  71. Bonjour,
    Je lis ici beaucoup de commentaires de PN masculins. Je pense avoir eu affaire à une PN femme. J’étais marié avec des enfants. La PN faisait partie de mon entourage professionnel. Nous l’avons invité, avec d’autres amis, à un réveillon du nouvel an. J’ai ressenti des regards que je n’avais jamais perçu auparavant. Mes amours n’allaient pas très bien, nous étions dans le creux de la vague avec ma femme. La PN et moi étions de bons amis et faisions souvent des sorties avec d’autres personnes d’un groupe d’amis.
    Au fur et à mesure, j’ai commencé à ressentir une obsession pour cette personne. Incontrôlable. Elle accaparait toutes mes pensées. Mais elle était en couple et je la trouvais très sympa comme copine mais jamais je n’aurais songé à aller plus loin avec elle. Elle était bien trop superficielle et inconstante de caractère à mon goût.
    Nous nous sommes rapprochés de plus en plus. Elle m’a déclaré son intérêt. Plusieurs fois, elle m’a montré physiquement son attirance, baisers, caresses des mains, rapprochement non équivoque en public. Mais jamais elle n’allait plus loin et quand je lui parlais de ces épisodes, elle ne répondait jamais franchement, seulement qu’elle devait avoir trop bu et qu’elle n’en avait aucun souvenir. Puis, elle a été beaucoup plus franche et m’embrassait avec passion à chaque rencontre. J’étais retourné.
    Elle a beaucoup de charmes et beaucoup d’hommes tournaient autour d’elles constamment. Elle m’a fait de plus en plus monter la pression.
    Elle voulait vivre avec moi mais espérait une vie de couple, se marier, avoir un enfant. L’ultimatum fût lancé. Si je quittais ma femme, notre aventure pourrait enfin commencée.
    Je résume sèchement, j’ai quitté ma femme.
    J’ai essayé de vivre une nouvelle lune de miel avec la PN. Dès le début, elle refusa tout rapport sexuel. Au prétexte que c’était trop tôt. Elle ne pouvait pas oublier l’image de mon ex femme ni celle de son ami qu’elle a quitté pour moi. Quitté pas vraiment, l’ami cocu n’a été averti que par un tiers. Elle n’a jamais eu d’explication avec lui. Il a fallu beaucoup de temps et de patience pour que nous puissions faire l’amour. Je supportais des crises d’hystéries et de pleurs. Je pensais qu’elle avait déjà beaucoup souffert et que je devais prendre mon temps pour la rassurer et lui prouver que j’étais sincère. Et je l’étais. Les rapports arrivèrent et ne furent pas du tout à la hauteur. Sans rentrer dans les détails, rien ne lui plaisait.
    J’ai essayé de créer une vie de couple mais jamais elle n’essayait de s’investir. Elle venait chez moi quand elle voulait bien. Je n’ai jamais vu sa maison en deux ans de relation. Quand elle venait, je devais tout faire, elle ne m’aidait en rien. Quand j’essayais d’avoir un peu de tendresse, elle me repoussait. Je parle ici de tendresse, de gestes tendres pas de sexe. Quand je pouvais lui faire des caresses, elle m’indiquait les zones que je devais caresser et pas une autre! Si je lui touchait ou embrassait les épaules, c’était la nuque qu’il fallait. Si je caressais son bras c’était un massage des épaules qu’elle réclamait… Et pas avec un sourire tendre! Bref… J’ai excusé longtemps sa froideur en privé, ses crises de fin de soirées où elle partait de chez moi en claquant la porte alors que nous étions en train de faire l’amour! Ces soirées heureuses que nous passions et qui se finissaient par des scandales et qu’elle me laissait en plan, hagard…
    Concernant son ami, j’écris ami, car c’est comme cela qu’elle le présente et présentait. Elle m’a toujours affirmé qu’elle n’avait jamais eu de rapport intimes avec lui. Et comme nous avions pas mal d’amis en commun, je savais qu’elle avait eu un certain nombre de partenaires en temps relativement rapproché. Elle m’a certifié qu’ils n’étaient que des flirts mais qu’elle n’était jamais allé plus loin…. Et si! Je l’ai cru… Malheureusement, elle oublia de se déconnecter des réseaux sociaux à mon domicile. Elle était partie en vacances,à l’étranger, avec sa mère. Je voulais la contacter. J’ai donc utilisé les sites web. Et là, ne comprenant les messages, je me suis aperçu que je n’étais pas sur le bon compte… J’ai découvert alors qu’elle était toujours en contact avec son « ami » et avec d’autres! A son retour, j’ai demandé des explications. Elle fût très évasive mais elle m’assurait qu’elle n’avait eu que deux véritables partenaires dans sa vie et que tous n’étaient que d’anciens copains. Elle se montrât très affectueuse . Et j’oubliais les griefs. Sauf que bien sûr, la passion ne dura pas longtemps et la froideur revînt rapidement. Ainsi que ces indisponibilités et ses absences de justification à chacune de mes interrogations.
    Le pic d’alerte fût atteint lorsque à la suite d’un rapport intime, le préservatif craqua… Elle ne s’inquiéta pas. Elle prit la chose d’un air détaché, m’assurant qu’elle prendrait une pilule du lendemain. Je m’inquiétais. Elle tenta de me rassurer en me disant qu’elle avait déjà pris ce médicament après un rapport et qu’elle n’était pas tomber enceinte! Je lui demandais de qui il s’agissait? Elle ne se souvenait plus, à une soirée, ivre avec un inconnu! Je paniquais! Lui demandant comment était ses tests sanguins? Elle n’en avait jamais fait!
    J’ai déjà écrit qu’elle était partie en vacances avec sa mère, en fait, elle passe toutes ses vacances avec sa mère, dans la même chambre. Sa mère la contacte tous les jours, elles s’échangent les vêtements et son dans un amour très puissant. Le père est un alcoolique que je n’ai jamais rencontré. Elle n’en parle jamais ou très peu, uniquement quand je l’interroge à ce sujet. Sa mère ne quitte pas le père. J’ai l’impression qu’elles ne soucient absolument du sort de cet homme. Je pense que ma PN poursuit l’oeuvre destructrice de sa mère…
    J’écris PN parce que je pense avoir rencontré un de ces êtres voraces. Je suis dans une solitude totale depuis plusieurs mois. Je la fuis mais nous partageons le même travail. Je ne sais plus quoi faire. Si ce n’est pas moi le malade à la fin…
    Merci de la lecture de ce pavé d’une longue historie que j’ai essayé de résumer

    • Bonsoir Victor,

      Toujours des mots, des situations etc… Qui font Eco à nos histoires respectives avec une sous merde de pn.

      Votre histoire, est bien triste malheureusement , et je ne serai vous conseiller car suis toujours dans la difficulté de l oublie et du lacher prise.
      Néanmoins comme nous tous ne vous faites plus jamais avoir par les remords de cette personne, cela ne servirait qu à reculer pour mieux sauter et décupler la souffrance et le courage qu il va vous falloir pour reprendre les reines de votre existence volée .
      Gardez si vous le pouvez en tete qu elle ne vous a et ne vous aimera jamais, oui je sais Ç est dur, au bout d un an de separation dans le non contaçte j ai encore beaucoup de mal à l axcepter, mais pourtant il le faut, Ç est la seule réel façon de refaire surface dans la vraie vie.
      Notre vie !!!!

      Bien à vous, et grand courage , il va vous en falloire.

  72. Bonjour, mon amie est actuellement sous l’emprise d’un PN qu’elle a rencontré sur facebook.
    Cela a dû commencé il y a 4/5 mois et aujourd’hui la situation devient critique.
    Elle est sur le point de me quitter, elle n’a pas encore pris sa décision dit elle.
    Elle passe des heures au tel avec lui, et je ne l’a reconnais plus du tout.
    Il m’a fallu prendre beaucoup de recule pour comprendre ce qui était en train de se passer.
    Il ne se sont pas encore rencontré, mais ça va se faire, c’est prévu m’a t’elle dis.
    Son profil facebook semble être un faux. Il y a chaque année des femmes qui disparaissent sans trace, je me pose un tas de question.
    J’ai gardé un contact avec mon amie, même je l’a trouve extrêmement distante. Sa famille s’en est rendu compte aussi.
    Du côté des autorités, ils ne comprennent rien.
    Les vacances sont pour bientôt, les enfants vont partir, elle va se retrouver seul. je suis inquiet.
    quel scénario se font les PN de façon générale ? Est d’attirer sa victime chez lui pour s’amuser avec ?……
    Merci

    • Bonjour,
      Je ne peux entrer dans la tête de cette personne qui est peut-être, ou pas, PN.
      Les amours virtuels sont redoutables car totalement dans l’imaginaire, donc totalement idéalisé.
      La réalité de la rencontre future va peut être assainir cela.
      Je l’espère pour cette femme.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  73. Bonjour Genevieve,
    d’après vos dires, un PN est un individu, qui s’est construit autour d’une structure émotionnelle totalement immature.
    A partir de cette réalité … de ce Moi qui n’a jamais pu devenir adulte.
    Je sors d’une relation toxique et très conflictuelle depuis peu. A ce stade, je me sens exactement comme vous le décrivez, vide, dénuée de tout sentiment, je ne me connais pas, je pense moi aussi avoir été construite autour d’une structure émotionnelle immature et ne pas être adulte.
    Suis je dépendante affective ou PN ? j’ai le sentiment que la limite est très fine entre la dépendance et la perversion. Cela fait il de moi une PN ?, sachant qu’au fil de notre relation, j’ai adopté tous les processus de manipulation que vous décrivez, animée par mes colères et mes incompréhensions, mon PN, aurait il fait de moi une PN après 14 ans de vie commune et 2 enfants ? ou l’inverse
    J’avoue nager dans la confusion totale.
    Seuls certains critère me permette de me raccrocher à l’idée que je ne suis pas PN mais cela reste insuffisant car j’ai toujours en tête que tout est possible dans ce monde, par exemple, il m’a quitté et s’est installé 3 mois après la séparation avec une autre femme, tout en entretenant l’espoir que nous pourrions un jour nous retrouver, cela pourrait paraitre rapide et ambigue, pourtant, ce n’est pas non plus ce qui ferait de lui un PN quand on sait que l’ambiguité est normale après une rupture et qu’il faut du temps pour faire le ménage dans sa propre vie. Pouvez vous m’éclairer.

    Bien à vous

    • Bonjour,

      Vous dites vous-même avoir « adopté » des comportements manipulateurs au cours de votre relation….
      A vous lire, je pense que comme toute victime vous avez une certaine immaturité émotionnelle, mais vous n’êtes certainement pas à 100% egocentrée, ce qui est l’autre critère de base, incontournable, du PN.
      En travaillant votre estime et votre confiance en vous, vous allez vous libérer de tout cela.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  74. Bonjour Geneviève , des jours et des nuits bien difficiles en ce moment , parfois j ai le réel sentiment d en avoir plus rien à faire , et puis d un coup sans savoir pourquoi , il est de nouveau là en moi.

    Je me surprend me à être jalouse de sa nouvelle viçtime, et pourtant nous savons tous qu il n y a rien d an viable .

    Puis, je m apitoyé sur moi même , en me disant que lui il a quequ un auprès de lui, de la tendresse , du sexe et moi j ai rien , et pire encore je ne suis me plus capable de laisser un homme me courtiser sans voir le mal.

    Qu en pensez vous? est ce un passage un peu normal?
    presque un an et encore en souffrance, grrrrrrrrrrrr quels monstres tout çes pervers narcisiques .

    Cordialement

  75. Je ne peux pas garantir quil soit un PN
    Mais je sais juste quune psy que je vois me dit que j’ai tout les symptomes de la proie du PN.
    La dernière année je lui ai donné la possibilité d être dépendante de lui en vivant chez lui.
    Petit à petit
    Il sucait mes forces de tolérances pour après me le rapprocher.
    Il me contraignait de tout repère affectif de couple
    Ainsi que d’opinions, goûts, idéaux, qualités, cohérences qui m appartenaient.
    Il m’a retiré toute force positive pour etre le meilleur de moi meme que donne normalement l’amour entre 2 personnes,
    Par la tyrannie verbale, par la carence affective lit séparé, par le rabaissement de manière perfide, subjectif, insinueuse, humour sarcastique, clach incohérent de bon sens et méchanceté.
    Le petit a petit est devenu de plus en plus frequent. Je n’ose qu’une seule chose, être plus que soumise par crainte. Parfois j’exprime mon mécontentement. Et là je reçois une violence verbale indéfinissable qui m’achève l idée d exprimer une opinion, une envie, un plaisir qui ne sont pas les siens.
    Lui :
    Regrets ? Jamais
    Remords ? Jamais
    Remise en question ? Quand ça l arrange lui
    Vérités ou reconnaissance sur ma personne ? Presque inexistantes ou rares
    Parfois cetait un homme gentil,cohérent, qui veut dialoguer pour applanir ce qui durait peu, une claque morale encore plus forte dès que possible m’attendait.

    La semaine dernière il m’a dit qu’il me souhaitait de trouver quelqu’un d autre ou si je voulais continuer avec lui fallait que je me remette encore une fois en question sur mon comportement et lui proposer que des choses qui l’aime
    Je lui ai dit que j’allais réfléchir
    Je l’ai quitté le soir même
    La semaines prochaine j’ai les clefs d’un appartement
    L’instinct de survie
    Partir avant qu’il ne me tue de l’intérieur

    Je n’ai pas de nouvelles de lui. Je sais qu’il ne sera jamais hapte à admettre quil ma trop écrasé. Je savais qui il était. Je l’ai accepté pensant que mon amour l aiderai à être le meilleur de lui même

  76. Essaie de penser a autre chose qu’une sous merde. je sais pas facile mais mieux vaut etre seule que mal accompagnee….

  77. Bonjour Geneviève, qu est çe qui ne va pas chez moi?
    Presque un an Ç est écoulé depuis la ruptur de mon pn avec un no contaçte, et voilà que tout d un coup il refait surface dans mes reves me mettant triste désorienter pour toute la journée qu il occupe de nouveau dans ma tete chaques jours.

    Moi qui etait pourtant certaine d être sur la voix de la guérison, me voilà de nouveau , sans explication aucune sous son emprise , est çe normal un tel revirement ?

    J essaie de comprendre ce qui m arrive et la seule explication que j ai trouver, Ç est que les beaux jours arrivant, je voie des couples ce former , et que peut être çela fait Eco à çe que je n ai plus et n aurais vu mon age plus jamais.

    Qu en pensez vous ?

    Par avance merci pour votre reponse .

    • Mais vous êtes sur la voie de la guérison !!!
      Après plus de 8 ans, il m’arrive aussi parfois de rêver… et ce n’est pas violent du tout 😉
      Ce n’est pas grave ! C’est même normal.
      Accueillez cela et laissez passer.
      Amicalement, Geneviève Schmit

      • Merci énormément Geneviève, votre expérience et conseillés me rassurent, je vais donc laisser passer ce douloureux moment, en gardant bien en tete que je suis sur la voie de la guérison et que çe e sont là que des passages .

        Mille merci pour votre bienveillance qui nous permet à tous de voir claire et d avancer vers la lumière.

        Cordialement

  78. Bonjour, je viens de lire un article qui affirme qu un p n est tout à fait concient de çe qu il est et fait.
    L article s appuie sur le fait qu il prémédité ses açtes et ses comportement donc concient .
    Pouf ma part je pense la même chose, comment ne pas l être alors que non seulement il cherche une viçtime avec tel et tel caractéristiques bien précise , qu ils s adapte celon la viçtime etc………

    Avant hier j ai rêver de mon pn , et oui il est venue polluer après onze mois mes reves, le. Matin j étais toute chamboulée , il m a fallut toute une journée pour m en remettre.

    Tout ça pour dire que me quand on çe croie forte et un brun guérie, un simple rêve de çes sous merdes arrive à faire de vous un chamalo.
    D ou l importance du no contaçte , car pour etre tout à fait franche avec moi meme , si çela n avait été réel , je viens de comprendre avec effrayé et déception qu il y aurait peut être eu une chance que je me laisse de nouveau polluer .

    Prenez tous bien soin de vous .
    Cordialement

  79. Bernard
    Cette histoire est vraie, seuls les prénoms ont été changés…
    Gaëlle est belle avec son sourire éclatant et ses yeux verts.
    Elle était devenue mon âme soeur, celle qui aimait tout ce que j’aimais, tout ce que j’espérais elle l’attendait aussi…elle voulait une fille de moi…le temps de se séparer de son conjoint et nous nous marierons…il lui faisait mal quand il lui faisait l’amour et n’aimait pas sa culture.
    Ses deux fils, Paul et Hugo, étaient les plus beaux du monde, ils s’entendront si bien avec Alice leur future sœur !
    Puis le grand jour est arrivé…nous étions ensemble…doucement elle a pris les rênes, s’est montrée possessive, autoritaire, me rejetant quand je me rapprochais d’elle…j’avais tous les défauts du monde, elle prenait le parti de ses deux fils, de trois et sept ans, contre moi…me traitant comme un moins que rien devant eux.
    J’avais tout quitté pour elle et rien n’était assez beau !
    Elle provoquait des disputes incessantes, mes économies disparurent puis je perdis treize kilogs en deux mois en apprenant qu’elle venait d’avorter, en cachette, de notre (?) enfant …elle m’appris qu’elle voulait pratiquer le candaulisme puis qu’elle couchait avec Bruno, le père de Paul et Hugo et avec un autre ex…Benoit.
    C’est Benoit qui me sauva…je n’étais plus qu’une loque quand elle me quitta pour lui …pauvre Benoit…il vient de divorcer pour Gaëlle, sa fille n’a pas deux ans…

    • Bonjour Bernard, que de cendres laisser par ces monstres derrière eux !
      Vous parlez d avoir été sauvé ! Çe qui fait Eco à ma propre histoire , malheureusement sauve peut être, mais pas encore guérie .
      Onze mois que je me bat pour m en sortir, mais je reste marquer au fer rouge, je n ai meme pas été capable d avancer vers une nouvelle histoire d amour qui s offrait à moi, tellement je mets tout mes voyants au rouge sans veritables raisons de peur de souffrir à nouveau.
      Pire encore si je parle de lui, je suis prise de terribles angoisses, mon coeur s emballe et je fais de la taquicardie ,pour finir en pleur entre haine,peur et amour .
      Je déteste sentir qu il arrive encore à m atteindre alors que çela fait onze mois qu je n ai plus aucuns contactés avec lui, hormis avoir céder à une pulsion d aller voir son Facebook pour y découvrir sa nouvelle victime et l en once d un mariage.
      Tout ça pour vous dire, qu il va vous falloire bien plus qu un sauvetage pour sortir de cette ignominie, mais qu il faut continuer à croire en notre guérison, car tôt ou tard on finira par refaire surface, et à ne plus regarder dans le rétroviseur mais droit devant ou le soleil brille.

      Bon courage ,amicalement

    • Bonjour Genevieve,
      Est-il possible qu’un MPN s’ignore ? Et si tel est le cas, comment en prendre conscience ?
      Merci

      • Bonjour,
        La plupart du temps un MPN ignore ce qu’il est, et je ne vous suggère pas de le mettre en face de cette réalité (ou supposition).
        Soit dans le meilleur des cas il vous renverrais le compliment, soit il entrera dans une rage que vous ne pourriez contenir.
        BOn courage, Geneviève Schmit

  80. Ce site est vraiment utile pour remonter moralement. Merci

  81. Ca fait du bien de voir qu’on est pas seule à s’etre fait « avoir »….
    Par contre c’est difficile de guerir et de retrouver confiance en soi et confiance envers les autres.

    • Bonjour,

      Oui je confirme également, mais nous nous devons d y arriver pour pouvoir nous en sortir, pas question de passer ma vie à suspecter tout le monde à cause de Çette sous merde, et de passer à côté de gens bien que ce soit en amour ou en amitier .
      Amicalement

      • Le terme « sous merde » est très approprié…. Le mien avait en plus comme défaut l’alcool, le canabis, le poppers quand il daignait faire l’amour. Et je ne connais peut etre pas toutes ses addictions. En attendant quel bonheur d’en etre débarassée. Le seul regret ne pas avoir eu la force de le foutre dehors avant. Je l’ai trouvé avec une autre chez moi et il m’a dit qu’il n’y avait rien entre eux et j’y ai cru!!!! Je lui ai payé une croisière et il m’a frappé sur le bateau. La croisière a duré 1 nuit pour lui. Pour moi et mon fils très dur. Bref il a tellement pleuré que j’ai replongé en y croyant à nouveau…. Son propre pére m’avait prévenu qu’il ne changerait jamais…. Je n’ai écouté personne et ai recommencé… Et je passe beaucoup d’autres annecdotes… J’ai été obligée de porter plainte 2 fois contre lui et là apparement c’est fini…

        • Bonjour Patricia, je vous lis, et je m aperçois que dans mon histoire j ai échapper à bien des horreures.
          Sans doute ne lui en ai je pas laisser le temps, quand la goute d eau de trop est arrivé, je l ai mis dehors en chausson sous la pluie avec ses deux enfants de 14 et 19 ans, çe d on je me félicite encore aujourd hui, mais je suis tres conciente et tres triste qu il y est des personnes pour des raisons x ou y Qui n en n ont pas la force parceque deja trop sous la dépendance, ou pas les moyens matériels, financiers etc…..

          Mais au bout de douze mois , je suis encore bien loin de la guérison, je décortique encore chaques attitudes de sa part. Qui Ç est passer Dans notre relation .

          Il va nous falloire à tous beaucoup de temps, avant de mettre le mot fin , sur nos histoires respectives, et ce qui est vraiment rageant c est que durant çe temps de la reconstruction, ils nous volés encore un bout de notre vie que nous passons à essayer de nous reparer.alors que pour eux la vie continue comme s y nous n avions pas exister .

          Amicalement

          • Bonjour Aigurande et merci de prendre le temps de répondre. Au total la relation a quand meme duré 4ans et demi. Alors dure de se reconstruire…. Mais il y a des gens biens autour de nous alors on va essayer d’avancer….
            Amicalement

        • bonjour Patricia
          je viens de lire votre commentaire et cela m’interpelle…
          vous etes de quelle region?
          a plus peut etre…

          • Car votre histoire Patricia la pourriture a laquelle jai eu affaire ma raconte l’histoire avec son ex et c’est la votre du moins a l’identique ….surtout la croisière !!!!

          • Si quelqu’un peut me mettre en contact avec patricia ou voit mon message et lui transmettre, car honnêtement si elle est de la région Vosges, nous avons eu affaire au même PN qui a presque bousillé ma vie.
            Merci à vous toutes et tous

    • je suis dans le meme cas je vlous comprend

  82. Bonjour, en lisant ce dernier commentaire j avance toujours plus profondément dans la monstruosité de ces êtres froids et calculateurs , et finalement je me rend compte qu ils sont tous différents dans leurs maquiavelismes et façon d agire, mais au final le resultat est le meme, la destruction de l autre ,laissant un champs de ruine derrière eux .

    Le mien, ne m a jamais retenue, j ai fait une premiere mini separation de deux jours puis je lui ai tel, et nous nous sommes réconcilier, une autre fois idem apres une collere de sa part au tel pour une gaminerie, j air à rocher, là aussi il m à laisser mijoter dans mon jus, et Ca a marcher je suis revenue.

    Je pense qu il avait cerner ma faille de l abandon, il s avait que je reviendrais vers lui .

    Bien à vous

  83. Bonjour,
    J’ai eu l’occasion de rencontrer un PN. Très agressif. Selon les testes il est quasiment à 85%.
    Ce qui me paraît étrange chez lui, c’est que c’est lui qui m’a dit (de façon indirecte) qu’il était un PN.
    Car avant qu’il ne m’en parle, je n’avais jamais entendu parlé de cette pathologie.
    Pendant les 6 mois que je le fréquentais, il m’a décrit son caractère toujours de façon indirecte pour me mettre en garde contre lui (mais ce sont les membres de sa famille qui m’ont secrètement dit qui il était vraiment).
    J’ai pris ces mises en gardes comme un contrat ou même je dirais comme un pact que je signerai avec lui.
    Je m’explique. Selon moi, il veut me faire comprendre que si je me mettre avec lui ce sera sous la condition que j’accepte d’être une victime. Et si je refuse, je n’ai qu’a partir.
    Bien évidement j’ai fait le bon choix et il m’y a aidé.
    Voici mes questions: Un PN, peut t’il être conscient de sa pathologie?
    Sinon, cherche t’il en moi une victime volontaire car j’ai un caractère fort et ne plie pas facilement?
    C’est assez étrange ce que je vous dis, mais c’est pourtant la réalité.
    Il est très pressé de se mettre en relation.
    Je pense qu’il ne veux pas se mettre dans une relation qui ne durera pas car il ne veut plus être abandonné et c’est son mode de fonctionnement pour être sur du bon choix de sa victime.
    Pour lui c’est à prendre ou à laissé.

    • Bonjour,
      Je partage votre point de vue.
      Je pense aussi qu’il a une « certaine » conscience de ses besoins et qu’il utilise pour les faire comprendre ce qu’on a déjà dû lui dire dans le passer.
      Et effectivement, en vous disant cela il déclenche 2 phénomènes:
      Le premier est qu’il active votre syndrome du sauveur. « Moi, avec l’amour que j’ai pour lui, je vais réussir à le sortir de là »
      Ensuite, il met en place le postulat de base, le pacte dont vous parlez, que vous signerez, ou pas.

      Vous avez bien fait de ne pas le signer …
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Bonjour, pour apporter de nouveau mon temoignage qui rejoind celui de écho, mon pn m a dit bien qu il m avait faite une demande de vie commune et de mariage, qu il ne voyait pas l avenir, qu il vivait dans le présent immédiat, j avais trouver CA étonnant car je pensais qu on avait tous des reves des objeçtifs de vie ,de carrière etc….
        Avec ce nouveau commentaire je pense que finalement Ç etait une façon de me dire que je ne ferai pas partie de son avenir , qu il allait à un moment se debarasser de moi.

        Cordialement

      • Je lis depuis pas mal de temps les différentes situations, je retrouve bien entendu beaucoup de similitude.
        mais la, ce que je viens de lire, fait complètement écho à ma situation.
        Sauf que, et j’ai honte, en écrivant car je suis mariée depuis plus de 25 ans, pas encore partie, car j’ai peur, je n’ai jamais subi de violence physique, je pense que pour l’éviter je me suis toujours toujours tu.
        je pense encore que c’est peut-être ma faute, quand je lis les témoignages j’ai peur pour mes enfants, je ne veux pas que l’un devienne sa victime.
        je ne pense qu’il connaisse la vérité, je les ai toujours protogé.
        je suis fatigèe.

      • « cherche t’il en moi une victime volontaire car j’ai un caractère fort et ne plie pas facilement? »

        Bonjour à vous tous et merci Madame pour votre site.
        J’interviens malgré plusieurs mois de décalage dans la discussion, parce que je trouve très important de confirmer que les PN sont très souvent CONSCIENTS que leur projet est de détruire la personne qu’ils cherchent à prendre dans leurs filets.

        Lorsque nous rencontrons une personne nouvelle, que ce soit sur le plan amical ou amoureux, il est fondamental d’être à l’écoute de ses premières déclarations. Les paroles des PN contiennent fréquemment ce genre d’aveu, cette proposition de « contrat », d’engagement unilatéral, qu’Echo a parfaitement analysée.

        Le drame est que souvent les victimes ressentent bien au début d’une relation qu’il y a eu une discordance dans les propos ou le comportement du PN non encore identifié, mais elles les réinterprètent, les retraduisent en quelque chose de sensé, au lieu de voir que ces propos sont insensés et que le contrat à sens unique que le PN a l’intention de leur faire signer est inacceptable.

        Je vous donne deux exemples parmi de nombreux : mon frère PN me raconte un jour qu’il est très heureux car une femme très belle (intérieurement et extérieurement) et très autonome à qui il avait proposé de la revoir a répondu positivement à son invitation, qu’ils se sont très longuement parlé et qu’ils sont entièrement sur la même longueur d’ondes, ont les mêmes sentiments, (fusion artificielle), et qu’il sent bien qu’une relation amoureuse va débuter lors de leurs retrouvailles.

        Je lui dis ma joie pour lui… et à la fin il me dit : « Oui MAIS APRÈS JE VAIS LUI FAIRE MAL ».
        Je lui demande comment ? Après quoi ?
        Il me répond : « QUAND JE LA QUITTERAI »…

        Autre exemple. Je viens en aide pendant l’été à un homme qui a perdu son travail et son appartement et se retrouve à la rue. « Tu es un ange » et des espoirs de me revoir autant que je peux être disponible sont ses réponses pendant plusieurs semaines.
        Il me parle beaucoup de lui mais il me laisse une seule question sans réponse : de quoi sa femme est morte.

        Un jour, au téléphone sur un sujet d’actualité dont il n’a pas toutes les clefs et sur lequel il fait une erreur de compréhension qui pourrait lui valoir des ennuis supplémentaires, il se met soudain à me crier « toi tu ne connais rien du tout, c’est moi qui sais », et la suite à l’avenant.
        Je l’arrête net pour lui signaler que personne ne me parle sur ce ton, encore moins une personne à qui je viens en aide, comme réponse à ma bienveillance.

        Il se ressaisit immédiatement et me répond : « bah tu vois, je suis content PARCE QUE TU ES QUELQU’UN QUI SE BAT ».
        TRADUCTION : « je suis content parce que tu es une proie solide : tu me dureras bien plus longtemps que la victime lambda ».

        Les PN veulent une proie inusable. Très empathique mais aussi très forte : ce qu’il y a de mieux pour tenir debout sous leur conflit permanent.

        • Bonjour,

          Je ne partage pas tout à fait votre analyse des exemples, même si effectivement, je valide le fait que les pervers manipulateurs peuvent avoir une part de conscience, furtive parfois, dans leur comportement.

          Dans le premier exemple, celui de votre frère, le faite de dire qu’il lui fera mal lorsqu’il quittera cette femme brillante n’est à mon avis pas une prédiction de volonté de nuire. Cela me semble bien plus en accord avec ses propres peurs et névroses d’abandon et qu’il anticipe.

          Pour le second exemple, le vôtre, le fait que cette personne dise qu’il est contant que vous vous battiez ne me semble pas un aveux de plaisir à capter une proie difficile mais plus simplement une manière puérile de retomber sur ses pattes en vous valorisant un moment…

          Mais bon, ce ne sont que mes interprétations!

          Bon courage! Geneviève Schmit

          • « Dans le premier exemple, celui de votre frère, le faite de dire qu’il lui fera mal lorsqu’il quittera cette femme brillante n’est à mon avis pas une prédiction de volonté de nuire. »

            Il s’agit d’un malentendu, car je ne pense en aucun cas qu’il y ait une « volonté de nuire » chez les PN. Mon frère a simplement exprimé son projet par rapport à cette femme. Son PROJET était de la détruire, car il sait d’avance qu’il ne fait rien d’autre, qu’il est comme sur un rail qui va dans le mur, mais ce n’était pas sa VOLONTÉ. Sa volonté ne lui obéit plus depuis longtemps. Il sait simplement qu’il ne pourra pas faire autrement, à chaque relation avec chaque nouvelle femme.

            « Cela me semble bien plus en accord avec ses propres peurs et névroses d’abandon et qu’il anticipe. »
            Les PN sont construits sur ces peurs et névroses d’abandon.

            « Pour le second exemple, le vôtre, le fait que cette personne dise qu’il est contant que vous vous battiez ne me semble pas un aveux de plaisir à capter une proie difficile »

            Malentendu à dissiper là encore : cette homme n’avait aucun PLAISIR à imaginer que j’allais me battre si j’entrais avec lui dans la relation qu’il espérait. C’était seulement un SOULAGEMENT : « elle ne mourra pas aussi vite que ma femme »…
            (j’ai abrégé les récits pour ne pas faire des posts trop longs)

    • Bonsoir,

      Je suis d’accord avec vous Echo, je crois qu’ils ont une part de conscience dans leur comportement malgré qu’ils soient constamment dans le déni.
      J’ai eu une relation adultère avec un MPN, pendant 1 an et a plusieurs reprises j’ai voulu rompre car je ne me sentait pas du tout a l’aise dans cette relation. Un soir je lui ai dit que je stoppais cette relation, il m’a envoyé un sms dans lequel il me disait  » Sans toi je redeviens plus personne…  » et puis une autre fois il me renvois un autre sms dans lequel il me disait  » Tu crois que c’est vraiment foutu nous deux 2 ??  »
      Ma réponse a été de lui répondre que oui cette fois c’est vraiment terminé , voici sa réponse  » Si vraiment tu penses ce que tu dis, alors te voilà sauvée !!  »
      En ce temps là, je n’ai pas compris ses 2 phrases, mais aujourd’hui tout est parfaitement clair !!
      Il a aujourd’hui retrouvé une nouvelle proie, une fille bien, divorcée avec 3 enfants et losqu’elle a ses enfants un week end sur 2 et bien il en voit une autre voire même une troisième, tout en continuant a essayer de récupérer sa femme d’avec qui il a divorcé en septembre dernier. J’ai souvent envie de mettre en garde sa nouvelle copine, mais je me dis a quoi bon ?? Si par bonheur elle me croyais il aurait vite fait d’en trouver d’autres …..
      A fuir ces grands malades ( enfin, quand on peut bien sûr ).

  84. Bonjour,
    Quand on parle aujourd’hui de sa vie aux cotes d’un pn la qeule vhose que l’on nous dit c’est fuir, c’est tres bien, jecomprends et je suis sure que c’est le bon choix pour les femmes jeunes, mais tous ces commentaires excluent toujours les femmes certesplus tres jeunes qui comme moi ont appris l’existence du pn alors qu’elles avaient deja passe des annees a cote d’un tel individu sans savoir que cette pathologieexistait
    PEnsez aux femmes qui comme ont 47 ans de vie commune avec ce sinistre, comment partir , d’autant que si l’on est restee si logtemps, c’est mon cas, c’est parce que partir provoquait des dommagescollateraux enormes, et puis il y a 47 ans helas on ne parlait pas des pn

    • Deux patientes récemment, une de plus de 70 ans, artiste peintre, et une autre de même age atteinte d’un cancer.
      L’une et l’autre sont parties.
      La première, laissant son ex dans sa fortune personnelle, et peignant maintenant des toiles très inspirées,
      L’autre, voulait vivre les 6 mois qui lui restait en paix.
      On a un choix.
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • J’ai rompu avec un mpn il y a deux déjà, j’étais complètement vidée, anéantie; car bien que je ressentais que quelque chose n’allait pas dans cette relation ( mes amis me trouvait mal dans ma peau pendant ma relation.
        la rupture a était révélatrice.
        En effet, je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi méchant, jaloux, tyrannique se régaler a me voir souffrir, il m’ a complémentent humilié.
        En fait au début de notre relation, il m’a demandé un jour de m’installer devant son ordinateur en m’offrant l’apéro pendant qu’il cuisinait et soudain il est venu vers moi en éteignant son ordinateur sans me laissé le temps de me déconnecter, j’avoue que dans la surprise je n’ai pas réagis car il avait déjà une emprise sur moi.
        Un an plus tard, il m’a avoué qu’il me surveillait depuis sur les sites internet, notamment mon compte facebook pour lire mes messages et regarder d’anciennes photos. avec mon ex.
        Ma boite mails également où il déchargeait des photos que mes amis m’envoyait ( je pense qu’il cherchait à savoir si j’avais un autre homme) sachant que j’avais un site OVS pour faire des sorties entre amis il m’a déclaré ‘je veux que tu sois transparente’ et il a exigé mon mot de passe, comme je n’avais rien a me reprocher je lui ai donné il n’y avait rien de personnel.
        Pendant toute notre relation, il agissait avec moi selon mon comportement dans la vie réelle où sur ce qu’il découvrait en se connectant sur les comptes oubliés ou en se servant des mots de passe. parfois il était correct et d’autres fois il boudait, je me sentais pas à l’aise et je cherchait toujours à comprendre POURQUOI une telle froideur et me faisait souvent de vilaine farce en prétendant que c’etai pour rire.
        Il m’a même fais croire qu’il était dans la même banque que moi a télécharger l’application sur son téléphone pour que je me connecte enfin bref tout ce qu’il pouvait imaginer pour que je sois en étroite surveillance.
        En fin de relation il m’a avoué le tout m’a traité comme une moins que rien

  85. Bonsoir Geneviève , apres mille questions, j ai fini par me dire et peut être MEME comprendre que je ne devais pas encore etre prête pour une nouvelle relation, de plus je sens mes voyants s allumer au rouge.

    Je pense que le fait qu il soit malade me fait peur , peur d être de nouveau abandonner mais Çette foie par la mort.

    Il est donc plus sécurisant pour moi et plus honnete vis à vis de cette personne de ne rien commencer , a art bien sûr une amitie à laqu elle il a répondu positivement.

    Ç est incroyable quand même de constater combien ces personnes arrivent à avoir du pouvoir sur d autres, comme je l ai lue notre erreure à nous victimes çe n est as de les avoir laisser nous manipuler mais bien de les avoir aimer.

    De nouveau merci pour votre soutien.

    Cordialement

  86. Bonsoir Geneviève , encore une fois je fait appel à votre compétence et soutien pour comprendre ce qui m arrive.

    Plus haut je vous fait par d une nouvelle rencontre, pour laqu elle nous nous laissions le temps naicessaire de la con naissance , et bien voilà que tout d un coup et croyez moi j en suis encore ……… Moi meme voilà que mon pn refait surface dans ma tete et mon coeur y occupant toute la plaçe, à tel point que j ai mis un terme d un coup d un seul a Çette relation qui pointait son nez.

    Je n arrive toujour pas à comprendre çet attitude, j ai freiner des quatre fers devant une relation seine pour laisser le totale souvenir de la toxicite d un pn.

    Suis je toujours sous emprise? Je ne comprend pas pourquoi je laisse des faux souvenirs me briser ainsi et contrôler ma vie comme si. Pn me la pourrissait encore.

    Merci de votre reponse Geneviève qui m aidera. Surement a voir plus claire en moi.

    Cordialement

    • Bonjour,

      La nouvelle relation vient réactiver des zones de votre cerveau qui sont imprégnées de la mémoire de ON.
      A vous de choisir si vous souhaitez lui donner le pouvoir de continuer de diriger votre vie …
      Bon courage, Geneviève Schmit

  87. Bonsoir Genevieve , pourriez vous me dire si un p n pouvait avoir des relations sexuels uniquement pour ferret une victime potentiel meme si cette derniere n. A absolument rien d attirant voir meme plus ce que repoussante?

    Je soupçonne mon ex pn d avoir entretenu une relation cacher Avec ce jore de femme qu il a jetter sans ménagement une fois qu il Est trouver une nouvelle victime !!! Moi .

    Cordialement

  88. Bonjour,
    Ne soyez pas triste et ne vous sentez pas coupable d’être une proie facile car vous ne l’êtes pas !!!!
    VOus avez tenu compte de vos signaux d’alarme et c’est magnifique !!!!
    Tout le monde croise le chemin de ces poisons, beaucoup tombent dans le piège et c’est naturel, mais vous, comme les personnes qui ont de l’expérience, vous avez sur vous en échapper avant d’être avalée !!
    Mille BRAVOS !!!!

    Affectueusement, Geneviève Schmit

    PS:/ Pouvez vous me confier le nom de cette antenne dans ce commentaire? Je ne le validerai pas bien évidemment afin de préserver l’anonymat.
    Merci pour votre confiance.

    • Monsieur ou madame,

      Je ne puis être tenue responsable de ce que vous publiez sur le Net.
      J’aimerais bien que vous m’indiquiez où j’ai bien pu m’engager à ne pas rendre public ce que vous posez … Le principe même d’un blog est de communiquer à ces lecteurs ce qu’on y écrit.Pour du personnel, rien ne vaut le téléphone!

      La Toile est un lieu où tout ce qui est posé reste, d’une manière ou d’une autre, et même après suppression.
      C’est pour cela que j’exhorte toujours à la plus grande prudence.
      Que vous ne le soyez pas n’est pas de mon fait.

      Je vais tenter de trouver le temps pour retrouver le post que VOUS avez publié avec visiblement beaucoup d’imprudence.

      J’EN PROFITE POUR RAPPELER A TOUT LES UTILISATEURS DE TOUJOURS VEILLER A NE POSER EN COMMENTAIRES DANS LES BLOGS ET AUTRES RÉSEAUX SOCIAUX QUE DES INFORMATIONS SUFFISAMMENT ANONYMES QUE POUR NE PORTER AUCUN PRÉJUDICE A QUICONQUE ET NE DONNER AUCUN SURCROÎT DE TRAVAIL AUX ADMINISTRATEURS !! MERCI

      Cordialement, Geneviève SCHMIT

  89. Bonjour Geneviève,

    Bravo, votre site est super!
    J’ai besoin d’un petit conseil.
    Je ne suis pas victime d’un MPN.
    La victime du MPN est mon petit ami, fin plutôt mon « ex » petit ami.
    En effet, mon petit ami est victime d’une MPN: sa mère … !

    Il fait partis d’une famille nombreuse, frères et sœurs, son père est lui aussi victime fin je crois.
    Durant notre relation. J’ai compris qu’il y avait quelques choses qui n’allait pas.
    La communication est coupé, ils ne parlent plus à personnes de leurs entourage amis, famille car sa mère ne supporte personnes. Elle a mit un GPS sur leurs tels pour suivre tout le monde(mon copain, son père, frères, soeurs). Ils n’ont le droit de rien faire sans son autorisation, pas une journée sans corvés, jamais de repos… Etc, tellement de choses, j’ai lu et relu une soixantaine d’articles et de vidéos sur les MPN, et sa mère en est bien une.

    J’ai commencé à le faire comprendre tout gentillement à mon petit ami, quand nous étions encore ensemble, il souffrait beaucoup, j’ai décidé de l’aider et le soutenir sans interféré, j’ai réussi à le faire réagir… Il a toujours su au fond de lui que sa maman avait un soucis, mais personne ne lui avait apporté de réponses, maintenant aujourd’hui il sait au fond de lui que sa mère est une MPN, il a pu mettre un mot sur cela, d’ailleurs cela l’a fait reagir il a changé de comportement, il s’est affirmé, et analyse et contre sa mère, 4 mois après cela, elle a dû sentir que je l’avais démasqué et que son fils s’en appercevait!

    Elle nous a donc séparé, cela fait 2 moi ! Il n’a pas eu le choix, il y a plusieurs degré de MPN elle rempli les 3/4 des critères.
    Nous restons toujours en communication mon petit ami et moi, via téléphone, on reste soudé, mais il souffre beaucoup, je m’inquiète, c’est le grand frère il doit tout supporter sur ses épaules, on lui impose…

    C’est pour cela que je me contente de rester là à tout prit sans rompre nos liens. Je le laisse faire, et je dois dire que je suis très étonné, en seulement quelques mois, il a compris et prend déjà conscience d’énormément de choses, il veut s’en sortir mais il a besoin, je pense de qlq qui lui apportera des réponses concrète sur sa mère.

    C’est pour cela, que depuis plus d’un mois, j’ai préparé un mail, dans le quel je ne donne pas mon avis, je n’apporte ni de jugement, mais je parle avec un regard extérieur de la situation, et j’ai mis plusieurs étapes, avec des liens d’articles ou vidéos, témoignages sur les MPN.
    Je pense que cela pourrait lui expliquer les choses concrètement, sur des bases solides par des professionnelles…

    Qu’en pensez-vous ? J’hésite à faire cette démarche.

    Merci à vous de me lire et merci beaucoup par avance de votre réponse Geneviève

    Bien cordialement

    • Bonjour,
      Expliquer les choses à une tierce personne est toujours très délicat pour ne par dire dangereux. Surtout par écrit.
      Personnellement je vous suggère plutôt de préserver le lien qui vous unis encore, de le laisser un peu faire son expérience, et surtout de laisser germer ce que vous avez déjà semé.
      Soyez patiente et soyez là.
      Merci pour votre confiance.
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • bonsoir genevieve.
        Petite question?
        Lorsqu’un pn a rencontré une nouvelle proie, abandonne t-il son ancienne proie?
        merci pour vos réponses.
        Merci de votre soutient. cordialement

        • Bonjour,
          Aucune règle à ce sujet …
          Cela va dépendre de son envie, de ses besoins…
          A vous de profiter de cette situation pour bloquer toutes les portes d’entrées… les fenêtres aussi .
          Bon courage, Geneviève Schmit

  90. Bonjour Geneviève, je viens tout juste ( quelques jours ) de faire la connaissance d un homme, il me plaie beaucoup, une personne malheureusement greffer pour la troisième fois, çe qui explique peut être son côté simple et fort mais surtout vrai il ne triche pas , bref on a décider d apprendre gentiment à nous connaître avant de commencer une relation ,histoire d être sur l un et l autre .

    Mais pourtant ! Mon p n est la !tapis ai fond de mon coeure et m empeche d advancer, j ai lue que çela arrivait, MEME si on n aime plus pn il arrive encore a gangrainer , parasiter nos sentiments dans une nouvelle rencontre et nous empêche d avancer , je n arrive pas à me comprendre !

    Est çe normal?
    Suis je encore sous l emprise de pn , même si çela fait dix mois que je n ai plus de contaçte ?

    Comment faire pour ?

    Cordialement

    • Bonjour,

      C’est « normal » , mais … allez-vous lui donner le pouvoir, encore ?
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Bonjour Geneviève , merci de vos reponses au combien précieuses.

        Non , pas question de donner le pouvoir à qui que ce soit !
        Bien au contraire, je me trouve extremement prudente, çe qui m à val l’UE un : je ne suis pas un pervers narcisique.

        Là aussi pourriez vous me dire si Çette hyper vigilance qui a long terme risque de me desservir est normal ?

        Devrai je l être moins ?

        Cette possible nouvelle relation me fait Peur, j ai envie de la vivre Mai’s les fan tomes du passé m empeche d etre serene

        Cordialement

  91. Bonjour Jacqueline,
    J’ai vu et écouté avec attention certaines vidéos où vous évoquez » ces cas destructeurs ». Dans l’une de ces vidéos sur YOUTUBE, où vous étiez entourée de deux magnifiques WEIMAR. J’ai eu la chance d’en avoir un pendant 12 ans, et je pense effectivement qu’ils sont dépendants affectifs( lol) , tout comme je l’ai été pour un PM et je le suis encore un peu.
    J’ai vécue 25 ans avec un Pervers manipulateur, et notre vie était aussi entaillée par sa mère PN, qui n’a jamais accepté notre liaison, et sans relâche (elle a 90 ans).Ce PM m’a quitté pour une autre, subitement, il y a un an, alors que nous devions nous marier (à sa demande en sept 2015).
    J’ai fait une grave dépression, et je me reconnais dans les commentaires d’autres personnes, nous sommes aveuglés(es) par ces individus empreints d’une totale absence d’empathie.
    C’est grâce à vous, Jacqueline, que je comprends enfin comment « l’amour de ma vie » a pu me quitter. Merci pour vos interventions qui « ouvrent les yeux ». Si j’avais connu votre présence sur youtube notamment, j’aurais certainement gagné du temps. Comble de tout, je remarquais des travers mais je ne savais pas donner un nom à ses comportements.
    Tous ses travers sauf la violence verbale sont exactement ceux que j’ai connus.
    Depuis un an j’ai consommé des antidépresseurs et des anxiolytiques, car je voulais comprendre. Seulement les médecins ne s’intéressent pas à ce qui s’est passé, mais comment aller mieux. Or, c’est vous, dans vos écrits vous avez donné une explication à tous ces maux.
    Depuis, je vais mieux car mes doute, les constats que j’ai pu faire pendant 25 ans alors que je me sentais hyper heureuse, sont expliqués.
    Attention, mesdames et messieurs, ces individus sont dangereux, très dangereux, et notre reconstruction est longue, très longue.
    Et le PM a toujours une autre victime. Bon statut social, des revenus et un héritage à venir, eux aussi conséquents.
    Je lui avais dit à mon PM, que je couperais tout contact. Deux jours après, étant donné que je suis dans une situation financière difficile notamment à cause de lui, il m’a téléphoné pour me dire qu’il m’enverrait tous les mois de l’argent. J’accepte par force, avec la ferme intention de profiter de sa fausse bonté qui lui permet de rester en contact. Et s’il change d’avis, je suis prête à me passer de son argent sale.J’ai vraiment été amoureuse de cet « homme », il était l’amour de ma vie, il est devenu mon grand malheur. Il a dit notamment qu’un jour il reviendrait peut-être, qu’il m’avait quitté subitement car il croyait que je ne l’aimais plus …alors que nos relations sex. étaient devenues inexistantes en dépit de mes sollicitations, au motif que je lui reprochais le comportement et l’emprise que sa mère avait sur lui et par voie de conséquence sur moi.
    J’étais trop amoureuse pour ouvrir les yeux. Je commence à revivre, mais à 55 ans, je réalise que ces 25 années ont été très destructrices, à travers ce bonheur.
    Ecoutez, lisez bien les témoignages et recommandations, il en y va de notre survie. Bon courage à toutes et à tous, notre revanche c’et de retrouver une santé et de finir par les ignorer. Sachez bien qu’un PN ou PM n’aime pas. Il s’attache mais ne sait pas aimer. Ils croient aimer, il le démontrent bien mais c’est pour mieux broyer leur proie.

  92. Bonjour
    Dans notre couple ce n’est aucun de nous 2 le manipulateur mais la mère de mon concubin qui manipule son fils et moi pour qu’il me quitte !!

    Sa dernière tentative de manipulation a été de dire à son fils par sms pour que j le lise bien évidemment viens pour 11h c bon jai tout pour monter mes meubles, en fait dans ce sms se cachait une invitation auquel moi et mon fils nous n’étions pas conviée et bien sûr quand j’ai découvert la supercherie elle a répondu mais pour mon fils tu ne fais Pas partie de la famille !!
    Elle a toujours tout fait pour nous éloigner en s’imposant entre nous quand nous voulions nous retrouver ensemble
    Réagir gentiment à mon égard et d’un coup devenir méchante par ses sauts d’humeurs
    Me dire que je devais prendre un appart pour moi et mon fils et qu’une vie de famille avec mon chéri, mon fils et moi ne correspondait pas aux attentes de mon chéri et que nous nous entendrions mieux chacun sous notre toit ( ce qui est faux puisque depuis que nous vivons ensemble tout ça pour le mieux
    Pour son fils qd elle le manipule c par la manière douce en lui demandant gentiment les choses quel veut absolument qu’il fasse et tout ceci de manière déguisée pour l’avoir rien qu’à elle ou en se plaignant d’avoir mal quelque part comme ça il vient à son secours
    Une autre fois il l’a déménager et elle la garder le soir à manger un plateau de fruit de mer sachant pertinemment que je l’attendais à la maison et quand il est rentrer le soir vers 23h en gros c moi qui suis passé pour la chianli car j’avais passé la soirée seule
    Il y en a tellement à dire sur elle vous n’imaginez pas à quel point elle m sort par les yeux et je voudrais savoir si vous avez une technique pour contrer sa manipulation et surtout pour que son fils voit claire dans son jeu car j’ai déjà essayer de lui dire mais chaque fois il m’a dit que j m faisais des films !!

  93. Bonsoir j ‘ai l’impression de me retrouver dans certains de ces commentaires.
    Je pense qu’un pn sait a qui il a affaire

  94. Bonsoir flo , je viens de te lire et je ne peu m empêcher de te mettre en garde tout comme Geneviève, effectivement Ç est ton choix , mais çe que je peu te dire Ç est que plus tu seras dans l dénie de çe qui çe joue dans ton couple plus la desamprise sera difficile, ils se sont formatés ainsi , tu n y peu rien ! Ne porte pas sur tes épaules ce qui ne t appartiend pas, tu vas terriblement souffrir et rien ne changera jamais Çette évidence ne Ç est pas encore imposé à toi, mais un jour ! Le jour le trop elle çe fera , car vivre ainsi n est pas vivre .
    Mais si Ç est ton choix! Je te souhaite très sincèrement d y arriver .
    Courage ,amicalement

    • bonjour, je me bats pour mes filles. elles sont tout pour moi. mes poumons, mon oxygène, mes diamants, ma plus grande fièrté, ma raison de vivre et d’exister. je me dois de les sauver. elles sont parties toutes les 2 avec leur père. je ne peux quand même pas le laisser les détruire, elles aussi. detout mon coeur, j’espère qUE GENEVIEVE POURRA NOUS AIDER

    • merci beaucoup de ton soutient. je me bas pour lui, pour nous et pour mes filles. je l’aime, je pense que tu as bien compris et je ne cesserai jamais de l’aimer. c’est surement con, mais s’est comme cela. je ne peux pas l’abandonner. je n’ai qu’une parole. on s’est promis, à la vie ,à la mort. cordialement

  95. Quel horreur ma mais quel horreur.

  96. Bonsoir
    Oui je sais très bien le grand risque que je prend.il y a nos 2 filles entre nous et elles sont toute ma vie. .Je me bas pour elles. Ma chair de ma chair ma raison de vivre.
    Cordialement.

  97. Bonsoir, oui sûrement. Mais j’aime tellement cet homme que je suis prête à tout tenter.
    Personne ne peut savoir si un jour, on ne pourra pas réussir à revenir ensemble.
    À ce jour et c’est ma thérapie, j’ai vraiment besoin de savoir toute la vérité telle qu’elle soit. Suite à cela, je verrai si je peux lui pardonner mais je pense que oui alors que j’ai toujours cru le contraire.
    Il est l’homme de ma vie. Je veux encore y croire. Aussi fou que cela puisse paraître. Mais pour cela, il devrait tout m’avouer et la, c’est pas gagné.
    Cordialement.

  98. Bonjour et merci Geneviève pour votre réconfort, juste un petit point! Çes amis de réseaux sociaux le sont aussi dans la vie , rien de virtuel.
    Pourriez vous m éclairer sur une question qui pour certaines victimes pourrait paraître irrespectueuse ! Mais dans ma pensée et en tant que moi MEME victime ne l est surtout pas.

    Plusieurs commentaires parlent de 10 , 20 ans voir plus de mariage avant de çe rendre compte qu elles où ils etait avec un pn .

    Cela signifit il qu on peu vivre l horreure au quotidien sans çe rendre compte qu on est pas bien dans la relation?

    Car d après certains commentaires j ai l impression que les victimes l on découverts que x années apres.

    Cordialement

    • Bonsoir, Cela signifie que l’on peut se replier doucement sur soi-même, 10 ou 20 ans avant de poser le premier vrai refus qui marque un point de non retour et le début de l’entreprise réelle de destruction.
      Bon courage, geneviève Schmit

  99. Bonsoir Geneviève,

    Ç est dans le desaroie complet que je vous livre par mes écris la souffrance qu est mienne a ce moment précis , afin de trouver un peu de réconfort et de force.

    En effet encore une foie, j ai céder à mes impulsions ,et je suis aller voir sa page Facebook, et je me suis prise un trente huit tonne en pleine face à l annoncé du mariage de p n .

    Dix mois que nous sommes separes, deux ou trois mois qu il est avec elle, et comme moi la demande en mariage.

    Mon ego en prend un coup, mais je pense que bien que je fasse tout pour ne pas le reconnaitre j ai encore des sentiments pour çe monstre.

    Il est en train de lui jouer la MEME pièce de théâtre qu à moi, mais le plus surprenant ce son ses amis !! Çes MEME amis qui a l annoncé de notre mariage nous félicitaient, comment peuvent ils de nouveau le faire sans çe poser les bonnes questions tel que :

    Ç est bizzard deux demandes en mariage en une année avec deux personnes differentes et surtout juste après quelques mois de fréquentation ?????????

    Et bien personne ne çe les poses, ils garderont de moi un souvenir de ce que p n leur a dit pour m abandonner, rien de bienveillant puisqu il m ont tous bloquer du jour au lendemain sur Facebook.

    Je sais ce que vous allez me dire, mais là je souffre énormément, la culpabilité refait surface, je me sent seule, sale et vide, comment peut on être aussi çruel et faire autant de mal à une personne qui lui avait donner tres sincèrement tout sa confiançe et son amour?

    Et le pire Ç est qu à fond de moi, j ai l impression que çelle là il va l épouser .

    Cordialement

    • Et bien … s’il l’épouse, nous n’aurez pas à l’envier !!
      Par ailleurs, les « amis » des réseaux sociaux, et les autres bien souvent également,ne vont certainement pas écrire une pensée différente que celles là … Ceux qui pensent différemment se taisent.
      Bon courage, maintenant que la 38 tonnes est passé, vous allez pouvoir commencer à vous en libérer.
      Amicalement, Geneviève Schmit

  100. Bonsoir Geneviève , je fesais référence ,au fait qu il fallait dévoiler oui ou non prévenir la nouvelle victime d un mp çe qui l attend pour lui eviter de souffrir, perso je n ai pas eu le temps de comprendre ce qui çe jouait, j étais dans le love love malgres quelques signes que je trouvait juste un peu bizzard, alors si a ce moment son ex etait venue me dire ca de lui, bien évidemment jamais au grand jamais je l aurais crue, le masque de pn est tomber de la minute à l’autre .
    Une violence indescriptible, qui m a fait penser en premier lieu à une peur de l angagements , puis j ai remis le film a l envers aider de ma psy qui m a ouvert les yeux sur le fait que la peur de l angagements est une fuite la on etait dans la cruauté etc….et plus j avance dans ma reconstruction et plus je culpabilise de l avoir laisser jouer avec moi , pourquoi n ai je pas voulu voir çe qui etait pourtant sous mon nez.
    Et oui comme la plupart d entre nous ,la peur de l abandon! Mais tout de même ceci n explique pas tout.
    Vu que j ai fini par le manipuler comme il l avait fait avec moi, je me demande si finalement il n existe pas chez moi un petit côté pervers à me venger du au fait qu il met mener en bateaux ?
    En tout cas çela fait dix mois que je n ai plus aucunes nouvelles, je pense qu il a comprit qu au final j étais malgres tout bien plus puissante que lui .

    Cordialement

  101. Mais il n’avait plus envie de moi. Et maintenant c’est tout l’inverse ?

  102. Je n’arrive pas à trouver la preuve qu’il m’a trompé pendant toutes ces années.
    Se pourrait il quil puisse être une exception ?
    Cordialement

    • Bonjour,
      Tous les PN ne sont pas infidèles …
      Geneviève Schmit

      • j’ai quand même de gros doutes. non seulement il refusait souvent mes avances, il était tout le temps fatigué à ces dires, ses érections étaient beaucoup moins ferme,parfais même il avait du mal à avoir une érection et il a fait une prostatite il y a 1 an avec à ce jour, toujours des problèmes de prostate.
        j’avais remarqué depuis quelque temps également, qu’il avait beaucoup moins de spermes.
        je me pose donc beaucoup de questions à ce sujet.
        cordialement.

      • Bonjour môn mari. Pervers narcissique na m’a jamais trompée … Peut être est il unique …

  103. Bonjour,je pense que çe n est pas une question d avoir mal ou non!
    Mais tout simplement d arriver à ce qu elle vous crois?
    Pas convaincue !
    Cordialement

  104. bonsoir, entendue tous les 10 jrs à 15 jrs par un psychologue clinicien à l’adavip, suite à une rencontre pendant 3 ans j’écris car aujourd’hui je l’ai quitté il y aura un an début juillet et enfin je revis, je souris , je sors , je vie….
    lui est completement mal comme d’habitude à force de boire d’être méchant mais en ce faisant passer pour la victime, enfin tout commence à rentrer dans l’ordre et heureusement que je suis allée à l’adavip à laval.
    je pense qu’il restera des séquelles mais aujourd’hui je me reconstruis ayant vendu ma maison il essaie de revenir pour l’argent qui ne lui appartient pas car je l’avais construire toute seule….
    rien est simple après de tel rencontre mais j’y crois et je revis , musique, peinture, travail alors que j’avais tout arrêté car rien n’étais bien , bonne à rien à force.
    aujourd’hui pour ceux qui sont dans le cas n’ayez pas peur de parler de partir car c’est une véritablre emprise !
    je ne peux tout détailler trop long mais j’ai fini par dire au psychologue que je les considères comme des assassins psychologique, destructeur, manipulateur, menteur, tout est faux tout est destruction totale alors fuyez

  105. Bonsoir Geneviève,

    Je me demandai si un pn, dans un futur proche ôu non! Oublier complètement ses victimes , n en avoir plus aucuns souvenir comme une sorte d amnésie ?
    Ôu gardent ils quand même en memoire nos existences et les histoires vécues avec chacunes ôu quelques une d entre nous ?
    Cordialement

    • Bonjour,
      Je ne vois pas pourquoi il perdrait le souvenir des personnes/objets croisés ….
      Ce n’est pas parce qu’une chose, une personne a peu d’importance qu’on l’oublie nécessairement …
      Par contre cela peut être feins pour toucher l’autre .
      Amicalement, Geneviève Schmit

      • Bonjour Geneviève ,
        Merci pour votre reponse!
        Plus je lie toutes les victimes et plus j avance dans ma reconstruction, d ailleurs j ai d ecouvert en lisant un temoignage une chose pour laquelle je me suis posé tant et tant de questions .
        Pn de sept ans plus jeune que moi refusait parfois ma demande de contacte charnel, il me disait que çela ne venait pas de moi ,mais de lui !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et bien évidemment il ne m en disait plais plus, alors je m imaginais toutes sortes de choses .
        Et bien j ai lue le temoignage d une femme qui disait que son pn se refusait à elle pouf la punir.
        Je viens comprendre qu il fesait la même chose avec moi .
        Merci de nous aider tous dans nos efforts pour retrouver la vie qui nous a été voler .
        Cordialement

    • bonjour, je suis sur ce site plusieurs fois par jours afin d’essayer de comprendre. tout le monde dit que les pn n’ont pas sentiments envers leur victime. ce pourrait-il qu’il existe une exception?

      • Bonjour,
        L’axe central du PN est l’absence d’empathie.
        Si cet individu a de l’empathie, de l’amour, ce n’est pas un PN.
        C’est aussi simple que cela.
        Maintenant par contre, un PN peut feindre les sentiments, et il le fait à merveille.
        Bon courage, Geneviève Schmit

  106. C’est horrible. Ils sont horrible. Je viens juste de découvrir que l’homme que j’aime plus que tout au monde est un pn et je ne peux rien faire pour lui.
    Que dieu protège mes 2 diamants. C’est tout ce que je demande.
    Je suis brisée mais je ne le laisserai pas gagner.
    Courage à vous. Je vous embrasse et battons nous.

  107. bonsoir,

    je viens vous faire par de mon histoire. J’ai connu un homme en mai 2013 pendant que je faisais mes trois années d’études. Le début de la relation a été plus qu’idéal et je me disais même que cela n’était pas possible pour être vrai mais j’ai laissé l’histoire s’installer en me disant pourquoi pas. Il était merveilleux avec mes enfants, avenant, à l’écoute etc … puis arrive 2014, ou il me demande en mariage alors que j’arrivais à la fin de mes études : j’ai dit que je ne pouvais pas tout affronter en même temps (stage, mémoire, soutenance de mon mémoire) et j’ai reporté le mariage pour le mois de juin 2015 (il était d’accord).
    Arrive la fin de mes études, diplôme en poche, il me dit qu’il va acheter une maison pour que nous y vivions tous ensemble avec nos enfants respectifs : pour moi, c’était un bel avenir qui m’attendait.
    Août 2015, je m’installe chez lui avec mes enfants, je laisse alors mon appartement pour lequel j’avais encore des frais (et ce jusqu’en octobre 2015). Dès le début de mon installation chez lui, je note qu’il est radin (il compte les sceaux d’eau à mettre dans une petite piscine !!! puis le temps passé sous la douche, ne pas mettre le chauffage mais préférer la cheminée !!).
    Bref, la vie continue ensemble.
    Arrive le début décembre 2015 où il commence à me réclamer de l’argent pour la maison (participation aux frais : chose normale pour moi) mais là; il me fait le détail des frais avec par exemple 30 euros de frais d’essence pour aller chercher mes enfants à l’école : je reste stupéfaite de cela et je lui dis que ce n’est pas du tout comme cela que je prévoyais la vie à deux et que pour moi la notion de partage était importante et qu’il était hors de question de faire payer à l’autre de tels frais. Bref, il me réclame 900 euros en me disant que ce sont les arriérés depuis septembre 2015 car la somme de participation s’élevait à 300 euros par mois. 900 euros car il était à découvert, qu’il ne s’en sortait pas etc… je lui dis que je n’ai pas cette somme et lui propose de rajouter donc 50 euros au 300 : il est d’accord et je lui fais remarquer que je trouve tout de même bien curieux qu’il accepte alors qu’il est dans l’urgence face à un découvert dont je n’ai jamais réellement su le montant.
    Voilà donc que je lui paye tous les mois 350 euros alors que son crédit de maison était à 389 euros : énorme non surtout que son salaire était de 1450 ?? je vous laisse faire le calcul de ce qu’il gagnait par mois.
    Bref, passe le mois de décembre durant lequel je reçois des sms lorsqu’il travaille (de nuit) disant que nous n’avons pas assez de rapport sexuel, que nous sommes un couple bizarre etc … il travaille de nuit et loin, et reste chez ses parents quand il travaille !! Difficile de se voir finalement.
    Les jours passent et la situation s’aggrave : il m’invente des histoires de dossier auprès de sa banque car il ne s’en sort pas financièrement avec un commission pour dans trois mois sans connaitre de date (curieux pour quelqu’un prêt de son argent non ?), puis que son ex lui demande la garde alternée donc conclusion il me dit qu’il veut vendre juste la veille de la date de cette fameuse commission !!! Etrange non ? Bref, on se dispute pour la énième fois : je lui dis que je vais chercher un appartement et que ce qu’il fait n’est pas correcte : il me répond que je n’avais qu’à rester dans mon appartement que je n’ai plus. S’en suit des sms disant son amour pour moi, qu’il ne pouvait pas me laisser partir etc …. puis début avril 2015 où il arrive comme un fou, me menaçant de me mettre la misère, de lui dire quand je vais déménager car il veut être présent, qu’il me retrouvera n’importe où jusqu’à mon travail pour me faire payer. Il me réclame un chèque ou alors il me foutra dehors avec mes enfants. Menaces sur menaces je lui fais le chèque pour protéger mes enfants car ils ne méritaient pas cela et ils n’avaient rien demandé dans l’histoire.
    Avant de partir ce fameux 3 avril, Il me dit que lui arriverait à refaire sa vie et moi non, mais je m’en foutais de ce qu’il pouvait dire, je voulais être seule sans lui : je lui ai dit ce que je pensais de lui et qu’il n’était pas du tout le prince charmant qu’il voulait faire croire, qu’il était vide de sentiment, qu’il n’y avait rien à l’intérieur … j’ai eu très peur pour ma vie ce jour là : je me suis vue morte dans sa cuisine.
    S’en était trop : ma décision était prise, je déménagerai le lendemain sans lui dire et sans appartement.
    Je suis partie sans regret et avec un grand soulagement. J’étais perdue, blessée au plus profond de moi. J’ai été très fatiguée jusqu’à avoir des règles hémorragiques juste après le déménagement : mais j’étais libre !!!
    Mon déménagement était le 4 avril 2015 et le 10 juin 2015, il s’affichait sur les réseaux sociaux en couple avec une nouvelle femme qui a une fille. J’ai suivi ce qu’elle affichait sur ce réseau car elle y met tout : il l’a demandée en mariage en décembre le jour de son anniversaire, il lui a refait son appartement pour qu’elle puisse déménager et venir dans la région (plus proche de son travail à lui).
    tout ceci ne me dérange plus, mais j’ai été contactée par une autre femme avec laquelle il a eu une histoire en même temps que celle actuelle avec qui il va se marier. Elle a adressé un message à cette femme pour la prévenir qu’elle allait épouser un homme qui n’était pas celui qu’il prétendait être : mais la réaction a été foudroyante : elle s’est faite insulter, traiter de jalouse mais ceci est normal elle est tellement amoureuse de lui qu’elle ne peut pas voir qui il est vraiment.
    Aujourd’hui, je voulais savoir s’il fallait que je prévienne cette future mariée de cet usurpateur d’identité qui est en train de l’isoler de son milieux comme il a essayé de le faire avec moi : ai-je le droit ? Je sais que je n’ai pas le droit d’intervenir dans leur relation mais quand je vois l’impact que cela a eu sur mon fils et ma fille, je me dis que peut être je suis en droit de la prévenir pour le bien être de sa fille.
    Qu’en pensez-vous ?
    Désolée mais j’ai été longue finalement.
    Merci pour votre réponse.

    • Bonsoir, Ç est inutile de perdre votre énergie , elle ne peut vous çroire, temps qu elle n aura pas vécue cette usurpation à son tour .

      Amicalement

      • merci pour vos réponses. Je ne veux pas rester en lien avec lui, je veux simplement préserver cette femme de ce qu’elle va découvrir trop tardivement contrairement à moi.
        Je n’aime pas l’idée de savoir qu’elle sera dans la souffrance ainsi que sa fille même si je ne la connais pas, mais c’est vrai qu’elle n’entendra pas ce que je pourrai lui dire.
        Finalement, quand une femme rencontre un PN il n’y a rien à faire, la relation doit se poursuivre ; c’est triste et regrettable car nous ne sommes pas toutes armées de la même manière pour affronter cela.

        • Bonjour, oui malheureusement ainsi les choses doivent elles se passer, malgré notre frustration de ne pouvoir rien faire.
          Je viens également d prendre que mon pn avait retrouver une victime, j ai ete jalouse,puis triste pour elle ! Ensuite je me suis posée la bonne et unique question! Si son ex etait venue me trouver en m expliquant qui il était vraiment et çe qu il allait me faire subire!!!!!!! L aurai je crue ????????????????
          Pensez y a votre tour , et vous verrez que bien tristement et aberrant que çela puisse être ; nous ne pouvons rien faire , mais nous ne devons surtout pas à mon sens çe sentir coupable .
          Les sous merdes qu ils sont leurs appartiens , pas à nous!
          Ce ne son pas nous les sous merdes.

          Amicalement

    • bonsoir, moi,je lui dirais à cette femme. personne ne peut savoir comment elle réagirait. en tout cas moi, j’aimerais que l’on me le dise même si cela fait mal. amicalement

      • bonsoir,

        comme je le disais précédemment, je pense qu’aucune femme n’est prête à entendre une telle chose, surtout elle, sa nouvelle compagne, car tellement amoureuse et dans sa bulle qu’elle me traiterait directement de jalouse et de conne comme elle l’a si bien fait à cette autre femme qui l’a prévenue qu’elle n’allait pas épouser l’homme qu’elle croit si bien connaitre.
        Bref, je ne suis absolument pas jalouse de son histoire connaissant très bien l’homme qu’elle va épouser mais je me dis que nous avons toutes au préalable étaient interpelées, à un moment ou un autre, par une attitude, des paroles nous faisant nous poser des questions sur cet homme : en ce qui me concerne, j’ai été interpelée plusieurs fois mais je n’ai rien fait car trop préoccupée par mes études que je voulais absolument réussir … et aujourd’hui, je suis déçue de moi-même et je m’en veux terriblement car je ne me suis pas écoutée comme je le fais d’ordinaire …. j’ai laissé filer cette chance de laisser tomber cet homme à temps comme je voulais le faire avant la fin de mes études (car je le trouvais trop pressant, insistant et je ne trouvais pas cela normal) et si une femme était venue me dire, me parler de cet homme ….et bien oui, je ne l’aurai pas suivi et ca c’est certain …

        • et donc je me dis qu’elle a dû, elle aussi, être interpelée par une attitude bizarre comme il lui arrivait d’en avoir : du style attendre dans le noir, devant la porte de la salle de bain, les bras le long du corps que je finisse de prendre ma douche et que je sorte de la salle de bains …. stupéfiant comme attitude non ?
          donc je pense que si elle est prévenue, elle va peut-être faire une analyse sur son comportement .. mais bon là je m’égare certainement !!!

        • Bonsoir.
          pour ma part, je sais et cela fait des années que je ressentais qu’il me trompait.
          Difficile à accepter. A pardon. Mais la réalité est la et bien la.
          Je dois me rendre à l’évidence.
          J’ai besoin pour ma thérapie qu’il me l’avoue. Après, je verrai.

  108. Moi,je comprends. On a ce besoin de ce venger, de le faire souffrir comme il nous a fait. Ce n’est peut-être pas la meilleure des solutions mais on se bat comme on peut.

    • Bonjour,
      Ce n’est effectivement pas la même solution que de se mettre au même niveau que celui qui vous a torturé … mais c’est une manière de garder le lien.
      Bon courage. Geneviève Schmit

    • Bonjour flo, tout les psy disent qu il faut fuire, mais ne serais pas lui donner une toute puissance qu il n à pas? Tu as raison de dire que chacuns fait comme il peux ,avec sa propre histoire et souffrance.
      Je suis contente d voir agi de la sorte !
      Et je suis encore en collére de ne lui avoir fait que Ca.
      Personnellement ce que je suis tout entière à ete violer par Çette sous merde, mais je ne peux pas me résigner à fuire en fesant des efforts surdimentionner pour me convaincre qu il est comme ça et puis Ç est tout.
      Il m a fuit ( plaquer) justement parce que j étais trop dur à manipuler , je ne le laisserais pas m avoir une seconde foie, j aimerais bien qu il es sait juste de me recontacter,!!!!!!!!!!! Je serais me defendre, même si je sais que je souffre encore de tout çela, la jalousie parfois de la savoir avec une autre etc….
      je sais que çe n est qu un monstre , non vraiment plus jamais ca .

      Amicalement

  109. Bonjour Geneviève,
    J ai manipuler mon pn , comme il m a fait , lui demandant de me rappeler , mais je n ai pas répondue , ni à son texto ou mail pour recuperer ses affaires ,car il ne voulait pas me remboursser certaines choses qu il m avait endommager ,notamment ma voiture, pour le coup il n a à mais pût les recuperer.
    Çela datant de dix mois,est il possible qu il cherche à terminer le travail ! Comme me l ai solvent lue .? ou , il l aurait déjà fait avant?
    Je sais qu à ce jour il a une nouvelle compagne, cela lui a t il fait lacher prise sur moi , qui avec du recule me rend compte que finalement il n a jamais réussit à me soumettre et que Ç est pour çela qu il m à plaquer d une minute a l autre.

    Par avance merci pour votre reponse

    • Bonjour,
      Je ne peux me mettre dans la tête de cette personne pour deviner ses intentions …
      Le fait que vous l’ayez provoqué n’était pas une bonne chose si vous souhaitiez avoir la paix.
      Bon courage, Geneviève Schmit

  110. Apres un divorce difficile je suis tombée sous l emprise d’un manipulateur pervers narcissique et je peux comprendre la difficultée à quitter ce genre de personne nous sommes vraiment vampirise nous savons le mal qu il nous apporte cependant il est tellement difficile de partir et malheureusement quand nous partons il y a se manque……je pense qu un jour j ecrirais mon histoire pour pouvoir tirer un trait définitivement je suis prête à répondre à vos questions car bizarrement même si j ai énormément souffert cela me fait un grand bien de raconter mon histoire comme si j avais besoins de vider de mon corps toutes les souffrances que j ai vécu avec lui

    • Bonjour,je suis moi même victime du plus grand PN et Manipulataire de la terre. 28 ans de rencontre, 23 ans de mariage et je n’ai rien vu du tout.La souffrance est énorme. Je ne sais pas à ce jour si j’arriverai à me reconstruire mais je sais déja que cela va être trés dur. il m’a frappé une fois de plus courant Novembre 2015. Heureusement que ma fille de 17 ans était dans la maison, sinon, je pense que cette fois, j’étais morte. il avait compris que j’allais le quitter. je suis allée déposer plainte avec certificat médical et je lui ai interdit de remettre les pieds dans ma maison. A mon plus grand regret, ma fille de 17 ans est partie avec lui. Je n’ai pas vu mes 2 filles depuis début Décembre. Même la grande de 20 ans a fini par couper les ponts avec moi. Je le hais de tout mon coeur. Il a réussi à me prendre ce que j’ai de plus cher et de plus beau cette ordure. autant faire la connerie jusqu’au bout, il est mon mari et mon patron. Je le vois tous les jours sur mon lieu de travail. c’est horrible mais je m’accroche pour ne pas craquer.J’en arrive encore à espérer et à attendre ses messages d’amour tellement j’ai aimé cet homme. Et je l’aime encore.Je ne veux plus qu’il m’approche car j’ai trop peur de craquer. Je ne veux pas lui donner ce plaisir. Je veux qu’il souffre de m’avoir perdu.De tout le mal qu’il m’a fait et qu’il me fait encore. Je ne savais pas ce qu’était un PN.Je suis tombée sur les fesses.Je m’en suis voulue de ne rien avoir vu.Je me batterai jusqu’à la fin de mes jours pour retrouver mes filles.Elles sont mes 2 diamants. Il ne les aura pas. Si je dois y laisser ma vie, j’y laisserai ma vie,mais il ne continuera pas à briser aussi mes filles.Il sait qu’il y a un trés grand enjeu financier. Il est donc près à tout pour m’éliminer.Il est completement fou et c’est lui qui veut me faire passer pour folle. De ce faite, je ne pourrai pas disposer de mon argent comme je le voudrais et surtout ne pas le dépenser avec un autre que lui. C’est dur, c’est très dur mais je me bas.Dans l’attente de vous lire. bonne journée à toutes et à tous. Prenez soin de vous!!!!!

    • je n’arrive moi même pas à m’en remettre. je le déteste et en même temps je l’aime énormement. c’est horrible. quelqu’un pourrait il m’aider s’il vous plait. merci beaucoup

      • Bonjour,
        Vous êtes addicte, accro, drogué par cette personne…
        Lisez cet article: Addiction et dépendance affective
        Bon courage, Geneviève Schmit

        • bonjour, plus jamais ça oui en effet. je quitte l’homme que j’aime depuis 28 ans et demi et que j’aime encore aujourd’hui malgrés tout le mal qu’il m’a fait. de plus, il est mon mari et mon patron donc je le vois tous les jours.c’est horrible.j’ai encore le sentiment et l’espoir qu’on font de lui, il m’aime. si il devait y avoir une exception, j’aimerais que se soit lui.

      • Bonjour flo, je connais tout ces sentiments qui s entremêlent , mais faut absolument les combattre , et pour çela j ai lue une psy qui disait de ne plus le nommer par son prenoms mais un mots qui fait Eco au mal qu il vous a fait, pour moi Ç est sous merde ! Ca m à aider , dés que je parle de lui je le nome ainsi pour ne plus me laisser envahir que la bonne personne qu il fesait çroire d être .
        J espère que ca pourra toi aussi t aider.
        Courage ,je t assure on fini par donner un bon coup de talon au fond de la piscine et remonter à la surface dans une vraie vie qui parfois nous réserve de belles surprise.

        • merci beaucoup. il va me falloir beaucoup de temps pour me reconstruire et au fond de moi, je garde l’èspoir qu’un jour enfin,il va réussir à changer avec l’aide de professionnel. de tout mon coeur, je le souhaite. pour lui, pour nos filles et enfin pour moi et peut être que suite à cela, un jour, on pourra revivre ensemble.

          • Bonsoir flo,

            Loin de moi de vouloir vous faire du mal, mais ne gardez aucuns espoir de pseudo guérison, tel il est et tel il restera,moi aussi je me suis attacher à çet espoir qu il m a fallu reconnaitre possible, il faut vous sauvez vous et pas lui !
            Pour lui çe n est même pas trop tard , pire Ç est impossible il Ç est formaté ainsi , il n y à rien à faire , vous verrez un jour viendra où Çette évidence ce révélera à vous, pour l instant il vous faut axcepter l horreur , puis le digérer, Ç est dur très dur MEME mais vous avez pas le choix si vous voulez vivre heureuse.
            Je connais tout vos sentiments que j ai moi même vécue , battez vous, le temps aide mais vous devez vous aider aussi vous meme . Courage meme si la route est longue tôt ou tard vous vous en sortirez.

            Amicalement

          • Bonjour, j’aimerais savoir si un pn peut aimer sa femme au fond de lui ou cela n’existe pas? merci

          • Bonjour,
            Un PN, pour avoir « droit » à cette appellation, n’est que égocentrisme.
            Il aimera donc uniquement si cela lui rapporte quelque chose et le temps que çà lui est bénéfique.
            C’est tout.
            On peut donc dire qu’il n’aime pas, avec la signification altruiste que l’on accorde habituellement à ce mot.
            Cordialement, Geneviève Schmit

  111. Bonsoir,
    Un PN est-il conscient du mal qu’il fait ?
    Éprouve t-il malgré tout des sentiments pour sa victime et leurs enfants ?
    Peut-il un jour changer et redevenir une personne « normale » ?
    Merci

  112. Bonsoir,
    Peut etre suis sous l’emprise d’un PN mais je n’arrive pas à y croire !!! On etait copain puis on s’est rapproché ça fait 13 mois. Il a des comportements bizarres mais je n’arrive pas à savoir si ca en est un ou pas. Il ne veut pas vivre avec moi et dit qu’il a besoin de ses moments seuls. Il est constament sur fb en train de poster des photos de lui ou qu’il a prise. Il me repond tout le temps je sais pas, quand je lui demande s’il m’aime par exemple. Quand on se dispute, il me dit oui qu’il va faire des choses mais le lendemain ca repart et souvent il m’exile une semaine à pas le voir et des fois à meme pas me textoter. Il me fait la tete comme hier par exemple, j’arrive chez lui, me calcule pas, se met sur le tel et l’ordi sans me parler et d’un coup, arrive un pote et là il est bien souriant etc…
    Il me dit qu’il tient à moi mais que de ne pas me voir pendant une semaine ça lui fait rien !!! Moi j’ai mal, je suis tout le temps en train de prendre des pincettes sinon j’ai peur qu’il me punisse à pas le voir, comme c’est la cas aujourd’hui … Est ce un PN??? Merci

    • Bonjour, oui c’est un PN.Si il t’aimait réellement, il ne te laisserait pas souffrir comme il le fait. il ne changera jamais malheureusement. j’ai moi même essayé pendant 28 ans. sauve toi et vite. prend soin de toi.Je te souhaite beaucoup de courage. A bientôt.

    • Ladymae,
      J’ai vécu la même chose que toi, c’est un PN.
      Fais très attention à toi car ce genre de personne pourrait te détruire mentalement, et que tu perde totalement confiance en toi. Si tu veux qu’on en parle je te donne mon adresse mail : ovs.aline@hotmail.fr
      Grand courage à toi.

  113. Bonjour,
    15 ans de vie avec un homme qui m’a quitté au moins une fois par an, si ce n’est deux, et toujours suite à une demande de ma part quant à sa prise de responsabilité dans notre vie de couple avec enfant à charge, puis au moins 15 retours en me tenant toujours le même discourt de volonté de changement de sa part pour répondre à mes demandes qu’il qualifiait de « légitimes » mais auxquelles il ne répondait jamais positivement, toujours par de la colère et un nouveau départ…
    Humiliations constantes alternées de paroles d’amour « sincère ».
    « je t’aime » mais aussi « je ne te respecte pas, je ne te considère pas »
    Relation à sens unique toujours dans la promesse d’un retour…
    Séparation en septembre 2015.
    Je me sens vidée, épuisée émotionnellement, mais surtout en colère contre moi de voir que mes « belles valeurs : d’écoute, de compréhension, d’amour, de respect de l’autre, de CONFIANCE…., m’ont conduite à ma perte.
    J’ai l’impression de n’être pas adaptée à ce monde ou la règle semble être : dominant/dominé et non « ensemble sur un même pied d’égalité ».
    Et moi, toujours d’essayer de le comprendre dans ses difficultés…
    J’ai le sentiment de ne pas avoir ma place dans ce monde violent et d’être décalée dans ma façon appréhender la vie.
    « L’HOMME ne semble pas être bon par nature » et ça me fait mal. Je crois que j’ai perdue ma joie de vivre….Je ne sais pas si je pourrais, un jour guérir de ça. J’ai l’impression d’être allée trop loin pour pouvoir en revenir saine, entière et vivante.

  114. Bonjour Genevieve Schmit
    est ce qu’une PN qui s’acharne sur une collègue peut à un moment donné changer de victime ayant gagné de toute évidence la bataille, mais sans l’avoir complétement détruit? Je vous remercie d’avance

  115. bonjour; j ai vraiment besoin de votre aide afin d y voir plus claire dans mon histoire; j ai rencontrer un homme de sept ans moins de mois ; bel homme ; très vite il m a dit m aimer puis presque aussi vite tout au début de notre relation m a fait part de vouloir m épouser ; et comme nous n habitions pas dans le mm département il voulait venir vivre avec moi et nos enfants respectifs; au bout d un mois alors qu il était chez moi pour le weekend ; je le sent d un coup d un seul distant presque triste; j ai passer un très long moment a lui demander pourquoi cet état mais il ne lâchait rien ;puis d un coup il me dit ne pas voir l avenir avec moi ne pas vouloir avancer avec moi; il ne savait pas pourquoi parce que malgré tout il m aimait; stupéfaite mais prette à croire n importe quoi pour ne pas le perdre je n ai penser qu a garder ma fierté en lui disant que je ne pouvais pas le forcer à m aimer mais qu on pouvais rester amis; à ma grande stupéfaction il c est mit a pleurer bref évidemment les choses ce sont arranger car j ai mie bette-ment ca sur une grosse fatigue et de nouveau la relation à continuer ; un autre j alors que nous allions chercher ses enfants a la gare ; ses filles nous présente un jeune homme de quatorze ans en charges de sa petite soeure de deux ans et d une autre de quatre ans rencontrer dans le train; je m étonne qu on puisse en pleine période de vacances scolaire laisser un gamin de quatorze ans la charge de deux si petites filles avec les valise exct::::: et là sans que je ne comprenne rien il part dans une colère noir et brutal; comme quoi ça me regarde pas ; exct:::: je suis plus que surprise je comprend pas cette attitude ; bref je fait régner le silence du retour dans la voiture ;a notre arriver comme si il voulait se faire pardonner il se jette sur des outils et commence a me réparer mon évier; encore une foie on en reste la et notre histoire continue; puis nous allons manger chez son ex belle mére ; où la il reparle de cette histoire; voyant qu elle prend mon partie il lui tourne le dos pour ce lever; me fait face et de manière que je sois seule a entendre avec agressivité il me dit ça suffis tu est vraiment lourde ; puis vient le soir toujours un peu tendue vue ce qui venait de ce passer ; un rapprochement charnel s entame je lui fait la demande légitime et gentiment d être un peux moins rude; de nouveau il s énerve m accusant moi; me disant qu il ne pouvait pas faire plus doucement exct::::: bef un froid s installe le matin je lui dis qu il c est comporter comme un gougeât; il aquiesse avec une légère satisfaction; mais ne s excuse pas et les jours suivants il se refuse me disant que ca venait de lui pas de moi; de nouveau la relation continue avec d autres petits episodes qui seraient bien trop long à tous énumérer; le projet d ouvrir un commerce pour mon activité avance mais il me tire vers le bas ; d ailleurs je le lui en fait part; nous nous disputons pour des futilités juste parce que je lui demande si il a demander un collutoire au médecin parce qu il avait une angine il s énerve et me dit que si il en aurait eu besoin le docteur lui en aurait prescrit c il ne l a pas fait c est qu il n en avait pas besoin; il me dis qu il ne fallait pas que j appel ma fille de onze ans chérie; ce mot lé lui était réserver; que les etudes ne servaient a rien alors que mes enfants sont des enfants extreùent brillant a l ecole puis lui qui chaque fois qu il venait me voir commencait a descendre des affaire pour notre futur vie en commun ; arriva un samedi; tout allait bien les mots d amour fusaient mais je trouvais quand mm une certaine agressivité vis a vis de moi par moment ; le lundi nous allons visiter ce fammeux commerce il demande la permission de repeindre exct::: et fini par lui dire qu on le prenait; sortie du magasin cinq pas plus loin il me lâche la main ce retourne et avec beaucoup d agressivité il me dit je ne plus vouloir avancer avec moi; je suis anéhantie et j y comprend rien surtout que quand je lui demandes des explication il répond qu il n aime pas parler que c est comme ca et c est tout; je ravale ma tristesse et je rentre chez moi ou il me dis vouloir partir dans l aprés midi ; j insiste pour qu il reste pensant pouvoir comprendre les choses; il fini par m embrasser extccc et me faire des peinture j espére pouvoir avoir une discution avec lui le soir ; mais il se raproche charnellement et je lui dis d atte,dre que je reviens je vais prendre un médoc car j ai mal a la tete; quand je reviens de nouveau avec beaucoup d agressivité il me lance au faite je part demain ; de nouveau j insiste pour une explication et de nouveau j ai j aime pas parler ; je lui dis puisque que tu n aimes pas parler et que tu es presser de partir tu prend tes enfants et tu degage; pour faire cour la suite a ete assez patetique insultes reprises de cadeaux qu il mavait fait ect::: mais j ai rien lâcher et je les mis dehors au bout de quinze jours je pensais qu il me tel pour s excuser mais rien; alors je l ai appeler il me dis avoir mit une journée pour ce remettre qu il ne m aimait plus qu il ne voulait mm pas rester ami et allait dechirer mes photos; j etait sur que c était par fierté masculine ; mais j ai trés vite compris qu il y avait autre chose durand plusieurs semaines il saouflait le froid et le chaud concernant des papiers important qu il devait me faire; il ne m envoyais mais les bons la aussi j ai penser que c était une façon de rester prés de moi parce qu il m aimait encore; grosses erreure encore de ùa part je me sentait glisser de plus en plus vers une dépression ; il me dit des horeurs mais je restait de marbre jamais j ai pleurer au tel jamais je l ai suplier; puis au final il voulait recupere ses affaires et pour ca voulais que je m arrange pour les lui apporter ou faire apporter au plus pres de son nouveau domicile; je lui ai demander de me rappeler vers minuit pour un dernier contacte amical car je ne comprenais pas sa méchancete envers moi et qu on discuterai de ses affaire au debut il ne voulait pas mais comme il voulait ses affaire il a dit oui; quand il a tel j ai pas decrocher; il m a demander de lui dire pour ses affaire ; mais j ai jamais rappeler au bout de quelques j il ùa laisser un sms toujours pour ses affaire ; non seulement je n ai pas repondue mais j ai fait changer tout mes numeros de tel puis j ai recue un mail de nouveau je n ai pas répondue; anéhantie en disfocionnement yotal j ai consulter mon médecin qui m a mise sous anti depression puis j ai vue une psy qui a pris tout le temps pour ecouter mon histoire et m a dit que j avais ete victime d un pervers narcisique; depuis neuf mois je me bas mais il a laisser un grand vide ; et je n ai pas pue m empecher d aller voir sa page facebook et j ai vue qu il avait de nouveau une femme; j ai fait une chute de quinze etage je n arrete pas de pleurer ; je prend concience que je l aime ;il me manque je n avance pas et lui oui je lui en veux ; puis la psy m a dit que la plus belle des veangece c est qu il voie que sa victime est heureuse; il se trouve qu entre temps je suis devenue mannequin photo alors je suis en train de tout m ettre en oeuvre pour qu il voies mes superbes photos ; est ce pueril celon vous; etait il vraiment un pervers narcisique ; il faut vous dire que des lors de notre séparations touts les amis que j avais en commun sur facebook mon bloquer; la aussi j ai rien compris je supose qu il à due leur raconter je ne sais quoi; pourriez vous m aiclairer s v p j ai vraiment besoin de savoir si celon vous il est pervers narcisique ou pas effectivement toujours soucieux de son apparence; au point il m a dit un j our avoir été solliciter trois f dans la mm journée par des homos; oui je sais là encore j ai avaler la tete et la queue de la couleuvre toute entière merci de votre réponse et toutes mes excuses pour la longueur de mes ecris mais je voulais vous en dire le plus possible: dans l attente de votre réponse cordialement

    • Bonjour,
      Il ne m’est pas possible d’analyser une situation sans en discuter avec la personne.
      De plus, un texte aussi long, sans réelle ponctuation ni retour à la ligne demande vraiment trop de temps à déchiffrer.
      J’espère que qu’un lecteur aura plus de temps que moi.
      Bon courage, Geneviève Schmit

      • Désolée, je vais essayer de faire plus court, car j ai vraiment besoin d y voir plus claire.
        Il m à laisser tomber juste apres etre sortie d un commerçe ,pour lequel il venait juste de fixer au propriétaire une date de signature.
        Comme pour les autres victimes j ai subie de nombreuses promesses sans lendemain, des colères subites et sans raison, un léger debut de dévalorisation, d isolement .
        Et apres la rupture des mots extrement sur méchants et cruels.
        Pour le décrire je dirais que Ç est une personne au plus haut point narcisique, qui effectivement ne suporte pas de ne pas avoir le dernier. Voilà pourriez vous me dire si comme je le pense Ç est un pn merci

  116. Comment se sortir d’affaire quand :
    1/ on est marié
    2/ on a une maison en commun que l’autre ne veut pas quitter ou qu’il accepterait de vendre à un prix exorbitant donc rédhibitoire. Cette proposition étant du reste abandonnée dès l’instant où je l’accepte. Commence alors une nouvelle période de séduction… qui ne dure évidemment pas.
    3/ on a été mise sur la paille parce que l’autre refuse de participer aux dépenses communes et que progressivement on a creusé un découvert qui ne permet pas d’assumer remboursement de la maison + l’éventuel loyer (et caution) d’un nouveau logement.
    4/ l’autre a récolté des preuves de notre « folie », de notre « instabilité » émotionnelle, de fièvre acheteuse (!) et a déjà méticuleusement préparé un gros dossier depuis qu’il sent que je tente une évasion. Je suis actuellement en arrêt de travail du fait d’un épuisement émotionnel, une érosion liés à cette relation qui dure depuis près de 15 ans (je suis déjà partie 3 fois !)
    5/ l’autre a toute notre famille dans la poche (mais heureusement pas les amis personnels). Il a dit à toute ma famille que je faisais une dépression et il est vrai que j’en ai tous les symptômes. Seul mon médecin personnel sait que cet état d’épuisement est réactionnel.
    6/ on a 2 enfants d’un premier mariage auxquels on veut épargner l’état de guerre.

    Merci de votre attention et de votre réponse. C’est urgent que je sorte de cette impasse.

    • Bonjour,
      Tous ces points qui vous semblent des obstacles insurmontables sont partagés par la plupart des victimes.
      Même avec tout cela, vous pouvez, vous devez, vous en sortir !
      Faites vous aider et agissez.
      Bon courage! Geneviève Schmit

      • Vous avez raison et je m’emploie à sortir méthodiquement mais lentement de ce labyrinthe. Et le pire dans tout cela, c’est que j’ai peur de le faire souffrir !!!!

      • ah si, une dernière question. A votre avis, quelle est la meilleure solution :
        * rester dans la maison et demander une ordonnance du juge pour qu’il la quitte ce qui évidemment déclenchera de vives réactions auxquelles risquent d’assister mes enfants.
        * Partir dans un autre lieu au risque de voir traîner la vente de la maison et de perdre totalement la main sur la question tout en agrandissant un découvert alimenté par la double charge d’un loyer + des mensualités de remboursement.

        Je précise que les remboursements s’effectuent sur un compte commun.
        Est-on d’ailleurs tenu de continuer de rembourser ces traites quand on quitte les lieux ?
        Voilà l’exposition de mon labyrinthe. Merci d’avance Geneviève pour vos réponses.

    • J’ai lu tout ton commentaire Aigurande, j’ai eu exactement le cas tu es face à un PN, ne le regrette pas tu ne peux pas trouver plus destructeur et lui se comportera toujours ainsi avec ses compagnes.
      Je te souhaite pleins de courage.

  117. Bonjour,
    Moi je penses qu’ils y a beaucoup plus de 3%de la population qui est perverse narcissique ou bien c’est moi qui a la poisse de tomber que sur les pervers narcissiques.
    Ma famille ,après mon travail et maintenant c’est une puéricultrice de PMI, alors que je la connais à peine.
    Cette dernière me suit par tout, m’a dénoncé calomnieusement à la préfecture, caf bref, dans toute ma ville.
    Elle a mis mon téléphone sur l’ecoute, j’ai perdu même mon médecin traitant, je dois quitter la France?
    quoi faire? Aidez moi SVP, j’ai des enfants, sauvez les…. Mercie

    • Bonjour,
      Je ne peux « sauver » vos enfants.
      Cela ne peut venir que de vous.
      Rapprochez vous des services sociaux ou d’associations de votre région. Il n’y a qu’eux qui pourraient vous prendre en charge.
      Bon courage. Geneviève Schmit

  118. Bonjour,
    Au fil du site, on parle beaucoup de PN hommes. Je suis, je crois, tombe sous l’emprise d’une PN femme.
    Puisqu’on parle d’hommes, beaucoup de references sont faites a la relation a la mere. S’il s’agit d’une femme, les memes commentaires sont-ils valides vis-a-vis du pere?
    Est-ce que le narcissisme peut se manifester en partie comme un complexe d’Oedipe non resolu ou le pere ne montrait pas d’affection, notamment au niveau emotionnel et sexuel?

    • Bonjour,
      Je ne peux vous répondre précisément n’ayant que peu de recul avec les hommes victimes qui témoignent.
      J’espère que quelqu’un pourra vous donner la réponse.
      Bon courage, Geneviève Schmit

    • Bonjour!

      Non, il semble que les femmes PN ont un rapport étrange avec leur mère aussi.
      Visiblement c’est toujours la mère que le PN soit homme ou femme d’après mon expérience ainsi que celle de certaines victimes avec qui j’ai discuté…

      Quand à l’Oedipe, Racamier parle d’Anti-oedipe, donc visiblement encore une fois oui, mais certains disent que la structure psychique du PN est antécédente à l’oedipe (à l’âge de 2 à 3 ans).

      Infos à prendre avec des pincettes, je ne suis pas psy!!!
      Mais en tant qu’ex victime d’une femme PN (confirmé par une psy), je me suis beaucoup renseigné sur le sujet…

      Bien à vous…

  119. Bonsoir Es que PN peut être dans le harcèlement moral pour faire revenir sa victime même en avouant ses erreurs ?merci de votre réponse

  120. Bonjour j ai quitté mon pn j’ai mis du temps mais j étais détruite de l intérieur je suis en pleine dépression ce dure mais je ne retournerais pas en arrière car je veux reprendre une vie sereine pour moi et mes enfants

  121. Bonjour j’aimerais avoir des informations pour les séances à distances.

  122. Bonjour, je pense avoir été victime d’un manipulateur, il m’a tout d’abord rendu addict à ses textos, puis me flattait toujours et quand je suis tombée trés tres amoureuse de lui, et bien il a disparu et n’a communiqué avec moi que par mails, en me disant qui je devais frequenter, qu’il m’aimait plus que tout etc…et puis de tps en tps il me parlait mal et me faisait culpabiliser et me demandait de lui envoyer des photos de moi nue….je sais qu’il est malsain, menteur etc..mais je suis accro comme une drogue, je ne le vois plus et recommence une autre vie avec qqun de genial, mais je ne pense qu’au PN comme un manque d’une drogue…c’est terrible. comment dois je faire pour me convaincre qu’il ne m’aime pas. Merci

    • Je suis presque dans la même situation et j’ai essayer de partir deux semaines et comme tu dit c’est une vrai drogue j’y suis maintenant retourner et je ne sais plus quoi faire…j’ai l’impression que ma vie n’a plus aucun sens sans lui

  123. comment trouver un psychothérapeute qui peut nous aider à nous reconstruire.
    Je suis désespérée il a retrouvé quelqu’un en moins de trois jour après mon départ et moi je sais même plus si je serai capable d’aimer et faire confiance

  124. une question. Est ce qu’avec une psychothérapie, un pervers narcissique peut changer ou du moins être moins dans la perversion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *